LIBÉREZ VOTRE REGARD

Apprenez à être rapide et spontané, pour obtenir des photos naturelles, interessantes et proches de votre vision personnelle.

Les inscriptions à la formation Libérez votre regard sont actuellement fermées.

L'édition précédente a été un immense succès,

la prochaine sera meilleure encore.

Pour être averti de la prochaine ouverture des inscriptions, utilisez le formulaire suivant :

Fermeture des inscriptions le mercredi 19 octobre 2022 à minuit

-
Jours
-
Heures
-
Minutes
-
Secondes

Vous courez un grand risque si vous ne changez pas rapidement votre façon de prendre des photos

Vous êtes loin d’être un pro, mais vous avez déjà un certain niveau en photographie. Vous savez régler votre appareil dans la plupart des cas, vous réussissez l’exposition de la majorité de vos photos…

Pourtant, c’est comme s’il vous manquait quelque chose. Il y a un truc qui cloche et vous le sentez bien.

Parfois, vous hésitez. Quel objectif dois-je utiliser ? Quel réglage dois-je choisir ? Ce cadrage sera-t-il le meilleur… Des dizaines de questions vous traversent l’esprit, vous font douter et cela se ressent sur vos photos :

Vos images manquent de spontanéité et de naturel.

Vous vous souvenez de cette fois où vous avez voulu photographier vos enfants ou petits enfants ? Ils s’amusaient à côté de vous et soudain, l’une de leurs expressions a attiré votre attention. Vous avez immédiatement saisi votre appareil photo qui, par chance, était juste à côté de vous, mais hélas, le temps de le régler, de cadrer, de faire la mise au point — ça bouge tout le temps à cet âge-là ! — les enfants vous avaient repéré.

Techniquement, la photo obtenue est bonne, mais elle n’est pas naturelle du tout. C’est un portrait posé et figé, comme vous en avez déjà des dizaines, bien loin de ce qui vous a initialement incité à déclencher.

Le temps que vous perdez à régler votre appareil, vous ne vous en apercevez pas toujours...

Mais quand vos amis, qui marchent avec vous, vous font remarquer qu’ils en ont assez de vous attendre, vous comprenez que vous n’êtes pas très rapide, et hésitez à vous arrêter de nouveau.

Dommage, ce sont des opportunités de photos perdues.

Souvent, accaparé par vos réglages, vous regardez votre matériel alors que quelque chose d’interessant se déroule devant vos yeux...

Soit vous ne le voyez absolument pas, soit vous le voyez, mais trop tard — dommage, encore une fois.

Et lors d’évènements importants — un anniversaire, un mariage ou un spectacle...

Vous avez parfois l’impression de ne pas être réellement présent.

Physiquement, vous êtes bien là, mais mentalement, vous êtes un peu ailleurs. Vous ne profitez pas réellement, car vous avez toujours votre appareil et vos réglages dans un coin de la tête.

Vous ressentez d’ailleurs également cela en voyage, n’est-ce pas ?

Un peu comme si l’appareil dressait un mur entre vous et la réalité. Une certaine distance.

Le pire dans tout ça, c’est qu’à force, la technique finit par vous obséder — le plus souvent, sans même que vous n’en ayez conscience.

Nombreux sont les élèves ou les personnes que j’accompagne à me dire quelque chose qui ressemble à ça :

  • « Tu sais, c’est quand même fou, j’avais l’impression de voir beaucoup plus de choses quand j’utilisais mon smartphone. Maintenant que j’ai un appareil bien plus cher et bien plus performant, je n’y vois plus rien. Je suis souvent déçu par mes photos, c’est à n’y rien comprendre ! »

C’est quelque chose qui vous semble familier et que parfois vous ressentez ? Ce n’est pas étonnant, car vous êtes loin d’être un cas isolé.

Le problème est assez simple à comprendre : quand vous utilisez un smartphone, vous n’avez pas à vous soucier de la technique.

Tout ce que vous faites, c’est viser et déclencher.

Du coup, votre œil et votre esprit sont libres de se concentrer sur ce qui est le plus important : ce qu’il se passe autour de vous et les sujets intéressants que vous pourriez photographier.

Avec un appareil plus complexe, vous devez vous concentrer sur vos réglages, et comme tout le monde, vos capacités cognitives ont des limites.

Avec un appareil plus complexe, l’attention que vous accordez à votre matériel vous empêche de voir l’essentiel.

En soi, ce n’est pas un problème. Cette phase d’apprentissage technique est obligatoire — tout photographe passe par là.

Mais, et c’est extrêmement important d’en avoir conscience, elle ne doit pas s’éterniser.

Si vous êtes capable d’utiliser les différents modes de votre appareil photo (priorité vitesse, priorité ouverture et mode manuel), et que vous avez compris l’effet qu’ont vos réglages sur vos photos (par exemple, en choisissant un temps de pose plus important, les mouvements provoquent du flou)...

Il est largement temps de passer à l’étape suivante : de prendre du recul par rapport à la technique, car si vous ne le faites pas, vous courez un grand risque : devenir un technicien plutôt qu’un artiste.

C’est ce qui arrive à de nombreux débutants — malheureusement.

Ils s’enferment dans la technique, et la recherche de perfection devient alors une fin en soi.

