Temps de lecture : 7 minutes

Si vous avez l’habitude d’utiliser votre appareil photo en mode tout automatique, vous avez surement déjà du être frustré de ne pas arriver à prendre la photo que vous vouliez.

Par exemple, dès fois, un sujet qui se déplace rapidement ressort très net, mais d’autre fois, ce sujet ressort complètement flou. Et vous n’arrivez pas à comprendre pourquoi.

Il vous arrive de photographier un sujet, et certaines fois, il se détache de l’arrière plan, qui lui est totalement flou. Et d’autres fois, votre sujet ainsi que l’arrière plan sont complètement nets. Et vous n’arrivez pas à maitriser ce phénomène non plus.

Tous ces problèmes viennent du fait que vous photographiez en mode automatique.

Si vous voulez rendre vos photos plus intéressantes, si vous voulez mieux maitriser le rendu de vos photos, si vous voulez progresser en photo, vous allez devoir apprendre à sortir du mode tout automatique de votre appareil. Oui, vous allez devoir tourner cette petite molette qui se trouve sur le dessus de votre appareil photo, et comprendre ce que signifient ces lettres et autres petits pictogrammes rigolos !

00001_blog_photo-2

Sortir du tout automatique fait souvent peur aux débutants. Pourtant, on va le voir ensemble aujourd’hui, ce n’est pas si difficile que ça.

Il va vous falloir quelques semaines pour comprendre le fonctionnement des différents modes que propose votre appareil. Pendant ces quelques semaines, vous allez rater la majorité de vos photos.

Ne vous découragez pas, c’est tout à fait normal. TOUS les photographes sont passés par là. Mais il faut faire l’effort, car comprendre et savoir utiliser les différents modes de votre appareil photo est le seul moyen de progresser.

Vous ne pouvez pas faire autrement. Quelques semaines d’efforts et de frustrations, mais je peux vous assurer que le jeu en vaut la chandelle. Après ces quelques semaines de galère, vos photos n’auront plus rien à voir avec celles que vous prenez actuellement. Je peux vous l’assurer !

A quoi servent les modes de votre appareil photo ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de parler des modes de prise de vue en détail, un petit rappel :

En photographie, l’exposition de vos photos est déterminé par le triangle Ouverture / Vitesse d’obturation / Sensibilité ISO.

Si pour vous ces notions ne sont pas très claires, je vous conseille de relire les quelques articles que j’ai déjà publié à ce sujet sur le blog. A lire dans l’ordre :

  1. Comprendre l’exposition en photographie
  2. Comprendre la vitesse d’obturation en photographie
  3. Comprendre l’ouverture en photographie
  4. Comprendre la sensibilité ISO en photographie
  5. Réussir l’exposition de vos photos : Comment déterminer les bons réglages ?

Les modes de prise de vue de votre appareil photo vous permettent d’indiquer à votre appareil que c’est vous le chef.

Grace à la molette de sélection des modes, vous allez pouvoir lui dire « c’est moi qui vais déterminer comment je veux régler l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO pour obtenir la photo que je veux ! ».

Chaque mode vous permet d’influer plus ou moins directement et rapidement sur les éléments qui composent le triangle d’exposition.

Et c’est ce que nous allons voir en détail maintenant :

Le mode automatique et les modes scènes : l’appareil décide pour vous

Les appareils photos actuels sont de plus en plus « intelligents » et regorgent de modes de prise de vue différents.

En général, sur votre appareil photo, vous allez avoir un mode automatique (souvent indiqué par un picto vert, ou marqué « auto »).

Vous allez également avoir ce qu’on appelle des modes « scènes », c’est à dire des modes préprogrammés en fonction de ce que vous allez photographier : Macro, Sport, Nuit… Il peut y en avoir près d’une dizaine.

Tous ces modes sont à éviter autant que possible.

Pourquoi ? Parce que comme je vous l’ai dit un peu plus haut, dans ces modes, c’est votre appareil qui décide de tout ou presque.

En mode auto par exemple, il va déterminer les ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation de la manière dont il veut, avec sa logique à lui. La photo sera bien exposée, mais par contre vous ne pourrez pas choisir d’utiliser une vitesse d’obturation rapide pour figer un mouvement, ou encore une grande ouverture pour obtenir une faible profondeur de champ.

C’est votre appareil qui décide, il fait ce qu’il veut quand il veut. Du coup, certaines fois ça correspondra à ce que vous attendiez, mais d’autres fois pas du tout.

Pour les modes scènes, vous avez un tout petit peu plus de contrôle : Par exemple, le mode sport va privilégier une vitesse d’obturation rapide, pour figer le mouvement. Mais là encore, vu que ce n’est pas vous qui décidez de la vitesse exacte, les résultats ne peuvent pas toujours être conformes à ce que vous attendiez.

Bref, oubliez tout ce qui est automatique aussi vite que possible.

