Temps de lecture : 5 minutes

Vous vous intéressez à la photo et aimeriez progresser rapidement mais vous n’avez pas assez de temps pour prendre des cours ou peut-être pas le budget pour vous payer une formation ? Rassurez-vous, il existe un moyen simple, efficace et — cerise sur le gâteau — entièrement gratuit pour remédier à ce problème.

L’apprenti pâtissier

Je suis sur que ça vous est déjà arrivé : vous avez envie de faire plaisir à votre petite famille et décidez de faire une tarte aux pommes.

Vous passez du temps à préparer la pâte, vous alignez soigneusement chaque morceau de pomme avant d’enfourner votre oeuvre.

Après quelques minutes, la cuisine se remplit de cette douce odeur : un mélange de cannelle et de pomme qui vous renvoie en enfance. Vous revoyez votre mère préparer exactement la même recette.

La minuterie sonne : c’est prêt. Vous ouvrez la porte du four et là, vous vous apercevez que votre gâteau est trop cuit.

Allez-vous jeter le gâteau, recommencer la recette et suivre à la lettre les mêmes instructions pour refaire exactement la même erreur ?

Bien sur que non.

Alors, pourquoi le faites-vous avec vos photos ?

Vos erreurs sont des opportunités pour apprendre

Lorsqu’ils voient une photo ratée — une photo floue par exemple — la majorité des photographes débutants la jettent sans y prêter attention.

En faisant cela, ils ratent une occasion de progresser.

Reprenons l’exemple de la tarte aux pommes. Elle est trop cuite. Si vous la jetez et recommencez exactement la même recette, vous obtiendrez le même résultat : une tarte trop cuite.

Au lieu de ça, si vous regardez votre tarte et prenez le temps de l’analyser pour comprendre vos erreurs, vous pourrez les corriger et parviendrez à préparer une tarte parfaite — peut-être après plusieurs essais.

La croûte est trop cuite alors que la garniture ne l’est pas assez ? Vous devriez moins précuire la pâte avant d’ajouter la garniture. Ou peut-être pouvez-vous trouver un moyen de ne pas faire précuire la pâte.

Tout est trop cuit ? Dans ce cas vous pouvez diminuer le temps de cuisson ou peut-être baisser la température du four.

Comment améliorer vos photos grâce à vos erreurs ?

Pour tirer parti de vos erreurs, lorsque vous ratez une photo, vous devez suivre le raisonnement suivant :

  1. Regardez votre photo pour détecter les erreurs
  2. Analysez ces erreurs pour comprendre ce qui les a provoqué
  3. Essayez d’émettre des hypothèses et faites des recherches pour comprendre comment remédier au problème
  4. Mettez-vous dans les mêmes conditions pour prendre une nouvelle photo et valider les solutions trouvées

Ce raisonnement — que j’appelle l’auto-feedback — vous permettra de progresser plus rapidement et sans l’aide de personne.

L’auto-feedback en action

Voici un exemple de ce raisonnement appliqué à une photo prise en 2009, lorsque je commençais à m’intéresser à la photo.

En regardant cette photo, la première chose qui saute aux yeux c’est qu’elle est floue.

Le flou peut avoir différentes causes :

  • Il peut s’agir d’un flou de mouvement. Dans ce cas seul les objets en mouvement seraient flous. Ce n’est pas le cas ici.
  • Il peut s’agir d’une mauvaise mise au point. Dans ce cas, une partie de l’image, à une certaine distance de mon appareil, serait nette alors que le reste de l’image serait flou. Ce n’est pas le cas ici non plus, tout est flou.
  • Dans ce cas, je pense plutôt qu’il s’agit d’un flou de bougé.

Pour valider cette hypothèse, je regarde les EXIFs de la photo (les informations enregistrées par mon appareil au moment de la prise de vue et affichées par des logiciels comme Lightrooom).

Ce qui m’intéresse, c’est la vitesse d’obturation. Elle est de 1/5ème de seconde. Cette information confirme mon hypothèse : le temps de pose était trop long, du coup le tremblement de mes mains pendant la prise de vue a créé ce flou sur toute mon image.

Comment aurais-je pu éviter ce flou de bougé ? Simplement en choisissant une vitesse d’obturation plus rapide. Et pour y arriver, il faut que je joue sur les autres paramètres de mon triangle d’exposition : l’ouverture et/ou la sensibilité ISO de mon capteur (relire l’article “Comprendre l’exposition en photographie” si ce n’est pas clair pour vous) .

Sur cette photo, l’ouverture est de f/2.8, ce qui est déjà important. Je ne pourrais pas faire grand chose de ce côté là. Coté sensibilité ISO par contre, je suis à 400. En augmentant cette sensibilité, je pourrais certainement résoudre mon problème.

Avec cette hypothèse en tête, je repars sur le terrain et essaye de retrouver les mêmes conditions pour voir si j’arrive à corriger mon problème.

Voici une autre photo prise dans des conditions qui ressemblent beaucoup à celles de la première :

Cette seconde photo n’est pas floue. J’ai augmenté la sensibilité de mon capteur en passant de 400 pour la première photo à 2500 pour cette seconde photo.

Grâce à ce réglage, la vitesse d’obturation est passée de 1/5ème de seconde sur ma première photo à 1/60ème de seconde sur la seconde.

Ce résultat valide donc mon hypothèse et, la prochaine fois que je prendrais une photo dans un bar, je me souviendrais qu’il faut augmenter la sensibilité de mon capteur pour éviter le flou de bougé.

Conclusion

Lorsque vous ratez une photo, ne la jetez pas tout de suite. Prenez le temps de l’analyser, essayez de comprendre vos erreurs et réfléchissez à un moyen de les corriger.

Cette méthode d’auto-feedback vous demandera un peu plus de temps, mais accélérera sensiblement votre progression.

Je répète souvent que pour progresser il faut que vous preniez beaucoup de photos. C’est vrai, mais si c’est pour répéter 100 fois les mêmes erreurs, ça ne sert à rien. Mieux vaut prendre moins de photos mais travailler intelligemment.

Je vous conseille d’utiliser un carnet pour noter vos erreurs et les solutions envisagées pour les corriger. Non seulement vous pourrez y revenir si vous n’avez pas immédiatement l’occasion de retourner sur le terrain pour tester vos hypothèses, mais en plus, le simple fait de noter ce que vous apprenez vous aidera à mieux le retenir.

P.S. : Si ce genre d’analyse de photos vous intéresse, j’en propose régulièrement aux élèves de la formation “Réussir l’exposition de vos photos”. J’utilise les photos des élèves pour leur expliquer leurs erreurs et comment ils auraient pu les éviter.

Programme Premium

Depuis près de 10 ans, j’aide les gens à s’améliorer, à développer leur créativité et à vivre de leur passion. Aujourd’hui, vous pouvez m’aider à accomplir cette mission et bénéficier d’avantages exceptionnels.

En adhérant au programme Premium, vous pourrez accéder à une communauté en ligne dans laquelle je réponds à vos questions, obtenir des réductions sur les formations, m’aider à améliorer les contenus sur lesquels je travaille et même avoir votre nom ou celui de votre entreprise affiché en dessous des articles publiés sur le blog pour vous remercier de votre soutien.

En savoir plus