Or, vous le savez bien, la photo ce n’est pas ça.

Jamais le public ne sera touché par la perfection technique.

La perfection technique, c’est ce que fait un Photomatom.

Les portraits réalisés dans ce genre de cabine sont techniquement parfaits : l’exposition est bonne, votre visage est bien net, il n’y a rien à redire sur la technique.

Mais, est-ce que ce genre de photos vous plait ?

Non. Personne ne les aime, ces photos-là !

Ce qui fait que les gens apprécient vos photos, ce n’est pas la perfection technique

La perfection technique, la plupart des gens ne sont même pas capables d’en juger, puisqu’ils n’y connaissent rien !

Ce que le public apprécie sur vos photos, ce sont les émotions qu’elles transmettent et qu’ils peuvent ressentir, ainsi que la vision personnelle du monde que vous leur montrez et qu’ils peuvent partager.

Et ça, vous ne pouvez y arriver qu’à une seule condition :

PASSER LA TECHNIQUE AU SECOND PLAN.

En vous écartant de la technique, vous libèrerez votre œil et votre esprit, et laisserez de la place à l’émotion, aux sentiments, aux histoires et aux ambiances pour rentrer dans vos photos.

Et vous vous en doutez, c’est ce qui rendra vos photos vraiment intéressantes aux yeux du public.

Si vous ne le faites pas, vos photos resteront ennuyeuses et ne trouveront pas le succès.

Votre pratique également deviendra ennuyeuse, car sur le terrain, c’est bien plus intéressant de courir après de magnifiques sourires que de courir après la netteté parfaite.

Si vous ne faites rien, avec le temps, votre enthousiasme diminuera et votre passion s’amenuisera.

  • Si vous manquez de motivation,
  • Si vous n’avez pas pris beaucoup de photos ces derniers mois,
  • Si vous avez l’impression de tourner en rond dans votre pratique,
  • Si votre style et votre personnalité ne s’expriment pas à travers vos images...

C’est probablement votre problème :

Vous êtes trop centré sur la technique et devez absolument vous en dégager.

Le plus vite sera le mieux.

Se détacher de la technique, qu'est-ce que ça veut dire au juste ?

Prendre des photos, c'est comme conduire une voiture.

Pour comprendre ce que veut dire « se détacher de la technique », le mieux est de comparer la photographie à votre apprentissage de la conduite.

Souvenez-vous de votre premier cours de conduite à l’autoécole — c’était hier, ce doit être encore tout frais dans votre mémoire, non ?

Lors de vos premières heures de conduite, heureusement qu’il y avait un moniteur à côté de vous. Il vous signalait les dangers, il lui arrivait même de freiner à votre place, car il vous fallait regarder vos pieds pour trouver les pédales, ou votre main pour passer une vitesse. Si à ce moment-là, un piéton avait traversé devant vous, vous l’auriez écrasé.

Aujourd’hui, ça ne se passe plus ainsi — du moins, je l’espère ! (Sinon, indiquez-moi vos trajets habituels, que je ne croise pas votre chemin !)

Quand vous conduisez, vous n’avez plus à regarder vos pieds pour trouver les pédales.

Vous savez où elles sont, et vous pouvez conduire sans y être extrêmement attentif. Vous pouvez, par exemple, tenir une conversation tout en conduisant, ce n’est pas un problème.

Au début de votre apprentissage, vous avez appris la technique : comment passer une vitesse, comment freiner, etc. Puis, vous vous en êtes détaché.

Aujourd’hui, vous maitrisez la technique dont vous avez besoin, mais ce n’est pas votre seule obsession quand vous conduisez.

Vous ne vous demandez pas à chaque instant comment réaliser le changement de vitesse parfait ; vous conduisez en profitant du paysage, et passez machinalement vos vitesses.

Comment êtes-vous arrivés là ? Par la pratique et la simplification. Vous avez passé suffisamment de temps à conduire pour pouvoir le faire sans trop y réfléchir. Vous avez aussi simplifié l’utilisation de la voiture, pour ne vous préoccuper que de ce qui est utile.

Vous ne savez probablement pas comment fonctionne chaque élément de votre moteur, il y a probablement des boutons et des fonctions dont vous ne vous servez jamais — d’ailleurs, vous ne savez même pas à quoi ils servent ! — mais ça ne vous empêche pas de conduire.

C’est ce que vous devez faire avec votre appareil photo, et ce que je veux dire par « vous détacher de la technique ».

Vous devez arriver à simplifier votre pratique, pour pouvoir utiliser votre appareil sans y réfléchir ni vous soucier de considérations techniques qui n’ont aucun intérêt.

C’est plus compliqué de le faire avec un appareil photo qu’avec une voiture, mais vous avez compris le principe : en voiture, votre regard et votre esprit sont concentrés sur la route et le paysage, et détachés du fonctionnement même de la voiture.


Ce doit être la même chose avec votre appareil.

Votre regard et votre esprit doivent se libérer de la technique et du matériel, pour se concentrer sur ce qu’il se passe autour de vous.

