Cet article fait partie de la série Le matériel du photographe
Temps de lecture : 3 minutes

Si vous deviez partir plusieurs jours en voiture pour explorer un pays ou la plupart des routes se transforment en véritables marécages boueux à la moindre pluie, vous ne partiriez surement pas avec votre bonne vieille Clio.

Bien qu’elle soit parfaite pour vos trajets quotidiens en ville, ce n’est pas le top de la voiture pour partir explorer la nature sauvage.

Enfin, certains ont essayé, mais ils ont eu des problèmes !

2753855588_small_1

En photographie, on rencontre le même type de problème :

Adaptez votre pratique à votre matériel

Votre matériel photo peut-être le top du top en matière de photographie animalière, il ne sera pas du tout adapté à de la photographie de rue par exemple.

Si vous débutez, vous n’avez surement qu’un seul boitier, et un seul objectif, surement issu d’un kit.

Vous devez comprendre que vous ne pouvez pas tout photographier avec ce matériel.

Ou du moins, vous pouvez tout photographier, mais certaines photos ne seront jamais à la hauteur de vos attentes.

Partez faire un safari dans la savane avec votre objectif 18-55mm, et je peux déjà vous dire que vous ne reviendrez pas avec des gros plans de lions en train de se partager une carcasse. Ou alors vous ne serez certainement plus là pour en témoigner !

Il vous faudrait une focale beaucoup plus longue, 300mm voir plus, pour pouvoir commencer à rapporter des clichés intéressants.

Quand les débutants comprennent cette notion, leur premier reflex est de se dire qu’il leur manque du matériel. Et c’est là que commence la course à l’armement.

Et c’est une grosse erreur !

Acheter plein d’objectifs et de matériel lorsqu’on débute est le meilleur moyen pour se compliquer la tâche, et du coup progresser mois rapidement.

Ce que vous devez faire, c’est

  1. Accepter le fait que vous ne puissiez pas tout photographier avec votre matériel
  2. Comprendre ce pour quoi votre matériel est adapté, et ce pour quoi il ne l’est pas
  3. Vous focaliser sur les photos qui correspondent aux capacités de votre matériel
  4. Et surtout, ne pas être frustré par les photos que vous ne pouvez pas faire

Je reprends mon exemple du safari photo, pour que vous compreniez mieux :

Si vous partez en safari photo avec un groupe de photographes, inutile d’espérer, avec votre objectif 18-55mm, prendre les mêmes photos que ceux qui ont des énormes téléobjectifs.

Plutôt que d’essayer de prendre des gros plans d’animaux sauvages, comme le font les autres photographes, concentrez-vous sur des plans plus larges.

Photographiez des paysages.

Photographiez les membres de l’équipe.

Photographiez les autres photographes en train de travailler.

Photographiez les autochtones.

Photographiez la flore, qui sera moins dangereuse qu’un lion si vous devez vous approcher de très près pour la photographier !

Il y a toujours quelque chose à photographier qui conviendra à votre matériel.

Vous reviendrez avec de superbes photos dont vous pourrez être fier. Et ne serrez pas frustré d’avoir des photos ratées ou l’on voit vaguement un lion de loin.

Adaptez votre matériel à votre pratique

Avec le temps et l’expérience, vous allez petit à petit découvrir le type de photos que vous préférez faire.

Certains préfèrent les photos animalières, d’autres la photo de rue, d’autres encore la photo de mode en studio.

Il n’y a pas de meilleure ou de moins bonne pratique. Tout est affaire de gout. Photographiez ce qui vous plait, ce qui vous donne le sourire, ce qui vous touche. Ecoutez votre coeur.

Une fois que vous aurez compris ce que vous aimez photographier, il sera alors temps d’adapter votre matériel à votre pratique.

Si vous vous passionnez pour la faune sauvage, vous investirez dans des boitiers tropicalisés et de longs téléobjectifs.

Si vous préférez la photo de rue, inutile de vous encombrer d’un matériel aussi voyant et lourd que pour de la photo animalière.

Mais tant que vous débutez, et tant que vous n’aurez pas trouvé votre voie, ne passez pas toutes vos économies dans votre matériel.

Mieux vaut investir dans des livres ou odes formations, ils vous aideront plus à progresser que le dernier boitier qui vient de sortir.

Cet article fait partie de la série Le matériel du photographeArticle précédent : Le matériel dont vous n’avez pas besoin pour débuter en photographieArticle suivant : L’importance de choisir le bon appareil photo

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches

Et pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochaines publications