Comment puis-je répondre ?

Certaines créations provoquent en nous une réaction — quelque chose de difficile à décrire, que l’on ressent à l’intérieur de nous, et qui peut se manifester sous différentes formes.

Si une création provoque une réaction, c’est qu’elle a quelque chose à vous apporter ou à vous apprendre. Peut-être qu’elle est là pour changer votre façon de voir le monde et vous pousser à agir ; peut-être qu’elle est là pour vous guider vers une nouvelle voie, sur le plan personnel ou artistique… Une création peut être un challenge, une question, une révélation, une inspiration…

Vous seul pouvez découvrir cette signification, et pour cela, vous avez besoin de temps et de réflexion. Demandez-vous par exemple :

  • Quel sentiment provoque cette création ?
  • Comment réagissez-vous ?
  • Pourquoi ?

Quand vous aurez compris votre réaction, il sera temps de vous poser une question importante :

Comment puis-je répondre ?

Cette question détient la clé de vos projets créatifs à venir — et, d’un point de vue personnel, de votre avenir.

À chaque fois que vous y répondez, vous progressez.

Cette question, vous devez vous la poser aussi souvent que possible. À chaque fois qu’une œuvre vous fait réagir — qu’il s’agisse d’un livre, d’une photo, d’une peinture, ou d’une composition musicale, peu importe — essayez de comprendre votre réaction, et demandez-vous comment y répondre.

Plus important encore, adoptez cette démarche avec vos propres créations.

Votre inconscient s’exprime toujours à travers vos créations.

En quelque sorte, vos créations sont en avance sur vous.

Elles ont toujours quelque chose à vous apprendre.

Prenez le temps de les comprendre.

Laissez-les vous guider.

Si vous êtes photographe, j’explique cette démarche en détail dans mon livre L’art de l’éditing.

(Joel Meyerowitz est l’un de mes photographes préférés. En 2015, il a créé un blog et y a publié une photo par jour pendant un an. En le découvrant, je me suis souvenu des mots de Sénèque, le philosophe stoïcien : « Tu dois choisir un nombre limité de maitres-penseurs, et te nourrir de leur génie, si tu veux en tirer des idées qui resteront ancrées dans ton esprit. ». J’ai alors décidé de lire l’intégralité du blog de Joel Meyerowitz, en prenant mon temps, et de partager avec vous toutes les idées que cette lecture pourrait faire naitre dans mon esprit. C’est ainsi qu’est né le projet « A second time around the sun », dont l’article que vous venez de lire fait partie. L’intégralité du projet est à votre disposition ici : a second time around the sun.)

Copy link
Powered by Social Snap