L'exemple d'un grand maitre de la photo : Joel Meyerowitz

Joel Meyerowitz est l’un des plus grands photographes de rue contemporains. Il est l'auteur de 26 livres, ses photos font partie des collections des plus grands musées (Art Institute of Chicago, International Center of Photography - New York, Museum of Contemporary Photography - Chicago, Museum of Modern Art - New York, New York Public Library, Amon Carter Museum), et ce fut le seul photographe à pouvoir entrer sur le site de Ground Zéro après les attentats du 11 septembre à New-York.

Quand on le regarde prendre des photos, on comprend immédiatement ce que veut dire se détacher de la technique.

Regardez ce petit clip vidéo, où on le voit prendre des photos dans les rues de New-York, et soyez particulièrement attentif à son regard.

Avez-vous vu ses yeux ?

Combien de fois regarde-t-il son appareil photo ?

Absolument jamais.

Il le manipule et prend des photos sans jamais regarder son appareil.

Combien de temps passe-t-il avec l’œil dans le viseur ?

Jamais plus de trois secondes.

Son regard est toujours tourné vers son environnement.

Il scrute, il observe, et lorsqu’il repère un sujet, il le photographie rapidement, puis se remet immédiatement à observer.

La photographie demande une concentration intense, on le voit d’ailleurs dans l’attitude de Joel Meyerowitz.

Il est concentré.

Jamais distrait.

En le regardant, on ressent une sensation de calme et de contrôle — attitude typique d’un grand maitre.

Ça parait facile, mais vous le savez fort bien, ça ne l’est pas.

La concentration de Joel n’est pas tournée vers l’intérieur, mais vers l’extérieur.

Il ne se focalise pas sur son matériel, ses réglages ou ses pensées, mais sur son environnement et les sujets qui s’y déplacent.

C’est cela dont je parle quand je vous dis qu’il faut vous détacher de la technique. 

Il faut libérer votre regard et votre esprit de toute considération intérieure, pour leur permettre de s’orienter vers l’extérieur.

Vous avez un don — et une frustration…

Quand je demande à mes élèves de se concentrer sur le mouvement de leurs yeux et d’être particulièrement attentif à ce sur quoi leur regard se pose, ils s’aperçoivent qu’en réalité, ils voient énormément de choses.

Quand ensuite je leur demande de prendre en photo tout ce sur quoi leur regard se pose, ils s’aperçoivent que de nombreux blocages les font hésiter, les ralentissent, ou même les font renoncer à prendre leurs photos.

Vous savez, c’est cette petite voix, qui vous dit : « Tu ne vas pas photographier ça, ça n’intéressera personne ! », ou « Oublie ce sujet, tu vas encore louper ta photo », ou encore « Ç'aurait été un bon sujet, mais tu n’as pas le bon matériel », et le classique « Tu n’as pas le droit de photographier cette personne que tu ne connais même pas, ainsi dans la rue » (C’est faux, vous avez le droit).

Certains s’en aperçoivent. Ils ont conscience de voir beaucoup de choses, mais de ne pas savoir, ou de ne pas arriver à les photographier. Mais la plupart des photographes n’en ont même pas conscience. Ils ont l’impression de ne rien voir d’intéressant, alors que ce n’est pas vrai :

Vos yeux voient beaucoup de choses, mais vous n’y prêtez pas attention. Des sujets intéressants, il y en a partout, mais des blocages, conscients ou inconscients, vous empêchent de les photographier.

Si un jour vous avez décidé d’apprendre la photographie, c’est parce que vous êtes un visuel. Vous voyez des choses que les autres ne remarquent pas. Vous remarquez des détails invisibles à la plupart des gens. Vous êtes sensibles à la beauté, aux couleurs, aux lumières… beaucoup de nuances que personne ne remarque.

Vous avez un don pour voir les choses, et c’est ce qui vous a incité à vous tourner vers la photographie, mais, au cours de votre apprentissage, la technique a pris le dessus, et vous vous êtes laissé submerger.

Imaginez que vous ayez quelque chose d’important à dire — un danger imminent menace les personnes autour de vous, vous devez les prévenir ! — Mais qu’au moment de parler, aucun son ne sorte de votre bouche. Parler est pourtant naturel d’habitude, mais là, vous n’y arrivez pas. Personne ne vous comprend.

Imaginez à quel point cette situation serait frustrante…

Eh bien, c’est exactement ce qu’il se passe avec vos photos.

Voir est naturel pour vous. Vous voyez beaucoup de choses.

Vous avez ce don, mais n’arrivez pas à l’exploiter.

Vous n’arrivez pas à vous exprimer. À transmettre ce que vous voyez et trouvez important.

Et cette situation vous frustre...

Peut-être que vous ne le ressentez que par moments, mais soyez certain d’une chose : si vous ne changez pas rapidement, cette frustration sera de plus en plus grande, et toujours plus présente — comme si vous n’arriviez toujours pas à parler, alors que le danger qui vous guette se rapproche à grands pas.

Vers une pratique plus naturelle, intuitive et personnelle de la photographie

Imaginez que vous soyez à côté d’une table, et que soudain, un verre bascule et tombe par terre. Vous ne vous attendiez pas à cet évènement, pourtant, vous êtes suffisamment rapide pour le rattraper au vol.

