Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

Le lean start-up pour les créatifs

Le Lean Start-up (de l’anglais Lean, qui signifie « maigre », « sans gras ») est une approche spécifique du démarrage d’une entreprise ou du lancement d’un produit. Son principe est simple :

  • À partir d’une idée de départ, vous lancez un produit aussi basique que possible (on parle de MVP, de l’anglais « Minimum viable product » qui signifie « Produit minimum viable »). Ce MVP vous permet de tester le marché, mais aussi d’obtenir des retours des premiers utilisateurs.
  • Vous vous servez ensuite de ces retours pour faire évoluer votre produit et le rendre parfaitement adapté à vos clients (on parle de design itératif).
  • Parfois, vous vous rendrez compte que votre produit ne fonctionne pas et devrez alors changer de direction — vous réinventer en quelque sorte (on parle de « pivot »)

Cette approche n’est pas réservée qu’aux start-ups. En réalité, vous pouvez l’appliquer à de nombreux domaines, et notamment à la création artistique, domaine qui nous intéresse tout particulièrement.

Quand j’ai une idée de livre, par exemple, je ne me lance pas immédiatement dans l’écriture d’un ouvrage de plusieurs centaines de pages. Au lieu de ça, je trouve un moyen de tester l’idée, en écrivant une série d’articles ou un ebook — cet ebook est mon MVP.

Une fois publié, j’analyse les ventes ou les téléchargements — pour me rendre compte de l’intérêt que portent mes lecteurs au sujet traité — et recueille les retours des utilisateurs. J’essaye de comprendre ce qu’ils ont aimé, ce qu’ils n’ont pas aimé, ce qui manque à l’ouvrage et reste ouvert à toutes les suggestions qu’ils pourraient me faire.

Après quelque temps, et seulement si l’intérêt est là, j’utilise les retours de mes lecteurs pour améliorer l’ouvrage — corriger ses défauts, le rendre plus clair et plus complet, etc.

Je le transforme alors en « vrai » livre.

(Cet outil fait partie de la liste des outils et techniques que je recommande aux créatifs qui veulent améliorer leur façon de travailler et de créer. La liste complète de ces outils est à votre disposition ici : Outils et techniques pour les esprits créatifs)

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.