Aller au contenu

Choisir votre matériel photo étape par étape

    (Cliquez ici pour lire l’intégralité du guide gratuit : Comment choisir votre appareil photo dont cet article est un extrait. Vous y découvrirez de nombreux conseils et astuces pour choisir un appareil et des objectifs performants et adaptés à vos besoins.)

    Je ne peux pas vous dire quel matériel vous devez acheter ni vous donner de conseil d’achat précis. Mais je vais vous accompagner, pas à pas, jusqu’à votre choix final. Laissez-vous guider et, à la fin de cet article, vous serez capable de choisir un appareil photo et des objectifs parfaitement adaptés à vos besoins.

    Étape 1 – Choisir la taille du capteur

    La première étape est de choisir la taille du capteur de votre appareil photo. Ce choix est important et influencera toutes les autres décisions que vous prendrez ensuite.

    Pour faire votre choix, gardez en tête l’usage que vous ferez de vos photos et la qualité d’image que vous désirez.

    • Plus votre capteur sera grand, plus vous aurez des images de qualité (surtout quand il y a peu de lumière). 
    • Plus votre capteur sera grand et plus il vous sera facile d’obtenir de faibles profondeurs de champ.
    • Plus votre capteur sera grand et plus il vous faudra un téléobjectif puissant pour atteindre le même niveau de zoom qu’avec un capteur plus petit. Si vous faites de l’animalier par exemple, mieux vaut opter pour un capteur APS-C qui, grâce à son facteur d’agrandissement, vous donnera un téléobjectif 1,5 fois plus puissant avec le même objectif que si vous utilisez un capteur plein format.

    La qualité des images et l’usage que vous ferez de votre boitier ne sont pas les seuls paramètres à prendre en compte lors du choix de la taille de votre capteur.

    La taille du capteur influence la taille du système dans son ensemble. Plus le capteur est grand, plus l’appareil est gros et plus les objectifs sont encombrants eux aussi. Entre un capteur plein format et un capteur micro 4/3, il y a une grosse différence d’encombrement quand vous comparez deux systèmes complets (boitier + objectif).

    La taille du capteur influence également le budget global de votre équipement. Les appareils photo équipés de capteurs plein formats sont plus chers que ceux équipés de capteurs plus petits, mais les objectifs et les accessoires également. En choisissant un capteur plein format, tout devient — beaucoup — plus cher. Difficile de s’équiper en plein format à moins de 5 000€.

    Pour résumer

    Les capteurs pleins formats :

    • Sont les capteurs les plus utilisés par les pros
    • Sont performants quand il y a peu de lumière
    • Permettent d’obtenir de faibles profondeurs de champ
    • Disposent de plus d’options pour s’équiper d’objectifs grand-angles
    • Le système dans son ensemble coute plus cher
    • Tout est plus gros et plus lourd

    Les capteurs plus petits (APS-C et Micro 4/3) :

    • Ils sont moins chers
    • Intéréssants si vous utilisez souvent des téléobjectifs
    • Le système est plus petit et plus léger
    • Mieux adapté aux petits budgets

    Mon conseil 

    Si vous débutez, les capteurs au format APS-C représentent le meilleur rapport qualité / prix / encombrement. On trouve beaucoup de choix de constructeurs, de boitiers, d’objectifs et le marché de l’occasion est très dynamique.

    Si vous vous lancez dans la photo dans le but de devenir pro, passez directement au plein format. Vous éviterez ainsi de perdre beaucoup d’argent en changeant plusieurs fois de plateforme. Si vous n’avez pas le budget, vous vous équiperez petit à petit.

    Le micro 4/3 est parfaitement adapté aux personnes qui veulent toujours avoir leur matériel photo sur eux, même quand ils vont travailler ou font quelque chose qui n’a rien à voir avec la photo. Egalement si vous voulez être discret (photo de rue par exemple).

    Étape 2 – Choisir la marque 

    Maintenant que vous avez choisi la taille du capteur qui vous conviendrait, il est temps de s’intéresser à la marque que vous allez choisir. Ce choix est également important car choisir une marque est synonyme de choisir une plateforme. Les objectifs et accessoires que vous achèterez ne seront pas compatibles avec les appareils d’autres marques (à l’exception du format micro 4/3 ou Panasonic et Olympus partagent le même format et les optiques que vous achetez chez l’un sont compatibles avec les appareils de l’autre, mais c’est la seule exception).