  • Si vous n’étiez pas attentif, vous n’auriez pas vu le verre tomber,
  • Si vous aviez les mains prises par autre chose, vous n’auriez pas pu réagir,
  • Si votre mouvement n’était pas rapide et instinctif, le verre serait tombé avant que vous ne l’attrapiez,

Il faut arriver à cela avec votre appareil photo :

  • Etre ouvert et attentif pour ne pas rater un sujet intéressant,
  • Etre toujours prêt à photographier n’importe quel sujet ou évènement, à n’importe quel moment et dans n’importe quelle situation,
  • Etre rapide et instinctif pour immortaliser les instants décisifs.

Imaginez qu’à n’importe quel moment, même quand vous ne vous y attendez pas, vous soyez capable de photographier un sujet intéressant qui surgit devant vous en moins de trois secondes.

  • Est-ce que ça ne changerait pas beaucoup de choses à vos photos ?
  • Est-ce que ça ne serait pas un soulagement de ne pas avoir à vous poser de questions à propos de vos réglages ?
  • Vos images ne seraient-elles pas plus naturelles si vous étiez capable de déclencher en moins de trois secondes ?

En réalité, ce serait plus qu’un changement ; ce serait une véritable libération.

Si je réponds moi-même à cette question, c’est parce que j’ai vécu cette transformation.

Au début de ma carrière, il me fallait plusieurs secondes pour déclencher et cette lenteur, bien que relative, faisait que je manquais beaucoup d’opportunités.

Aujourd'hui, tout est différent :

Prendre une photo tout en conduisant

Aujourd’hui, je suis capable de réussir une photo que je prends en conduisant, sans regarder dans mon viseur, et en moins de trois secondes.

La photo suivante a été prise ainsi :

Prendre une photo avant même que les gens ne remarquent votre présence

Après une journée de workshop, alors que je descendais les marches qui mènent à Montmartre pour rejoindre mon hôtel, j’ai aperçu une jeune femme.

Elle était accompagnée d’un photographe et posait pour lui, en tournoyant autour d’un réverbère, les cheveux dans le vent.

Lorsque je me suis approché, et voyant que j’avais un appareil photo, elle me demanda : « Vous voulez prendre une photo ? » Je lui ai alors répondu : « Merci, mais c’est déjà fait. »

À son regard, j’ai compris qu’elle n’avait absolument pas remarqué que je l’avais photographiée — tout avait été trop rapide pour qu’elle s’en aperçoive.

Prendre une photo en pleine action

La photo ci-dessous est un autre exemple.

Elle a été prise dans une situation assez originale : lors d’un workshop, j’ai accidentellement bousculé l’un de mes élèves. Pour éviter qu’il ne tombe en arrière, je l’ai retenu par l’épaule et, ensemble, nous avons bousculé une cycliste qui s’est arrêtée pour ne pas tomber.

Au milieu de tout cela, j’ai eu le temps de prendre une photo :

Au premier plan, il s’agit de mon élève, au second plan de la cycliste.

La scène n’a durée qu’une demi-seconde.

Il m’aurait été impossible de prendre cette photo si j’avais dû, ne serait-ce qu’un instant, réfléchir à mes réglages ou à mon cadrage.

Cette photo a été prise à l’instinct.

Instantanément.

Sans aucune réflexion.

Votre appareil Photo doit devenir une extension de votre bras

L’idée, c’est que votre appareil devienne une extension de votre bras.

Qu’il fasse partie de vous.

Que vous l’utilisiez comme vous utilisez votre main.

Vous êtes capable de réagir en un quart de seconde pour rattraper un objet avant qu’il ne tombe par terre.

Vous n’avez pas à réfléchir comment utiliser votre main, comment la positionner, à quelle distance vous placer d’un objet pour avoir une chance de l’attraper… Tout ceci est instinctif.

C’est l’objectif que vous devez vous efforcer d’atteindre : 

Être aussi rapide pour prendre une photo que pour rattraper un objet avant qu’il ne tombe par terre.

Cette rapidité vous sera utile dans la rue, en reportage, en voyage, mais également dans de nombreuses situations de la vie quotidienne — lorsque vous êtes en famille, par exemple.

La photo suivante a été prise lors d’un anniversaire. Les enfants courraient et cette petite fille a escaladé le dossier du canapé avant d’en redescendre presque immédiatement. Je l’ai vue du coin de l’œil, je me suis tourné vers elle, et j’ai déclenché.

S’il m’avait fallu ne serait-ce que cinq secondes pour réagir, je n’aurais jamais obtenu cette photo.

Si j’avais interpellé la petite fille, si je lui avais demandé de poser, de me regarder, ou de s’arrêter pour me laisser davantage de temps, son expression n’aurait pas été aussi naturelle et la photo aurait été ratée, car elle ne dégagerait rien.

Elle serait vide d’histoire et de sentiments, un peu comme les portraits que vous obtenez dans une cabine photo.

Comment devenir rapide et spontané ?

Vous l’avez compris, en étant rapide et spontané, vous obtiendrez des photos naturelles, interessantes et proches de votre vision personnelle.

Pour y parvenir, il ne suffit pas de passer en tout automatique et d’oublier complètement la technique, car cela signifierait perdre tout contrôle créatif sur vos photos.

