Temps de lecture : 8 minutes

Vous avez été nombreux à réagir ou à me poser des questions suite à la publication, il y a deux jours, d’un article dédié à l’exposition. J’ai lu tous vos messages, mais je n’ai pas encore eu le temps de répondre à tout le monde tellement ils étaient nombreux.

Comme nous l’avons vu il y a quelques jours, l’exposition est la base de la photographie. Réussir l’exposition de vos photos est le secret qui vous fera progresser rapidement, en vous permettant notamment :

  1. D’éviter de rater beaucoup de photos, particulièrement quand les conditions de lumière sont difficiles.
  2. De mettre en avant votre sujet : l’oeil humain est toujours attiré par les éléments les plus lumineux d’une scène. En faisant en sorte que votre sujet soit plus lumineux que l’arrière plan, il est mis en valeur et attire notre oeil.
  3. De changer l’ambiance de vos photos : selon l’exposition d’une photo, l’ambiance qu’elle dégage n’est pas la même. Par exemple, sous-exposer une photo vous permet de retranscrire un sentiment de tristesse ou créer une ambiance lugubre.
  4. De produire des images créatives et originales : l’exposition d’une photo peut être utilisée de manière créative. On peut créer des silhouettes, des contre-jours, des clairs-obscurs ou même des photos ou l’exposition devient le sujet principal de la photo. C’est sa maitrise qui donne tout son intérêt à l’image créée.

Lorsque vous maitriserez l’exposition de vos photos, vous maitriserez plus de 50% de la technique dont vous avez besoin pour réussir toutes vos photos. Vous comprenez pourquoi il est important de vous y intéresser. 50%, ça parait énorme. Pourtant c’est la vérité. Gardez à l’esprit que la photo est quelque chose de simple. Si vous êtes capable de réussir l’exposition de vos images et d’éviter que vos clichés ne soient flous, vous avez assez de technique pour créer des photos intéressantes.

Votre plus gros problème relatif à l’exposition de vos photos

Les conditions les plus difficiles pour réussir l’exposition de vos photos se présentent quand il y a beaucoup de contraste dans la scène que vous voulez photographier — c’est à dire qu’il y a des zones très lumineuses et d’autres très sombres sur votre photo.

Vous avez été nombreux à me poser des questions à ce sujet :

  • Comment faire lorsqu’une moitié de la prise de vue est dans l’ombre complet et l’autre en plein soleil ?
  • Mon problème se pose quand je veux prendre en photo des choses très contrastées. Par exemple (j’ai eu le cas récemment), l’entrée d’un tunnel vue de l’extérieur.
  • Comment choisir la bonne exposition dans des situations de grands contrastes?
  • Comment photographier quand il y a une zone sombre et une zone lumineuse ?
  • Comment éviter que les nuages d’un ciel très ensoleillé ne soient pas cramés?
  • Quel type d’exposition choisir lorsque je prends en photo une pièce avec fenêtre ( fenêtre en face de mon objectif )
  • Comment régler l’exposition quand j’ai un ciel très lumineux et un objet en premier plan?
  • Quand la lumière est différente sur plusieurs plans (paysage avec un 1er plan dans l’ombre et une montagne très éclairée au couchant), comment fait-on pour mettre en valeur la beauté du coucher de soleil ?
  • Comment gérer l’exposition en cas de fort contraste (contre-jour, soleil très fort, etc…)

J’arrête là car j’en ai reçu plusieurs centaines.

On a tous été confronté à ce problème de fort contraste. Que vous soyez passionné de macro, photographe de voyage ou spécialisé dans les portraits, il a du vous arriver de prendre une photo et de découvrir qu’une zone était surexposée ou sous-exposée.

Si vous photographiez un sujet uniformément éclairé, réussir votre exposition n’est pas très compliqué. Le problème, c’est que sur le terrain ce n’est pas souvent comme ça. Vous serez surement confronté à des conditions difficiles de luminosité. Dans ce cas, comment faire pour réussir l’exposition de vos photos ? C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui.

La plage de contraste

Pour faire simple, la plage de contraste est l’écart de luminosité qui existe entre la zone la plus sombre et la zone la plus claire de la scène que vous voulez photographier.

Si vous photographiez une surface plane, relativement lisse et éclairée uniformément, la plage de contraste sera faible puisque tous les endroits de votre photo auront une intensité lumineuse assez proche.

Si par contre vous photographiez une fenêtre depuis l’intérieur d’une pièce sombre en incluant sur votre photo à la fois une partie du mur à l’ombre et une partie de la fenêtre qui donne vers l’extérieur, la plage de contraste sera beaucoup plus étendue.

Trois facteurs influencent la plage de contraste d’une scène :

  • La dureté de la lumière : Plus la lumière est dure et directe, plus la plage de contraste est étendue.
  • La direction de la lumière : Une lumière qui touche votre sujet de face produira une plage de contraste faible. Cette plage de contraste augmentera si la source de lumière se déplace sur le côté de votre sujet puis derrière lui.
  • La tonalité du sujet : Si votre sujet est de couleur uniforme, la plage de contraste sera plus réduite que si votre sujet présente de grosses différences de couleurs.

L’histogramme est un bon outil pour visualiser l’étendue de la plage de contraste. S’il est regroupé vers le centre, la plage de contraste est faible. Si au contraire il est étalé, avec des pointes à chacune de ses extrémités, la plage de contraste est importante.

À gauche : plage de contraste réduite. À droite : plage de contraste étendue.