    Une fois que vous aurez choisi une marque, vous pourrez changer d’appareil sans avoir à changer tous vos objectifs. Si par contre vous décidez de changer de marque, là vous devrez tout racheter.

    Avant de choisir une marque il est important de regarder le nombre d’optiques qu’elle commercialise. Certaines marques disposent de plusieurs dizaines d’objectifs, d’autres en ont beaucoup moins. Il faut également choisir une marque adaptée à votre pratique de la photo. Certaines marques se concentrent sur les reflex (principalement Canon et Nikon) d’autres sur les hybrides (Olympus, Panasonic, Fuji, Sony) et seront donc plus ou moins bien adaptées à votre pratique.

    Pour choisir une marque, vous devez également avoir en tête votre objectif sur le long terme. Par exemple, si vous êtes étudiant et que vous n’avez pas beaucoup d’argent mais que vous voulez devenir photographe professionnel, il faut choisir une plateforme performante. Vous achèterez du matériel petit à petit jusqu’à avoir tout ce qu’il vous faut. Si vous devez changer de système en cours de route, ça vous coutera très cher.

    Mon conseil

    Si vous souhaitez vous équiper d’un reflex, choisissez Canon ou Nikon. Les deux marques concurrentes sont très proches et font des appareils quasi similaires. Leur parc d’optiques sont gigantesques, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans une marque comme dans l’autre. Ces deux marques sont également très bien établies, ce qui fait que vous trouverez toujours des accessoires en vente ou une personne pour réparer ou vous dépanner, peu importe l’endroit où vous vous trouvez. Dans toutes les villes du monde il y a au moins un revendeur de ces deux marques. Si vous choisissez un appareil Fuji par exemple, c’est moins évident.

    Si vous choisissez de vous équiper d’un hybride et que vous avez besoin de qualité pour vos images, optez pour Sony. Leurs capteurs — particulièrement les plein formats — sont les plus performants du marché. Ils sont aujourd’hui embarqués dans des boitiers compacts comparés aux reflex classiques.

    Toujours en hybride, le meilleur rapport qualité / prix / performance se trouve aujourd’hui chez Fuji. Leurs appareils sont pour la plupart équipés de capteurs APS-C. Les boitiers sont compacts, légers, robustes et performants. Leur parc d’optiques est un peu léger actuellement mais ils font beaucoup d’efforts de ce côté là et rattrapent rapidement leur retard.

    Enfin, si vous souhaitez une plateforme compacte et légère, optez pour le micro 4/3 et choisissez Panasonic ou Olympus. Si vous faites également de la vidéo, Panasonic est un bon choix. Olympus est quand à lui réputé pour créer des appareils réactifs, bien stabilisés et avec un système d’auto-focus rapide — par contre ils ne sont pas les meilleurs côté ergonomie.

    (Cliquez ici pour lire l’intégralité du guide gratuit : Comment choisir votre appareil photo dont cet article est un extrait. Vous y découvrirez de nombreux conseils et astuces pour choisir un appareil et des objectifs performants et adaptés à vos besoins.)

    Étape 3 – Choisir l’appareil 

    Troisième étape, après avoir choisi la taille du capteur et la marque, il est temps de s’intéresser à l’appareil photo en lui-même.

    A cette étape, le plus important est de garder en tête vos besoins réels, actuels mais aussi futurs. Un appareil n’est pas quelque chose qu’on change tous les trois mois. C’est souvent un gros investissement. Prenez le temps de bien réfléchir et surtout soyez honnête sur vos besoins : avez-vous réellement besoin de mettre autant d’argent dans un appareil ? Est-ce que ce n’est pas votre ego qui serait ravi d’avoir un gros appareil à montrer à tout le monde ? L’humain donne sa valeur à la technologie et non l’inverse. Un bon photographe fera de belles photos quel que soit le matériel qu’il utilise. Un bon appareil photo ne transformera jamais un débutant en expert. Gardez cela à l’esprit au moment de faire votre choix.