Non, le changement est un peu plus compliqué que cela.Il vous faut travailler sur trois axes, qui sont les fondements de la Photographie de tous les jours :

  • La technique : simplifier votre pratique, pour ne plus que vous soyez accaparé par votre matériel ou vos réglages lorsque vous êtes sur le terrain.
  • Le regard : apprendre à rester concentré et à être attentif à votre environnement, ce qui attire vos yeux et les sentiments que cela provoque en vous.
  • L’esprit : surmonter les blocages, les peurs et les croyances limitantes, pour qu’il n’y ait plus l’ombre d’une hésitation ou de réflexion entre le stimulus — ce que vous voyez — et le déclenchement.

Si vous y parvenez, vos photos seront totalement transformées.

Elles seront bien plus naturelles. Elles reflèteront votre caractère, vos gouts, votre vision du monde. Elles permettront au public de ressentir les sentiments que vous avez ressentis sur le terrain.

Ce sujet me passionne depuis plusieurs années.

J’ai étudié les grands photographes, lu des dizaines de livres sur le sujet, suivi des formations, mis en pratique ce que j’apprenais puis testé ces méthodes sur certains de mes élèves.

Aujourd’hui, je souhaite vous transmettre tout ce que je sais à ce sujet.

Libérez votre regard et votre esprit

Bien que notre cerveau soit extrêmement évolué, nos capacités cognitives ont des limites.

Si vous êtes constamment accaparé par la technique et vos réglages, il n’y aura pas de place dans votre esprit pour d’autres choses bien plus importantes.

Ce qui nous intéresse, ce que nous aimerions que vous nous montriez, ce ne sont pas vos prouesses techniques, mais ce qui se passe autour de vous.

La vie, la vraie, à la fois belle et intéressante, toujours changeante, pleine de surprises et d’imprévus…

C’est cela qui nous intéresse.

Et pour la photographier, vous devez être rapide, spontané et vous ouvrir au monde.

Vous devez apprendre à écouter votre cœur, à faire attention à ce que vous ressentez, à prendre conscience de ce qui attire votre œil, à anticiper les gestes ou les scènes intéressantes.

Tout ceci ne peut se faire qu’en

  • Créant de l’espace dans votre esprit,
  • En simplifiant votre pratique,
  • Et en vous détachant de vos réglages.

Si vous y parvenez, vous libèrerez votre regard et votre esprit, et vos photos ne seront plus jamais les mêmes.

Libérez Votre Regard

Une formation en ligne qui va totalement transformer vos photos !

Libérez votre regard est une formation en ligne, dans laquelle vous apprendrez :

  • À être beaucoup, beaucoup plus rapide, pour que vous soyez capable de photographier tous les sujets qui vous intéressent, sans risquer qu'ils ne disparaissent, ne changent d'expression, ou ne vous remarquent avant que vous déclenchiez. Les regrets de louper les sujets trop rapides, c'est terminé. Les sourires crispés sur vos photos, ça aussi c'est terminé.
  • À être toujours prêt, c'est-à-dire être capable de saisir votre appareil et de photographier un sujet en moins de trois secondes, même quand vous ne vous y attendez pas. Votre fils ou petit-fils fait quelque chose d'inattendu ? Clac, c'est immortalisé. Vous avez un magnifique souvenir à partager pour le restant de vos jours.
  • À voir davantage de choses, car plutôt que d'être accaparé par vos réglages (ce qui n'est pas vraiment intéressant au final), vous serez libre de vous concentrer sur les jolies choses que vous voyez, les sujets intéressants que vous croisez, et surtout, les sentiments que vous ressentez et arriverez enfin à retranscrire dans vos photos.
  • À obtenir des photos naturelles et spontanées, qui semblent avoir été prises sans efforts, retranscrivent une scène tout à fait naturelle, et retranscrivent ce que vous ressentiez face à votre sujet — exactement comme les photos prises par les grands maitres que vous admirez.
  • À améliorer vos interactions avec vos sujets, qu'ils s'agissent de membres de votre famille, d'inconnus croisés dans la rue, ou de modèles avec qui vous collaborez. Plutôt que d'être distrait par vos réglages, vous pourrez vous concentrer sur l'interaction humaine, et je peux vous assurer que ça change énormément de choses.

Et surtout...

Vous n'aurez plus à choisir entre prendre une photo et profiter du moment

Lorsque vous êtes accaparé par les problèmes et les considérations techniques, vous n'êtes plus vraiment présent, et passez à côté de moments qui ne se reproduiront sans doute jamais.

C'est d'ailleurs pour cela que beaucoup de photographes ont l'impression de voir moins de choses depuis qu'ils ont acheté un appareil photo performant. Quand ils utilisaient un smartphone, ils avaient l'œil et l'esprit libre ; avec leur boitier actuel, ils sont accaparés par la technique, et c'est un problème — ils voient moins de choses, sont moins présents.

En vous libérant de la technique, vous pourrez profiter du meilleur des deux mondes : prendre de magnifiques photos, tout en profitant du moment présent.

Ou dit autrement : Créer des souvenirs, à la fois sur la pellicule, et dans votre esprit.

