Aller au contenu

En 2023, n’arrêtez jamais de créer

    « On a deux vies, et la seconde commence lorsqu’on se rend compte que l’on n’en a qu’une. » — Confucius

    Dans son livre intitulé « Mastery », George Leonard explique que dans le langage commun, le mot « pratique » est utilisé comme un verbe — vous dites « je pratique le piano » quand vous faites vos gammes —, alors que pour les grands maitres, « pratique » n’est pas un verbe, mais un nom — la pratique.

    La pratique, c’est le chemin sur lequel vous avancez à la recherche de l’Excellence. Vous n’empruntez pas cette route pour obtenir quelque chose de particulier comme de l’argent ou des honneurs, mais pour le chemin lui-même, et tout ce que la pratique vous apprendra et vous apportera.

    En chemin, il y a de fortes chances pour que vous accomplissiez de belles choses, que vous réalisiez de grands projets, et que la réussite vous tende les bras. Tous ces accomplissements ne doivent ni être évités, ni être regrettés, mais ne doivent pas être la raison première de votre pratique, ni votre principale source de motivation.

    Dans notre société actuelle, tout ce que nous faisons doit avoir un but précis et la réussite semble être la seule chose qui compte. Dans un tel contexte, cette pratique dénuée d’objectif peut paraître déroutante, mais c’est le chemin à suivre, si vous voulez vous épanouir, et un jour atteindre l’Excellence.

    Dans toutes les disciplines, les plus grands maitres aiment leur pratique. C’est d’ailleurs cet amour de la pratique qui leur permet de progresser et de rester motivé durablement. Mais cet amour de la pratique n’est généralement pas inné. Il se travaille. Il s’apprend même. Et cela passe par la pratique.

    Commencez par être discipliné. Pratiquez malgré le manque d’envie, de motivation ou de temps. Forcez-vous. Obligez-vous s’il le faut. Bien que contrainte, cette pratique vous permettra de progresser.

    Votre objectif dans cette phase initiale, c’est d’instaurer un cercle vertueux : plus vous progresserez, plus la pratique deviendra intéressante. Vous en comprendrez les nuances, les subtilités et les richesses, comme celle de découvrir les trésors cachés dans la routine et la vie de tous les jours. De cet intérêt naitra l’envie de pratiquer, d’apprendre, d’en découvrir davantage. Et de cette pratique découleront de nouveaux progrès, élargissant, chaque fois un peu plus, le champ des possibles et des découvertes.

    Ce n’est pas l’amour de la pratique qui engendre la discipline, mais la discipline qui engendre l’amour de la pratique. Soyez discipliné, pratiquez régulièrement et l’envie viendra. À l’inverse, si vous attendez d’en avoir envie pour pratiquer, jamais vous n’avancerez.

    Quant au but de votre pratique, la destination que vous cherchez à atteindre, vous ne devriez pas vous en préoccuper. « Si le voyageur a de la chance », explique George Leonard, « c’est-à-dire que le chemin est assez complexe et profond, la destination est toujours deux kilomètres en avant de chaque kilomètre qu’il parcourt. »

    Lorsque, dans un entretien, Bruce MacDonald pose la question : « Qu’espérez-vous lorsque vous dites que le travail vous instruit ? », Joel Meyerowitz répond : « Eh bien, vous espérez qu’en travaillant, en avançant, vous créiez une ouverture, vous tombiez sur une image qui vous enseigne quelque chose, une porte vers quelque chose de plus riche que simplement beau ou bien fait, une combinaison d’éléments qui sont photographiquement intéressants, un passage vers quelque chose que vous ne pouvez pas réellement comprendre, qui vous possède, quelque chose de simple et de bien visible, mais rempli de mystère et de promesses — le mystère de « comment ai-je su faire cela ? », et la promesse d’une nouvelle compréhension de la photographie et de quelque chose à propos de vous-même. »

    Ce qui est passionnant dans la pratique, lorsqu’elle est abordée comme il se doit, c’est-à-dire sans objectif définitif et par simple amour du chemin, c’est la certitude que derrière chaque découverte, chaque idée, chaque projet, se cache quelque chose d’encore plus intéressant et d’encore plus important. Le chemin est sans fin, et les objectifs que nous nous fixons ou les projets que nous réalisons ne sont que des points de passage.

    Si vous demandez à Ralph Gibson quel est sa photographie préférée, il vous répondra : « Ma prochaine. » Et quand un élève demande au maitre : « Combien de temps me faudra-t-il pour maitriser la pratique ? », la seule réponse respectable est : « Combien de temps pensez-vous vivre ? », explique George Leonard.

    Le but de la pratique n’est pas d’atteindre un objectif précis. Le but de la pratique, c’est de pratiquer — aussi longtemps, aussi souvent et aussi efficacement que possible. Commencez dès aujourd’hui, car la vie est courte ; éliminez les distractions et les activités non essentielles ; faites de votre mieux pour vivre longtemps et en bonne santé. Tout, dans votre vie, devrait aller dans ce sens-là.

    Et si, au quotidien, avoir un objectif peut vous aider à y voir plus clair, alors, chaque matin, fixez-vous celui-ci : continuer à pratiquer.

    La pratique est le seul chemin qui mène à l’Excellence, et l’Excellence, c’est de rester sur le chemin.

    « Le temps ne peut servir de mesure, l’année ne compte pas, et dix ans ne sont rien ; être artiste veut dire : ne pas calculer ni compter ; mûrir comme l’arbre qui ne hâte pas sa sève et qui, tranquille, se tient dans les tempêtes de printemps sans redouter qu’après elles puisse ne pas venir l’été. Il vient de toute façon. Mais il vient seulement chez ceux qui, patients, sont là comme si l’éternité s’étendait devant eux, insoucieusement calme et ouverte. Je l’apprends tous les jours, je l’apprends au prix de douleurs envers lesquelles j’ai de la gratitude : la patience est tout ! » — Rilke, lettres à un jeune poète

    — Nicolas Croce

    Pour ne pas rater les prochains articles, pensez à vous abonner au blog.

    En vous abonnant, je vous aiderai à travailler plus efficacement, vous épanouir dans votre pratique, mener à bien vos projets les plus ambitieux, et à long terme, trouver le succès et vivre de votre passion.

    Aucun spam — Désinscription en un clic — Vos informations personnelles ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.

    « La plus belle newsletter jamais reçue. » — Brigitte
    « Vos mails font beaucoup de bien, merci ! » — Angélique
    « Depuis des années je le dis avec conviction, vous êtes vraiment le meilleur ! » — Francine
    « Merci pour tes conseils quotidiens plein de pertinence. » — Jasmine
    « Merci pour tout ce que vous m’apportez au travers de vos mots. » — Isa