Aller au contenu

Accumuler des photos sans ne jamais rien en faire, ce n’est pas être photographe. Voici comment remédier à ce problème.

Même si vous débutez à peine votre apprentissage de la photographie, vous avez déjà dû vous en apercevoir : les photos s’accumulent rapidement sur votre ordinateur. Avec l’avènement du numérique, prendre une photo ne coute plus rien ou presque, alors vous n’hésitez pas à multiplier les prises de vues. Il n’est pas rare, lors d’un voyage ou d’un évènement important, de prendre plusieurs centaines de photos dans la journée. Et cette multiplication des images peut rapidement devenir un problème.

Les images que vous prenez, il faut bien ensuite les stocker quelque part. Ces dernières années, le prix des disques durs a largement baissé. Autrefois réservés aux multinationales, les téra octets d’espace disque sont aujourd’hui à la portée de toutes les bourses ou presque. Le problème n’est donc pas réellement le stockage.

Ce qui pose problème aujourd’hui à beaucoup de photographes, c’est l’organisation du travail, ou plus exactement, la mise en place d’un flux de travail efficace pour gérer leurs photos. Sans une bonne organisation, le risque, c’est d’être rapidement débordé, de voir des milliers de photos s’accumuler sur le disque dur de votre ordinateur et, finalement, ne rien en faire du tout.

Vous vous en doutez, être photographe, ce n’est pas accumuler des milliers d’images et en faire un tas dans un coin de votre ordinateur, mais plutôt utiliser ces images pour en faire quelque chose d’intéressant. Peu importe que ce soit pour publier sur les réseaux sociaux, pour créer une livre, pour améliorer votre portfolio ou pour organiser une exposition, ce qui est important, c’est de vous organiser, d’être efficace dans la gestion et le tri de vos photos, et surtout, d’être capable de choisir vos meilleurs clichés.

Tout ce processus, allant de l’importation d’une photo sur votre disque dur, jusqu’à son utilisation dans un projet créatif, c’est ce que l’on appelle l’éditing. Et l’éditing, c’est extrêmement important. Comme le dit Jean-Christophe Béchet : « En processus numérique, les photographes débutants ont davantage besoin de professeurs d’éditing que de conseils techniques. » Je suis tout à fait de son avis.

Mettre en place un flux de travail efficace est important pour tous les photographes — peu importe votre type de pratique, votre niveau ou vos objectifs.

Si vous n’avez pas déjà instauré un tel système, je vous explique comment faire dans une nouvelle formation que je viens d’ajouter au cursus d’apprentissage de l’Université de la Photo. Elle est intitulée : Mettre en place un flux de travail efficace pour gérer vos photos.

(J’avais mis à jour le premier niveau du cursus de formation de l’Université de la Photo il y a deux semaines environ. Aujourd’hui, c’est au tour du second niveau. La suite arrive très bientôt.)

— Nicolas Croce

Pour ne pas rater les prochains articles, pensez à vous abonner au blog.

En vous abonnant, je vous aiderai à travailler plus efficacement, vous épanouir dans votre pratique, mener à bien vos projets les plus ambitieux, et à long terme, trouver le succès et vivre de votre passion.

Aucun spam — Désinscription en un clic — Vos informations personnelles ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.

« La plus belle newsletter jamais reçue. » — Brigitte
« Vos mails font beaucoup de bien, merci ! » — Angélique
« Depuis des années je le dis avec conviction, vous êtes vraiment le meilleur ! » — Francine
« Merci pour tes conseils quotidiens plein de pertinence. » — Jasmine
« Merci pour tout ce que vous m’apportez au travers de vos mots. » — Isa