Chaque image contient plus d’informations que ce qui est immédiatement visible

Il vous est certainement déjà arrivé de lire plusieurs fois un bon livre — ou de regarder plusieurs fois un bon film. A chaque nouvelle lecture vous découvrez de nouvelles choses. Un peu comme si vous aviez sauté des passages lors de vos précédentes lectures.

En réalité, bien qu’un livre vous paraisse différent à chaque lecture, ce n’est pas lui qui a changé, mais vous, le lecteur. Entre chaque relecture, votre interprétation du livre change, votre expérience et votre vision du monde change, votre compréhension du sujet et du médium change également.

Bien souvent, c’est la lecture du livre elle-même qui vous fera évoluer et vous permettra d’en faire une seconde lecture avec une vision différente. Un peu comme une boucle : une lecture vous fait évoluer et vous permet de relire le livre pour y trouver de nouvelles informations qui vous feront à nouveau évoluer, etc.

Si un livre est vraiment bon, il vous faudra du temps pour l’apprécier à sa juste valeur, pour le comprendre et pour en tirer tous les bénéfices.

C’est exactement la même chose avec les photos que vous prenez.

Une bonne photo contient plus d’informations que ce qui est immédiatement visible, et il vous faudra du temps pour les découvrir.

Sur le terrain, c’est comme une révélation : d’un seul coup, sans trop pouvoir décrire cette sensation, quelque chose vous dit qu’une photo se cache là, quelque part autour de vous. Vous capturez une image, mais vous n’avez pas le temps de l’analyser réellement.

En la regardant pour la première fois sur l’écran de votre ordinateur, vous découvrez des éléments que vous n’aviez pas remarqué lors de la prise de vue — un geste, une lumière, une couleur, un objet à l’arrière-plan, etc.

C’est sans doute à cause de l’un de ces éléments que vous avez pris cette photo même si, sur le terrain, vous n’en aviez pas conscience. Votre œil perçoit bien plus d’informations que ce que votre cerveau n’est capable d’analyser consciemment.

Mais votre photo recèle encore bien des secrets : des informations moins évidentes à déceler ; un message caché ou suggéré ; une révélation à propos du photographe qui a pris cette photo…

Et pour découvrir tout cela, vous avez besoin de temps.

C’est pour cette raison que l’éditing — et particulièrement la phase de maturation — est aussi importante pour la réussite de vos projets, mais aussi pour votre évolution en tant qu’artiste.

Après avoir sélectionné et imprimé vos meilleurs clichés, accrochez-les à un endroit où vous pourrez les observer régulièrement.

Etudiez-les avec attention. Particulièrement les images que vous ne comprenez pas — ces images qui vous plaisent sans que vous n’arriviez à expliquer pourquoi.

Ces images sont importantes. Elles n’ont pas été crées par hasard. Elles sont là pour vous montrer le chemin. Ce sont ces images qui vous permettront de trouver de nouvelles voies à explorer. Ce sont elles qui vous permettront d’évoluer dans votre pratique artistique.

Comme un bon livre, le jour où vous les comprendrez, elles vous permettront d’avancer. Elles débloqueront quelque chose en vous, ou vous fourniront de nouvelles pistes à explorer.

The studio si where understanding of the work is born, where the real ideas come from. All new images are pinned to the wall and studied over a period of months until they are ultimately understood. I am especially drawn to new works that I don’t really understand. Being in unfamiliar territory is essential to me as an artist, to the extent that I actually believe that any artist who knows what he or she is doing is a fraud.[…] This is all part of the uncharted territory called life. If I knew what I was doing, I wouldn’t be doing it. The art is always better than the artist — Ralph Gibson

(Traduction : Le studio est le lieu de compréhension du travail, c’est de là que proviennent les vraies idées. Toutes les nouvelles images sont épinglées au mur et étudiées sur une période de plusieurs mois, jusqu’à ce qu’elles soient finalement comprises. Je suis particulièrement attiré par les nouvelles œuvres que je ne comprends pas vraiment. Être en territoire inconnu est essentiel pour moi en tant qu’artiste, dans la mesure où je crois réellement que tout artiste qui sait ce qu’il fait est un imposteur […]Tout ceci fait partie du territoire inexploré appelé la vie. Si je savais ce que je faisais, je ne le ferais pas. L’art est toujours meilleur que l’artiste.)

Je ne dirais pas que l’art est toujours meilleur que l’artiste, mais plutôt que l’art est toujours en avance sur l’artiste.

(L’éditing est quelque chose de simple : sélectionner des photos dans le cadre d’un projet. Pourtant, derrière cette apparente simplicité se cache l’un des aspects les plus importants du travail du photographe. L’éditing est la clé d’une pratique épanouie de la photo. Lorsque vous maitriserez ce processus, votre pratique deviendra bien plus intéressante, bien plus créative, et surtout bien plus personnelle. Comprendre le processus d’éditing, c’est comprendre comment trouver votre propre style et comment devenir un véritable artiste. Pour vous accompagner dans cette évolution — ou plutôt devrais-je dire dans cette révolution — j’ai mis à votre disposition sur mon blog de nombreuses ressources gratuites qui abordent le sujet de l’éditing. Enfin, si vous cherchez un guide complet, pas à pas, et qui vous explique concrètement comment réaliser l’éditing de vos photos et travailler sur des projets personnels, mon livre L’art de l’éditing sera parfait pour vous.)

Copy link
Powered by Social Snap