Comment vous préparer à une crise ?

Le meilleur moment pour vous préparer à la crise actuelle, c’était il y a 10 ans.

Vous auriez pu prendre l’habitude de faire du sport et de bien manger, pour avoir un corps plus résistant aux maladies.

Vous auriez pu vous constituer une réserve d’argent et développer des sources de revenus complémentaires, pour ne pas être impacté par une baisse d’activité ou la perte d’un emploi.

Vous auriez pu prendre l’habitude de lire, de réfléchir dans le silence et d’apprécier l’ennui, pour ne pas souffrir de l’isolement actuel…

Tout ceci aurait du être fait avant la crise.

Si vous ne l’avez pas fait, tout ce que vous pouvez faire aujourd’hui c’est réagir à la situation, et vous adapter tant bien que mal — une situation loin d’être idéale, comme vous le constatez surement.

Vous ne pouvez pas prédire les futures crises, mais vous pouvez tout de même vous y préparer.

Comment ?

En tirant les leçons de celles qui sont passées.

C’est en ce moment, pendant la crise actuelle, qu’il vous faut vous préparer à la prochaine.

Et cette préparation se fait en 4 étapes :

  1. Détectez les problèmes : ces prochains mois — car la crise durera plus de quelques semaines, c’est certain. Le plus dur ne sera pas le confinement, mais ce qu’il se passera après, particulièrement au niveau économique — appliquez-vous à noter tout ce qui vous angoisse, qui vous fait peur, qui vous pose des problèmes, qui vous empêche de profiter de la crise comme d’une opportunité. Chacun de ces problèmes représente une opportunité de vous améliorer.
  2. Diagnostiquez-en la cause profonde : lorsque vous repérez un problème, prenez le temps de réfléchir à sa cause profonde. Qu’est-ce qui cause cette peur ou cette angoisse ? Qu’est-ce-qui vous empêche de faire ce que vous rêvez de faire ? Notez toutes vos réflexions. Revenez dessus après quelques jours. Creusez en profondeur. N’ayez pas peur de passer du temps avec vos problèmes. Encore une fois, chaque problème est une opportunité de progresser si vous avez le courage de l’affronter.
  3. Créez un système pour les corriger ou les éviter : une fois que vous aurez compris ce qui cause un problème, il vous faudra lui trouver une solution, ou au moins un moyen de l’éviter. A ce stade, n’hésitez pas à faire des recherches, à lire, à demander des conseils à des personnes plus compétentes. (La communauté Un Coin A Nous est faite pour ça). Lorsque vous aurez une solution, documentez-la, en l’écrivant — comme si quelqu’un d’autre que vous devait la mettre en place. Faites en sorte qu’elle soit aussi efficace et aussi simple que possible.
  4. Appliquez la solution : la dernière étape consiste à mettre en application cette solution en l’automatisant autant que possible. C’est le seul moyen de savoir si elle est efficace. Et si vous voyez que ce n’est pas le cas, il vous faudra l’optimiser jusqu’à ce ça le soit.

Un exemple pour clarifier ce processus :

  1. Le problème que vous remarquez c’est que cette crise vous angoisse. Vous n’êtes pas serein, vous y pensez jour et nuit.
  2. En prenant le temps d’y réfléchir, vous vous apercevez que la cause profonde de cette angoisse c’est le fait que vous n’êtes pas serein financièrement. La crise actuelle provoque une baisse d’activité professionnelle, et vous êtes angoissé de ne pas pouvoir payer votre loyer le mois prochain.
  3. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour corriger ce problème : changer de boulot, développer des revenus complémentaires, jouer au loto, hériter… On pourrait en lister des dizaines. Mais la plus simple et la plus efficace serait de vous constituer une réserve d’argent disponible à tout moment, et représentant 6 mois à 1 an de dépenses quotidiennes. Il est alors temps de mettre en place un système pour atteindre cet objectif, en l’automatisant le plus possible :
    1. Déterminez vos dépenses mensuelles
    2. Déterminez votre niveau d’angoisse face à ce problème
    3. Déterminez ensuite le montant de la réserve d’argent que vous voulez constituer. Si vous dépensez 3000€/mois et que vous êtes très angoissé par les problèmes d’argent, constituez-vous une réserve de 3000×12=36000€. Vous aurez de quoi tenir 1 an sans être inquiet — et ça change la vie ! Si vous êtes moins angoissé et que vos revenus ne disparaissent jamais complètement, 6 mois seront probablement suffisants : 3000×6=18000€
    4. Déterminez l’endroit où vous allez les placer : un compte bancaire créé exprès pour cela et qui n’est pas sensible aux fluctuations des marchés boursiers. Ça peut être une bonne idée de créer 2 comptes dans 2 banques différentes et de répartir votre argent à 50/50 entre ces deux comptes. Ainsi vous vous protégez d’une faillite de la banque, on ne sait jamais. Et je vous recommanderai même de choisir des banques dans 2 pays différents, et des comptes en devises différentes (euro et dollar par exemple) — vous vous protégez ainsi de la faillite d’un pays ou de la chute d’une monnaie, comme ce fut le cas en argentine il y a quelques années : les habitants ne pouvaient même plus retirer librement leur argent et leur monnaie ne valait plus rien. Encore une fois, vous devez apprendre des crises passées, et pas seulement de celles qui vous impactent directement. Et si vous vous dites que ça n’arrivera jamais ici, rappelez-vous que si je vous avais dit, il y a seulement 6 mois, que vous resteriez enfermé chez vous pendant 4 semaines sans avoir le droit de sortir, vous auriez bien rigolé.
    5. Instaurez ensuite des règles pour ajouter régulièrement de l’argent sur ce compte de sécurité. Par exemple, un virement automatique qui représente 10% de votre salaire en début de mois. Une autre méthode efficace : à chaque fois que vous vous achetez quelque chose qui n’est pas essentiel (des vêtements par exemple) placez sur votre compte de sécurité la même somme que celle que vous dépensez. Vous achèterez moins de chose inutiles, vous verrez.
  4. Appliquez ce système dès aujourd’hui et voyez ce que ça donne. Si vous n’arrivez pas à constituer de réserve, adaptez-vous en diminuant vos dépenses au maximum pendant quelques temps par exemple.

Rien ne vous empêche de trouver et appliquer plusieurs solutions à un problème. Dans notre exemple, parallèlement à la création d’une réserve d’argent, vous pouvez faire en sorte de toucher des revenus complémentaires à votre activité professionnelle (en écrivant puis en vendant un livre numérique sur internet par exemple). Vous pouvez aussi faire en sorte de diminuer vos dépenses mensuelles en arrêtant des abonnements inutiles, en déménageant, en limitant vos sorties, etc.

Mais gardez toujours à l’esprit ceci : plus une solution sera simple et automatisée, plus elle aura de chances d’être efficace à long terme.

L’idée est ensuite de toujours agir ainsi : chaque semaine, même quand il n’y a pas de crise, prenez l’habitude de repérer les problèmes auxquels vous êtes confronté et de leur trouver une solution.

C’est sur ce principe que j’ai créé le Journal Idéal. Chaque semaine, il vous rappelle de détecter et corriger les problèmes que vous rencontrez. Vous pouvez le tester gratuitement en version numérique, ou acheter la version papier, bien plus pratique à utiliser.

N’attendez pas la prochaine crise pour réagir.

C’est aujourd’hui que vous devez vous préparer.