Aller au contenu

L’éditing en photographie : un outil pour apprendre de votre propre travail

« La vie vaut le coup d’être vécue, le monde exploré, la beauté appréciée et vos talents exprimés. »

Le mieux pour que je puisse vous aider, c’est de vous inscrire à ma newsletter. Vous recevrez ainsi les conseils, articles et autres idées que je partage régulièrement avec les quelques dizaines de milliers de photographes et créatifs qui me suivent.

— Nicolas Croce —

Apprendre des autres est important, mais la personne dont vous avez le plus à apprendre est très certainement vous-même. Vous avez en vous la clé de votre propre évolution artistique, mais encore faut-il savoir — et vouloir — aller la chercher.

Tout commence par l’exploration de votre propre travail. Prenez le temps de le comprendre, de l’analyser et de l’apprivoiser. Votre travail actuel, mais aussi votre travail passé.

En passant du temps avec vos propres photos, vous découvrirez des thèmes ou des sujets qui reviennent fréquemment, des sentiments ou des ambiances qui vous touchent, des éléments qui vous parlent. Repérez toutes ces choses et analysez-les en vous posant des questions : Qu’est-ce que cela signifie pour moi ? Qu’est-ce qui me touche ou me plait ? Pourquoi ?

Une fois quelque chose repéré, continuez votre exploration, creusez le sujet, retournez sur le terrain pour prendre de nouvelles photos, parcourez vos archives à la recherche de cet élément. Bien souvent, c’est le fait de photographier un sujet qui vous permettra de comprendre la relation que vous entretenez inconsciemment avec lui.

Par exemple, vous pouvez remarquer en analysant votre travail que vous êtes attiré par la solitude — vous photographiez souvent des gens isolés, des paysages désertiques que vous explorez seul, etc. Demandez-vous alors à quoi ressemble la solitude pour vous. Explorez cette solitude. Cherchez-la. Provoquez-la. Accentuez-la. Prenez-la en photo sous toutes ses coutures. Pourquoi en avez-vous besoin ? Ou, au contraire, pourquoi la fuyez-vous et vous fait-elle peur ?

Cette démarche vous permettra de nourrir vos propres instincts. Lorsque plusieurs photos semblent définir un nouveau thème ou un nouvel intérêt, mettez-les côte à côte et cherchez à comprendre ce qui fait la connexion entre elles. C’est cette connexion que vous devez explorer. Plus vous prendrez de photos sur ce thème, plus vous serez concentré sur votre sujet d’étude, et plus votre travail deviendra intéressant et profond.

Lorsqu’un nouveau thème se dessine, plongez la tête la première et commencez à nager. Chaque nouvelle brasse vous permettra d’en repousser les limites. Deux cas de figure seront alors possibles :

  1. Soit ce thème continuera à vous intéresser. Ce sera alors un thème que vous continuerez à explorer et qui donnera probablement naissance à un projet.
  2. Soit il s’épuisera rapidement. Il ne s’agira alors que d’une étape dont vous aviez besoin pour évoluer et trouver le thème suivant.

C’est cette exploration sans fin qui rendra votre travail intéressant — aussi bien pour vous que pour les spectateurs. Votre appareil photo deviendra alors votre compagnon de route. Il vous permettra de découvrir qui vous êtes vraiment. De prendre conscience du chemin que vous avez parcouru, et de celui qu’il vous reste à par- courir. C’est également un allié, qui vous donnera le courage d’explorer en profondeur ce que vous auriez laissé enfoui en vous si vous n’étiez pas un artiste.

Ce texte est un extrait du livre : L’art de l’éditing. Lisez-le, il vous permettra d’évoluer dans la façon dont vous abordez la photographie.

« Votre livre l’Art de l’éditing est une mine d’or. Je n’ai pas vu d’autres formations traitant le sujet de l’éditing, ni d’autres formations aussi claires, simples à comprendre, efficaces et complètes. Bravo ! De plus, votre vision globale de la photographie (au-delà de la technique et de l’artistique), incluant l’introspection et le développement personnel, est unique et me parle beaucoup, car c’est également la façon dont je vois les choses. » — Thibaut

« Les bouquins sur l’éditing sont très rares. Celui de Nicolas Croce est bien fichu. Progressif et complet. J’aurais bien aimé avoir un bouquin comme celui là lorsque j’ai débuté. » — Bruno Tourtoy (streetphotographie.fr)

« Je l’ai dévoré, processus de tri, incubation, maturation, bien expliqués, c’est progressif, pertinent, et cela permet de structurer ses projets photographiques, en économisant du temps et en remettant sa production en question. Bravo et merci Nicolas. Y a plus qu’à appliquer…. et à adapter à sa propre sensibilité. » — Bertrand

Partagez cet article :

Laisser un commentaire