J’ai des écouteurs Apple AirPod Pro — des écouteurs capables de vous isoler du bruit en atténuant les sons qui viennent de l’extérieur. Je les porte très souvent, la plupart du temps sans écouter de musique.

Lorsque je mets ces écouteurs, c’est un peu comme si j’entrais dans une bulle — quelque chose de transparent m’entoure et me sépare du monde extérieur. Je peux voir ce qu’il se passe, mais la réalité est légèrement différente de ce dont j’ai l’habitude — un peu comme si j’étais dans un monde parallèle.

Dans ce processus d’isolation, mes écouteurs ne sont qu’une aide. Je peux très bien me placer dans cette bulle par la seule force de ma pensée, mais c’est plus difficile — surtout au début.

Dans cette bulle, je me sens bien, je suis au calme, et je peux regarder les choses avec détachement et une certaine distance. Cette séparation me permet d’observer ce qui m’entoure avec plus d’intensité, comme si rien ne pouvait m’arriver ni me distraire.

J’y retourne d’ailleurs très souvent : pour lire, pour observer, mais également pour travailler. Dans ce dernier cas, je m’isole du monde et de ses distractions, ce qui me permet de me concentrer sur mon travail avec plus d’intensité. Mettre mes écouteurs fait partie de la routine que j’observe chaque matin au moment de m’installer devant mon ordinateur. Je l’ai tellement répétée, qu’aujourd’hui mon esprit le sait : quand je mets mes écouteurs, c’est que je veux me concentrer sur mon travail — et c’est ce qu’il fait immédiatement.

Cette séparation du monde, cet enfermement dans une bulle, n’est pas propre à l’écriture. Je l’ai déjà ressentie dans de nombreux domaines. Quand je naviguais, il m’arrivait de ressentir la même sensation. Lorsque j’étais concentré et en phase avec mon bateau, j’avais soudain l’impression que les sons devenaient plus distants, que les adversaires s’éloignaient, que tout devenait plus clair — je savais exactement où aller et quoi faire. Lorsque je suis dans la rue avec mon appareil photo, c’est la même chose : il m’arrive parfois de ressentir cette sensation. D’un seul coup, les gens autour de moi ralentissent, je suis capable d’anticiper leurs mouvements, je sais où me placer et quand déclencher pour obtenir la photo que je cherche à créer.

Cette bulle est en réalité un état de concentration intense. Lorsque vous y entrez, non seulement vous êtes plus efficace, mais surtout vous vous sentez bien, heureux et épanoui.

Vous l’avez d’ailleurs probablement déjà remarqué : si vous passez plusieurs heures, sans être interrompu, concentré sur une tâche qui vous plait, vous ne voyez pas le temps passer et vous sentez bien. À l’inverse, si vous n’arrivez pas à travailler ainsi, si vous êtes constamment interrompu, ou si la tâche à laquelle vous vous employez ne vous plait pas, vous vous sentez frustré, inutile, anxieux et avez l’impression de perdre votre temps.

En clair, plus vous passerez de temps dans cette bulle de concentration, plus vous serez efficace, heureux et épanoui.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle pratiquer une activité créative qui vous passionne est important : cela vous permet de passer plus de temps dans cette bulle.