Grâce à vos nouvelles compétences :

  • Vos proches et les gens que vous côtoyez apprécieront que vous les preniez en photo,
  • Ou s'étonneront de ne pas avoir remarqué que vous les aviez pris en photo.
  • Ils admireront vos capacités à réagir rapidement,
  • À prendre des photos dans des situations improbables,
  • À créer des souvenirs que vous pouvez partager,
  • Ainsi que la facilité avec laquelle vous manipulez votre appareil photo.
  • Ils s'étonneront aussi de tout ce que vous voyez autour de vous — comme si vous ne viviez pas dans le même monde qu'eux, comme si votre vie était plus intéressante et plus intense que la leur.

Contenu de la formation

En vous inscrivant à la formation Libérez Votre Regard, vous aurez accès à :

  • Des contenus pédagogiques simples et clairs qui vous permettront de faire des progrès rapides.
  • Des vidéos en direct, présentées par Nicolas Croce, pendant lesquelles vous pourrez réagir aux explications, poser vos questions ou demander des conseils personnalisés, pour être certain de ne pas être bloqué par une difficulté.
  • L'accès aux replay vidéo, pour suivre les cours et les discussions à votre rythme et selon vos disponibilités.
  • De nombreux exercices, pour mieux assimiler les notions abordées, mieux les retenir, et surtout, avoir une excuse pour passer un bon moment sur le terrain avec votre appareil photo.
  • Vous rejoindrez un espace de discussion privé, où vous pourrez retrouver tous les autres élèves de la formation. Cette émulation vous permettra de rester motivé tout au long de votre apprentissage, de partager les photos que vous prenez, de demander des avis ou des conseils, et de proposer à d'autres membres de vous rejoindre pour des sorties photo (l'application propose un système de géolocalisation pour savoir qui est proche de vous)
  • Vous pourrez accéder à tous ces avantages depuis votre smartphone, via une application dédiée. Vous pourrez suivre et participer aux lives, consulter les cours, poster vos questions ou chatter avec les autres membres où que vous soyez — chez vous, au bureau, sur le terrain, peu importe !

Un formateur hors-pair à vos côtés

Tout au long de votre formation, vous serez accompagné par Nicolas Croce — un formateur reconnu pour sa pédagogie et sa capacité à expliquer les choses clairement et simplement. Il est l'auteur du best-seller « J'apprends La Photographie », publié aux éditions Eyrolles, et d'une dizaine d'autres livres.

  • Numéro 1 des ventes en France

Catégorie "Matériel photographique, techniques et référence" sur Amazon

Le pouvoir des workshops

+

Le confort d'une formation

=

Succès assuré

Ce que j'aime dans les workshops, c'est l'énergie qui se dégage du groupe, l'émulation qui se crée, la motivation que chacun ressent, et qui pousse les élèves à se dépasser, à progresser rapidement, à adopter un état d'esprit ouvert et positif. Grâce à l'effet de groupe, on apprend beaucoup plus rapidement lors d'un workshop que lorsqu'on est seul à lire un livre dans son coin.

Ce que j'aime avec les formations en ligne, c'est que les élèves peuvent y participer quel que soit l'endroit où ils habitent dans le monde, qu'ils peuvent suivre les cours à leur rythme, revenir en arrière quand ils en ont besoin, prendre le temps de mettre en pratique ce qu'ils apprennent.

Libérez Votre Regard n'est ni un workshop, ni une formation en ligne. C'est un hybride. Je l'ai conçue pour prendre le meilleur des deux mondes.

  • Vous serez confortablement assis chez vous, mais intégrerez une communauté qui regroupe tous les élèves motivés participants à la formation. Vous pourrez discuter et échanger, partager vos photos, vous faire de nouveaux amis. Vous aurez à la fois l'énergie et l'émulation d'un workshop, et le confort et la souplesse d'une formation en ligne.
  • Les cours seront proposés en direct vidéo, et accompagnés de replay ainsi que de contenus pédagogiques plus construits. Vous aurez à la fois les interactions et la proximité d'un workshop, et la possibilité d'adapter les horaires et le rythme d'une formation en ligne.
  • Vous aurez des exercices et des travaux pratiques à réaliser. Tout comme dans une formation en ligne, vous pourrez planifier votre semaine comme bon vous semble pour les réaliser, mais comme dans un workshop, vous pourrez nous montrer vos résultats, pour obtenir des conseils supplémentaires et des avis.

Plus qu'une simple formation, c'est une expérience que nous allons partager tous ensemble — et ça sera génial, vous verrez.

Il y aura beaucoup d'interactions — entre vous et moi, et entre vous et les autres participants.

Une méthode unique, testée et approuvée par des dizaines d'élèves satisfaits

La méthode que je vous propose dans cette nouvelle formation exclusive a été mise au point, puis constamment améliorée depuis plusieurs années.

J'ai pu tester son efficacité sur le terrain, en la proposant depuis quatre ans aux élèves de mes workshops.