    Après avoir vérifié que l’appareil de vos rêves correspond à vos besoins, vérifiez qu’il dispose des fonctions et de la performance dont vous avez besoin. Un exemple concret : j’ai acheté une fois un appareil qui n’était pas résistant à l’humidité. Je l’ai gardé moins de 6 mois. Aujourd’hui, je ne prends que des appareils résistants à l’humidité, c’est non négociable.

    Enfin, comme nous en avons parlé, pensez à prendre en compte votre budget. N’oubliez pas que vous devez y inclure l’appareil mais aussi les objectifs et tous les accessoires dont vous aurez besoin. Si vous avez la chance d’avoir un budget illimité, vous n’avez pas non plus intérêt à prendre un appareil photo ultra-professionnel alors que vous débutez tout juste. Cet appareil serait trop compliqué pour vous et ne vous aiderait pas à progresser.

    Vous voulez acheter un appareil d’entrée de gamme

    Entre le vrai entrée de gamme et le modèle juste au dessus il y a assez peu de différence. Il y a une petite différence de fonctionnalités, une petite différence aussi de prix, mais la qualité des photos est assez proche.

    Si vous avez un budget serré, choisissez le boitier le moins cher de la plateforme et achetez des objectifs de qualité. Vous changerez de boitier après quelques mois et pourrez garder vos objectifs.

    Si vous avez un budget plus aisé, choisissez le modèle au-dessus pour profiter des fonctions supplémentaires qui sont toujours bonnes à prendre.

    Vous évoluez de l’entrée de gamme vers le milieu de gamme

    La grosse différence quand vous passez de l’entrée de gamme au milieu de gamme c’est que vous passez d’une molette de contrôle à deux molettes de contrôle sur votre boitier. Vous aurez également un meilleur viseur et plus de boutons de contrôles directs. Les deux gammes ont à peu près les mêmes fonctions de base. La gamme supérieure est mieux pensée au niveau de l’ergonomie et produira des images un peu plus qualitatives. Si la photo devient un passe-temps sérieux, passez au milieu de gamme sera intéressant.

    Mon conseil

    Le mieux est de prendre un appareil juste un cran au dessus du niveau auquel vous vous trouvez actuellement. Si vous débutez et que vous achetez votre premier appareil photo, ne prenez pas le moins cher de la gamme, celui destiné aux débutants. Prenez celui juste un peu plus évolué, destiné aux utilisateurs de niveau intermédiaire. Vous conserverez ainsi votre boitier plus longtemps, il vous donnera suffisamment de latitude pour évoluer, sans être trop compliqué à maitriser pour votre niveau.

    Étape 4 – Choisir les objectifs 

    Dernière étape avant de vous précipiter dans la boutique la plus proche de chez vous : choisir les objectifs dont vous avez besoin. Ce choix dépend entièrement des sujets que vous photographierez avec votre appareil photo.

    Rappelez-vous que les deux critères de choix sont la longueur focale — avez-vous besoin d’un téléobjectif ou plutôt d’un grand-angle — et l’ouverture — plus l’ouverture maximale est importante, plus votre optique sera performante et rapide.

    La taille et le poids des objectifs sont également à prendre en compte à ce niveau là. Par exemple, un zoom très lumineux sera plus lourd et encombrant qu’une focale fixe. Selon votre usage, il sera plus intéressant d’opter pour une optique moins lumineuse, ou opter pour des focales fixes.

    Enfin, encore une fois, le dernier critère de choix est le prix du matériel. On peut trouver certaines optiques à moins de 100 euros et pour les plus chères il n’y a pas de limite… plusieurs milliers d’euros sans problème. Entre un 50mm à 100€ et un 50mm à 2 000€, même si la longueur focale est la même, vous vous doutez bien que la qualité n’a rien à voir.

    Les kits fournis avec les appareils photo

    La majorité des appareils photo sont proposés à l’achat nu — c’est à dire que vous n’avez que le boitier — ou en kit — vous avez un appareil et un objectif. L’avantage de ces kits c’est qu’ils ne sont pas chers. Leur qualité est largement suffisante pour débuter et la plage focale qu’ils couvrent vous permettra de prendre à peu près tous les types de photos.

