Contrôler votre niveau d’énergie

Une piscine est un réservoir d’eau et, comme tout réservoir, elle amortit les changements. Si le niveau de votre piscine est bas, vous voudrez certainement allumer le tuyau qui vous sert à le remplir. À ce moment-là, vous vous apercevrez d’une chose : même si vous augmentez au maximum le débit d’eau du tuyau, le niveau de la piscine n’augmentera pas vite. Et si vous devez vidanger votre piscine, vous ferez le même constat : en ouvrant la vanne à fond, il vous faudra un peu de temps avant de percevoir un changement du niveau d’eau de votre piscine.

Un réservoir crée un délai. Lorsqu’on fait varier les entrées ou les sorties, il faut un peu de temps avant qu’on puisse constater l’effet de nos actions sur le niveau du stock.

Votre niveau d’énergie fonctionne exactement comme le niveau d’eau d’une piscine. Une soirée où vous vous couchez tard ne va pas tuer votre niveau d’énergie. Il vous faudra enchainer les soirées avant de vous apercevoir que votre niveau d’énergie a descendu.

Ce fonctionnement est à la fois un avantage et un inconvénient.

Un avantage car un réservoir est une source de stabilité. Il permet d’absorber les chocs, c’est-à-dire les variations brutales des entrées et sorties. Mais il peut également devenir une source de problèmes car, si vous n’y faites pas particulièrement attention, vous ne vous apercevrez que très tard que le niveau de votre réservoir est bas. Et il vous faudra alors beaucoup de temps et d’efforts pour faire remonter ce niveau.

L’idée est donc de maintenir votre niveau d’énergie à un niveau acceptable sur le long terme — tout comme vous surveillez le niveau de votre piscine et la remplissez chaque jour si besoin. Il peut y avoir de petites variations, mais vous devez toujours faire en sorte de maintenir un niveau correct d’énergie.

Pour y arriver, essayez de visualiser votre corps comme un réservoir d’énergie. À chaque instant, votre énergie est à un certain niveau : parfois elle est basse, parfois elle est haute. Ce niveau varie constamment : chaque jour, chaque heure et même chaque minute. Vous l’avez déjà constaté, j’en suis sûr. Par exemple, ne vous est-il jamais arrivé d’être en forme et motivé et, trois minutes après, d’avoir un coup de barre et l’envie de ne plus rien faire ?

Pour contrôler votre niveau d’énergie, la première chose que vous devez faire est d’écouter votre corps. Apprenez à ressentir votre niveau d’énergie. Faites-y attention tout au long de la journée. Ensuite, essayez de déterminer ce qui augmente votre énergie ou, au contraire, ce qui l’affaiblit.

Quand vous en serez capable, vous pourrez faire en sorte de dépenser votre énergie là où elle est vraiment utile et éviterez de la gaspiller inutilement. Vous serez également capable, lorsque vous sentirez que votre niveau d’énergie est bas, d’agir pour qu’il augmente à nouveau.

L’idée est ensuite, petit à petit, avec l’expérience et de nombreux ajustements, en mettant en place des routines et des habitudes, d’arriver à toujours avoir un bon niveau d’énergie — tout en y prêtant le moins d’attention et en faisant le moins d’efforts possible pour y arriver.

Mon livre L’énergie de la réussite va vous y aider. Il va vous apprendre comment garder un niveau d’énergie élevé et à long terme. Cet article en est un extrait.

(Je vous rappelle que L’énergie de la réussite est en pré-commande et à prix réduit si vous le commandez avant le 10 septembre. Voici le lien pour profiter de la réduction de 25% : L’énergie de la réussite)

Copy link
Powered by Social Snap