Leurs progrès ont toujours été rapides, et leurs retours ravis et enthousiastes :

  • « Ce que j’ai le plus aimé, c’est l'abstraction de la technique au profit de la sensibilité et du ressenti. » — Jean-Luc
  • « L'impression d'être un enfant qui découvre un nouveau jeu et s'émerveille de toutes ses possibilités.  » — Véronique
  • « J’ai découvert une autre facette de la photographie que je ne connaissais pas vraiment. Lors de reportages de familles ou d'entreprises, je passais trop de temps à changer mes réglages. » — Marie
  • « Ça m’a permis de passer au delà du blocage des réglages, rechercher des qualités dans les photos au delà de la prise de vue réelle et idéale. »
  • « Il m'a permis de comprendre comment on pouvait pré-régler son appareil pour un type d'utilisation sans se questionner en permanence. Notion de lâcher prise. » — Myriam
  • « Très enrichissant. J’ai appris que la technique est importante, mais qu'il faut savoir la relayer au second plan. Il n'y a rien que je n'ai pas aimé… » — Julie
  • « Très instructif, libérateur. Ce que j’ai le plus aimé, c’est le lâcher prise. » — Valérie
  • « Depuis que j’ai suivi ton workshop à Bruxelles, je n’ai plus de soucis avec la technique ce qui me permet de me concentrer sur ce que je vois et les résultats sont à l’avenant... » — Bernard

Vous connaissez Lucky Luke,

L'homme qui tire plus vite que son ombre ?

Et bien c'est ce que je vous propose.

Je vais vous apprendre à manier votre appareil photo avec autant de rapidité et de réactivité que Lucky Luke et son pistolet.

Un sujet attire votre regard ? BAM ! Moins de trois secondes, et c'est photographié.

Vous allez découvrir des secrets et des techniques apprises auprès des plus grands photographes :

Joel Meyerowitz

Henri Cartier-Bresson

Garry Winogrand

Daido Moriyama

Saul Leiter

Etc.

Vos photos seront alors bien plus naturelles, interessantes et proches de votre personnalité que celles que vous prenez aujourd'hui !

Jusque-là, pour acquérir ces connaissances uniques, il vous fallait participer à l'un de mes workshops, et donc débourser entre 500 € et 800 € d'inscription, auxquels s'ajoutent les frais d'hébergement, de déplacement et les éventuels congés posés pour pouvoir vous libérer.

En clair, pour acquérir ces compétences, il vous fallait dépenser plus de 1 000 €.

Mais ne vous inquiétez pas, vous allez pouvoir apprendre la même chose, sans avoir à vous déplacer, ni à payer une somme aussi importante.

Aujourd'hui, vous pouvez vous inscrire à la formation Libérez Votre Regard pour :

1 000 €

159 € seulement !

Bien moins cher que la plupart des formations que vous trouverez sur le marché.

Cliquez ici pour vous inscrire

L'inscription est simple, rapide et totalement sécurisée

(paiement sécurisé + certificat SSL + cryptage des échanges)

1) Cliquez sur le bouton rouge ci-dessus

2) Dans la fenêtre qui s'ouvre, indiquez vos coordonnées, puis vos informations de paiement.

3) Vous recevrez ensuite un email, qui contiendra un lien vers votre espace de formation.

Pour toute question ou problème, envoyez-moi un email : [email protected]

Fermeture des inscriptions le mercredi 19 octobre 2022 à minuit

-
Jours
-
Heures
-
Minutes
-
Secondes

Vous ne prenez aucun risque

Garantie satisfait ou 100% remboursé de 30 jours !

En suivant cette formation, je suis certain que vous allez faire de gros progrès, que vos photos seront bien meilleures qu'avant, et surtout, que vous vous libèrerez d'une grosse contrainte en utilisant votre appareil. Mais, si ce n'était pas le cas, si pour la moindre raison vous n'étiez pas satisfait de la formation, sachez que vous êtes couvert par une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Si la formation ne vous convient pas, il vous suffit de me le dire dans les 30 jours, et je vous rembourse 100% de votre inscription, sans vous poser aucune question.

Questions Fréquentes

Puis-je m'inscrire n'importe quand ?

Non, les inscriptions ne sont ouvertes que pour quelques jours. Une fois la date limite dépassée, il sera trop tard et il vous faudra attendre la prochaine session (je prévois d'organiser une seule session par an). Mieux vaut donc vous inscrire aujourd'hui.

Combien de temps dure la formation ?

La formation durera environ 8 semaines, mais la durée peut varier, car j'adapte les cours aux résultats que les élèves obtiennent ainsi qu'à leurs questions et difficultés — c'est l'avantage de cette formation, un hybride entre un workshop et une formation en ligne classique.

Comment se déroule la formation ?

Dès votre inscription terminée, vous aurez accès à votre espace de formation et pourrez faire vos premiers pas au sein de la communauté : vous présenter, discuter avec les autres élèves, me poser vos questions, etc. La formation débutera réellement le lendemain de la fermeture des inscriptions.

Quels contenus seront proposés ?

Les cours seront donnés en direct, par moi-même, Nicolas Croce, et en vidéo. Au cours de chaque session, vous pourrez me poser vos questions ou réagir aux explications que je vous donne.

Chaque cours sera accompagné de textes, pour retrouver plus facilement les informations importantes.

Vous aurez également des exercices à réaliser sur le terrain, pour vous permettre de mieux assimiler les notions abordées pendant les Live.

La formation est un hybride entre cours et workshops. Il y aura donc beaucoup d'interactions — entre vous et moi, et entre vous et les autres participants.

Y-a-t-il des horaires à respecter ?

Les sessions en Live seront planifiées à des horaires fixes. Mais si vous ne pouvez pas y assister, ce n'est pas réellement un problème, car vous pourrez accéder aux enregistrements vidéos (replay), et poser vos questions dans l'espace de discussion. Vous pouvez donc suivre la formation à votre rythme et selon vos disponibilités.