    Ces kits représentent donc un bon choix pour apprendre. Vous ne les garderez pas longtemps — 1 an, peut-être même moins. Mais ça vous laissera le temps de comprendre ce que vous aimez photographier et ensuite d’acheter un objectif réellement adapté à vos besoins.

    Evoluer après un kit

    Après un kit, la meilleure évolution est d’acheter deux objectifs :

    • Un zoom avec une plage focale très large — quelque chose comme 18-200mm.
    • Un objectif à focale fixe avec une très grande ouverture — 35mm ou 50mm avec une ouverture maximale de f/2 ou encore plus grande (f/1.8, f/1.4, etc.)

    Avec ces deux objectifs, vous serez paré à toutes les situations. Votre zoom vous permettra de photographier à peu près tout, qu’il s’agisse de sujets éloignés, de sujets proches ou de paysages et votre objectif à focale fixe prendre le relai quand vous manquerez de lumière (en intérieur, le soir, etc.)

    Avoir plusieurs objectifs

    Chaque photographe est unique est doit s’équiper des objectifs qui lui conviennent. Dans la plupart des cas, votre panoplie idéale sera composée de 3 ou 4 objectifs. Par exemple :

    • Un zoom grand-angle : 16-35mm
    • Un zoom téléobjectif : 70-200mm
    • Un objectif à focale fixe très lumineux : 50mm

    Avec cet ensemble d’objectifs, vous pourrez photographier des paysages au grand-angle (16-35mm), vous pourrez photographier des animaux relativement éloignés (70-200mm) et vous aurez un 50mm très lumineux pour vous dépanner quand il fera sombre ou photographier des personnes proches de vous.

    Si vous ne couvrez par l’intégralité de la plage focale que vous utilisez (ici nous avons un trou entre 35mm et 50mm et un autre entre 50 et 70mm) ce n’est pas un problème. Vos pieds se chargeront de le combler. Il vous suffira de marcher un peu pour vous rapprocher ou vous éloigner de votre sujet.

    Un autre exemple :

    • Un zoom 24-70mm — adapté pour les voyages et les sorties type reportage
    • Un zoom 70-200mm — parfait pour les balades en foret en espérant croiser quelques animaux
    • Un objectif à focale fixe 35mm — pour la photo de rue et en intérieur
    • Un objectif à focale fixe 85mm — parfait pour les portraits

    Vous le voyez, vous pouvez faire toutes les combinaisons que vous voulez. L’important est de savoir ce que vous aimez photographier et d’adapter vos objectifs à ces besoins.

    Mon conseil

    La qualité des objectifs montés sur un appareil est déterminante pour la qualité des photos que vous obtiendrez. Si vous achetez un appareil haut de gamme mais que vous montez des optiques bas de gamme dessus, vos photos ne seront pas plus belles qu’avec un appareil bas de gamme.

    Si vous êtes limité en budget, mieux vaut opter pour un boitier moins cher et des objectifs de qualité, plutôt que l’inverse. Quand vous aurez un peu plus d’argent, vous pourrez faire évoluer votre boitier tout en gardant vos objectifs de qualité. Vous n’aurez pas à tout changer. D’où l’importance de la plate-forme. Il faut bien choisir son capteur et sa marque pour pouvoir évoluer plus facilement dans le temps.

    (Cliquez ici pour lire l’intégralité du guide gratuit : Comment choisir votre appareil photo dont cet article est un extrait. Vous y découvrirez de nombreux conseils et astuces pour choisir un appareil et des objectifs performants et adaptés à vos besoins.)

    — Nicolas Croce

    Pour ne pas rater les prochains articles, pensez à vous abonner au blog.

    En vous abonnant, je vous aiderai à travailler plus efficacement, vous épanouir dans votre pratique, mener à bien vos projets les plus ambitieux, et à long terme, trouver le succès et vivre de votre passion.

    Aucun spam — Désinscription en un clic — Vos informations personnelles ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.

    « La plus belle newsletter jamais reçue. » — Brigitte
    « Vos mails font beaucoup de bien, merci ! » — Angélique
    « Depuis des années je le dis avec conviction, vous êtes vraiment le meilleur ! » — Francine
    « Merci pour tes conseils quotidiens plein de pertinence. » — Jasmine
    « Merci pour tout ce que vous m’apportez au travers de vos mots. » — Isa