Le mode « P » : Le mode « programme », et pas « professionnel »

Sur la plupart des boitiers, il existe un mode indiqué par la lettre « P » sur la molette de sélection des modes.

Ce mode est un peu un mode hybride entre les modes automatisés et les modes ou vous avez vraiment le contrôle.

Certains pensent que le « P » signifie « Professionnel », en réalité il signifie « Programme ».

Dans ce mode, vous avez la main sur pas mal de paramètres dont la sensibilité ISO, par contre, c’est encore votre appareil qui détermine le couple Ouverture / Vitesse d’obturation.

Et du coup, encore une fois, vous n’obtiendrez pas toujours les résultats voulus avec ce mode.

Je sais que certains photographes utilisent ce mode dans certaines situations. Personnellement, je ne l’ai jamais utilisé, et je vous conseille d’en faire autant !

Les modes « A », « S » et « M » : c’est vous qui décidez

Bon, finalement on a presque éliminé toutes les positions de cette molette de sélection des modes. Et nous allons maintenant nous pencher sur les modes plus intéressants pour les photographes créatifs que vous êtes ou que vous allez devenir.

En fait il n’y en a que trois. Trois modes qui vont vous permettre de prendre toutes les photos que vous voulez, avec tout le contrôle dont vous avez besoin. Vous voyez, je vous l’avez dit que ce n’était pas très compliqué !

Sur la molette de sélection des modes de votre appareil photo, les modes qui nous intéressent sont donc les suivants :

  • « A » (ou parfois « Av »)
  • « S » (ou parfois « Tv »).
  • « M »

Voyons à quoi ils servent :

Le mode A : Vous choisissez l’ouverture

Ce mode est noté « A » pour la simple et bonne raison qu’en anglais, ouverture se dit « Aperture ». Ce mode peut être également noté “Av” notamment sur les boitiers Canon. Av pour “Aperture Value”, qui signifie valeur d’ouverture.

Lorsque vous sélectionnez le mode A, vous avez la main sur le réglage de l’ouverture.

En gros, c’est vous qui allez déterminer quelle ouverture vous voulez, et votre boitier déterminera automatiquement la vitesse d’obturation qu’il utilisera pour que votre photo soit correctement exposée.

Le mode S : Vous choisissez la vitesse d’obturation

La lettre qui désigne ce mode est encore une fois dérivé de la traduction anglaise de vitesse : « Speed ». Ce mode est parfois noté “TV”, pour “Time Value”.

En mode « S », vous sélectionnez la vitesse d’obturation que vous voulez, et le boitier détermine automatiquement l’ouverture qui doit être utilisée pour que votre photo soit correctement exposée.

Le mode M : Vous gérez tout

Le mode « M » signifie « Manuel ». Pour une fois, le terme anglais correspond au français ;)

Dans ce mode, c’est vous qui vous occupez réellement de tout : vous choisissez l’ouverture, ainsi que la vitesse d’obturation, et c’est vous qui déterminez quelle doit être la bonne exposition pour votre photo.

Le mode M vous permet une très bonne maitrise du rendu final de votre photo. Par contre, il est souvent moins rapide à régler que lorsque vous êtes en mode « S » ou « A ».

Et sur le terrain, comment ça se passe ?

Vous avez maintenant compris à quoi sert chaque mode disponible sur votre appareil photo. La théorie, c’est beau, mais comment ça se passe concrètement sur le terrain ?

Quand vaut il mieux utiliser le mode « A » plutôt que le mode « S » ?

Et une fois que vous avez déterminé le mode le plus approprié à la photo que vous voulez prendre, comment obtenir les bons réglages ?

Le sujet des modes de prise de vue est loin d’être complet, mais ça serait très long à boucler en un seul article.

Mais ne vous inquiétez pas : je publierai plusieurs articles dans les prochains jours à ce sujet. On verra comment choisir le mode le plus adapté à la photo que vous avez décidé de prendre, ainsi que chaque mode en détail, et notamment comment obtenir les bons réglages pour réussir vos photos.

Donc, si ce n’est pas déjà fait, pensez à vous abonner à ma newsletter pour ne pas rater la suite. L’abonnement est gratuit, et vous recevrez tous mes conseils pour progresser en photo directement dans votre boite mail !

A dans quelques jours pour la suite !

Programme Premium

Depuis près de 10 ans, j’aide les gens à s’améliorer, à développer leur créativité et à vivre de leur passion. Aujourd’hui, vous pouvez m’aider à accomplir cette mission et bénéficier d’avantages exceptionnels.

En adhérant au programme Premium, vous pourrez accéder à une communauté en ligne dans laquelle je réponds à vos questions, obtenir des réductions sur les formations, m’aider à améliorer les contenus sur lesquels je travaille et même avoir votre nom ou celui de votre entreprise affiché en dessous des articles publiés sur le blog pour vous remercier de votre soutien.

En savoir plus