Comment puis-je accéder à mes cours ?

Les cours sont accessibles aussi bien depuis un navigateur web que depuis une application mobile dédiée (disponible sur Android et IOS). Vous pourrez donc facilement suivre la formation, aussi bien depuis chez vous, que depuis le boulot, dans les transports en commun, ou même sur le terrain lors d'une sortie photo.

J’habite au Quebec, puis-je suivre cette formation ?

Bien sûr ! Et c’est l’avantage des formations en ligne : des élèves du monde entier peuvent y participer. Pas de problèmes de déplacements ni de fuseaux horaires. Les cours et les exercices sont mis à la disposition des élèves dans leur espace de formation et ils peuvent y accéder quand ils le veulent.

Quel matériel photo dois-je avoir pour suivre la formation ?

N’importe quel appareil photo peut convenir. Qu’il s’agisse d’un compact, d’un bridge, d’un hybride ou d’un reflex, son fonctionnement est le même — et ce, quelle que soit la marque.

Quel niveau dois-je avoir pour suivre les cours ?

Les cours proposés dans cette formation ne demandent pas un niveau technique très élevé. Vous devez tout de même être capable d'utiliser votre appareil en mode manuel. Si vous n'êtes pas encore à l'aise avec ce mode, ou que vous ne l'utilisez que rarement, ce n'est pas un problème. Mais il faut que vous ayez compris le triangle de l'exposition (ouverture, vitesse d'obturation et sensibilité ISO) et ayez un peu expérimenté avec le mode manuel pour suivre les explications.

J'ai déjà un bon niveau, cette formation me sera-t-elle utile ?

Certains photographes ont un excellent niveau, mais sont trop accaparés par la technique et les réglages. Si c'est votre cas, cette formation vous sera utile. S'il vous faut généralement plus de trois secondes pour déclencher, que vous avez l'impression de regarder davantage votre appareil que votre environnement, que votre seule préoccupation c'est la perfection technique de vos images, qu'il vous arrive régulièrement de regretter de ne pas pouvoir prendre une photo assez rapidement pour capturer une scène rapide qui se déroule devant vos yeux, je vous conseille de vous inscrire.

Garantie satisfait ou remboursé

J'ai travaillé plusieurs années sur les contenus que je propose au sein de la formation « libérez votre regard ». Ça a commencé par la transformation de ma pratique personnelle, puis l'enseignement de ces techniques lors de workshops sur le terrain. Aujourd’hui, je suis certain qu’elle vous permettra de progresser et d'améliorer grandement vos photos. Mais, si vous étiez déçu par la formation, pour quelque raison que ce soit, il vous suffit de m’envoyer un email et je vous rembourserai intégralement votre inscription. Je veux que tous mes élèves soient satisfaits. Si ce n’est pas le cas, je vous rembourse sans discuter ni vous poser aucune question.

Une autre question ?

Si vous vous posez une question à laquelle je n'ai pas répondu, posez-la moi directement en m'envoyant un email à cette adresse : [email protected]

Ça fait pas mal de temps que vous vous intéressez à la photographie.

Vous avez déjà dépensé pas mal d'argent et de temps en matériel, en formations, en voyages et autres visites.

Alors ce n'est pas le moment de baisser les bras,

Car au fond de vous, vous le sentez :

Vous y êtes presque !

Vous avez déjà pris des milliers de photos, et vous sentez qu'il ne vous manque qu'un petit quelque chose pour que votre pratique soit vraiment fluide, simple, instinctive et naturelle.

Ce petit quelque chose en plus, vous pouvez l'acquérir en quelques semaines seulement.

Ce n'est rien de compliqué.

Le gros du travail, c'est moi qui le fait.

Il faut que je vous débarrasse de quelques fausses croyances, que je vous donne mes meilleures astuces pour vous faciliter la vie sur le terrain, que je vous explique quelques détails techniques que les autres formateurs survolent alors qu'ils sont extrêmement importants, et que je vous montre comment faire et ce qu'il est possible de faire.

De votre côté, tout ce que vous avez à faire, c'est de vous inscrire à cette formation.

Le reste, c'est moi qui m'en charge.

Je vous guiderai,

Je vous conseillerai, et

Je vous fournirai tout ce dont vous avez besoin

Pour transformer votre pratique et vos photos.

Maintenant, c'est à vous :

Pour 159 € seulement,

vous aurez accès à :

  • L'intégralité des cours et contenus pédagogiques
  • Les live vidéos + les replay
  • Les séances Questions/Réponses
  • La communauté d'entraide
  • L'accès à la plateforme mobile (iOS ou Android)

Et surtout, la promesse d'améliorer vos photos et de transformer votre pratique,

Sinon je vous rembourse 100% de votre inscription.

L'inscription est simple, rapide et totalement sécurisée

(paiement sécurisé + certificat SSL + cryptage des échanges)

1) Cliquez sur le bouton rouge ci-dessus

2) Dans la fenêtre qui s'ouvre, indiquez vos coordonnées, puis vos informations de paiement.

3) Vous recevrez ensuite un email, qui contiendra un lien vers votre espace de formation.

Pour toute question ou problème, envoyez-moi un email : [email protected]