La plage dynamique du capteur de votre appareil photo

La plage dynamique d’un capteur est sa capacité à enregistrer des informations à la fois dans les hautes lumières et dans les ombres.

À ce jeu là, tous les capteurs ne sont pas égaux. Certains capteurs ont une large plage dynamique, alors que d’autres ont une plage dynamique plus réduite.

Plage de contraste et plage dynamique

Lorsque vous prenez des photos, il est important de faire attention à l’étendue de la plage de contraste de la scène que vous photographiez. Quelle influence aura-t-elle sur votre photo ? Tout dépend de la plage dynamique du capteur de votre appareil. Trois cas de figures sont possibles :

  1. La plage dynamique de votre capteur est supérieure à la plage de contraste
  2. La plage dynamique de votre capteur est égale à la plage de contraste
  3. La plage dynamique de votre capteur est inférieure à la plage de contraste

C’est dans le dernier cas que les problèmes commencent. Si la plage dynamique de votre capteur est inférieure à la plage de contraste, vous savez qu’en prenant la photo en l’état, vous obtiendrez soit des zones surexposées, soit des zones sous-exposées sur votre photo — et parfois même les deux à la fois.

Comment gérer les forts contrastes sur le terrain ?

Avant de prendre une photo, regardez attentivement votre sujet et commencez par réfléchir. C’est le plus important et c’est quelque chose qu’on oublie trop régulièrement de faire.

Pensez également à regarder autour de votre sujet. Obnubilé par ce dernier, il est facile d’oublier l’arrière plan. Pourtant, c’est souvent entre le sujet et l’arrière plan qu’il existe une différence de luminosité importante.

Tout en observant attentivement, posez-vous les questions suivantes :

  • Y-a-t-il de grandes différences de luminosité dans la scène que je veux photographier ?
  • Cette différence de luminosité, si je la photographie ainsi, va-t-elle nuire à ma photo ?
  • Puis-je me permettre de perdre des détails dans certaines zones de mon image ?

Si la plage de contraste est importante mais que vous pouvez vous permettre de perdre des détails dans certaines zones de votre photo, il vous reste une chose à faire : définir précisément ce que vous choisissez de perdre et ce qui est, au contraire, le plus important de votre image.

Vous déterminerez alors l’exposition de votre photo en fonction de ces choix.

Par exemple, pour réaliser un portrait à contre jour, vous accepterez de perdre des détails dans le ciel qui sera la zone la plus lumineuse de votre photo. Par contre, vous ne pouvez pas vous permettre de perdre des détails sur le visage de votre modèle, qui sera la zone la plus sombre de votre image.

Dans ce cas, vous vous arrangerez pour faire votre mesure d’exposition sur le visage de votre sujet avant de prendre votre photo — sans vous soucier du ciel.

C’est ce que j’ai fait lorsque j’ai pris la photo suivante :

  1. Qu’est ce qui est le plus important ? Le visage de mon fils, Aksel
  2. La différence de luminosité va-t-elle nuire à ma photo ? Oui, il y aura soit des zones surexposées, soit des zones sous-exposées.
  3. Puis-je me permettre de perdre des détails ? Oui, l’arrière plan n’est pas spécialement intéressant. Je peux me permettre de perdre des détails à cet endroit.

Après cette réflexion, voici ce que j’ai fait :

  • J’ai fait ma mesure d’exposition sur le visage d’Aksel pour m’assurer qu’il soit correctement exposé
  • Je me suis rapproché d’Aksel pour que son visage prenne une large place dans le cadre de ma photo.

Je savais que la plage de contraste était très importante et qu’en mesurant l’exposition sur le visage d’Aksel, l’arrière plan allait certainement devenir entièrement blanc. Perdre des détails dans le ciel ne me dérangeait pas, par contre ce n’est pas très esthétique. En me rapprochant d’Aksel pour prendre ma photo, j’ai fait en sorte de limiter les zones complètement blanches de la photo.

Cet exemple était relativement simple, mais il soulève plusieurs questions :

  1. Comment lire la lumière pour savoir s’il y a trop de contraste pour le capteur de mon appareil ?
  2. Comment choisir l’endroit exact où la mesure d’exposition va être faite ?
  3. Comment vérifier, juste après la prise de vue, si l’exposition est correcte ou pas ? Et d’abord, qu’est ce qu’une bonne exposition ?
  4. Si je ne peux pas perdre de détails dans l’arrière plan, comment gérer la situation ?
  5. Existe-t-il des moyens pour réduire la plage de contraste et éviter d’avoir des zones surexposées ou sous-exposées ?

Cet article est déjà assez long, mais ne vous inquiétez pas : je vous ai préparé un autre article au sujet de l’exposition dans lequel je répondrai à toutes ces questions. Il sera publié dans deux jours ici même sur le blog. Pour ne pas le rater, pensez à vous inscrire à la newsletter.

Si cet article vous a plu, pensez à le partager à vos proches ou à le publier sur les réseaux sociaux :)

Et en attendant le prochain article dans deux jours, une petite question : pensez-vous qu’il existe un moyen de réduire la plage de contraste de la scène que vous voulez photographier ? Donnez-moi vos idées dans les commentaires juste en dessous de cet article.

EDIT : J’ai publié l’article suivant de cette série dédiée à l’exposition de vos photos. Vous pouvez le lire en cliquant sur le lien suivant : Comment réussir l’exposition de toutes vos photos

EDIT 2 : La formation “Réussir l’exposition de vos photos” est ouverte et vous aidera à réussir l’exposition de vos photos même quand les conditions de lumière sont difficiles.

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.