Lightroom : comment mettre en place un flux de travail efficace

Lightroom : comment mettre en place un flux de travail efficace

L'ESSENTIEL DE LA PHOTO (eBook Gratuit)

Simple, sans langage technique et accessible aux débutants, cet eBook gratuit vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. (Format pdf - 109 pages). En complément de cet eBook, vous recevrez régulièrement par email mes conseils pour progresser et améliorer vos photos.

Dans mon article d’hier, Les 12 raccourcis que j’utilise le plus souvent dans Lightroom, je vous ai parlé à plusieurs reprises de « flux de travail dans Lightroom ».

J’ai reçu plusieurs emails à ce sujet là, me demandant des clarifications sur ce qu’était un flux de travail et comment en créer un d’efficace.

Voici donc quelques explications pour clarifier tout cela.

Lightroom est un logiciel très complet. Il est capable de gérer à peu près tout ce que vous faites avec vos photos une fois votre séance de prise de vue terminée :

  • Importer vos photos depuis votre carte mémoire
  • Sélectionner les photos que vous allez garder
  • Retoucher vos photos
  • Classer et organiser vos photos pour pouvoir les retrouver plus tard ou les utiliser pour des projets
  • Exporter vos photos dans de nombreux formats
  • Publier vos photos sur les réseaux sociaux
  • Envoyer des photos à vos proches
  • Imprimer vos photos

Le principe d’un flux de travail est de créer une procédure détaillée, aussi efficace que possible, que vous suivez à chaque fois que vous traitez de nouvelles photos, et qui reprend toutes les étapes à respecter de l’importation à l’archivage d’une photo.

Mettre en place un flux de travail efficace à de nombreux avantages :

  • Un gain de temps notable — et donc plus de temps à passer sur le terrain plutôt que devant votre ordinateur.
  • Une meilleure organisation — ce qui vous évite de vous retrouver avec une pagaille monstre parmi vos photos.
  • La possibilité d’optimiser la façon dont vous travaillez.
  • Plus de sérénité dans votre travail : vous savez toujours ou vous en êtes, ce qu’il vous reste à faire, et ce que vous devez faire ensuite.
  • Moins d’erreurs et d’oublis : en répétant toujours les mêmes étapes, vous évitez de faire des erreurs ou d’oublier certaines choses à faire.
  • Plus de sécurité : en organisant vos photos toujours de la même manière, vous savez exactement où elles se situent et pouvez mettre en place un plan de sauvegarde efficace.
  • Pour les pros : la possibilité d’expliquer votre flux de travail à vos collaborateurs et de déléguer une partie de votre travail de post-production.

Il doit certainement y avoir d’autres avantages que j’oublie, mais peu importe. L’important est de bien comprendre cela :

Mettre en place un flux de travail clair et l’optimiser régulièrement vous fera gagner du temps et vous permettra de travailler plus efficacement.

Pour vous donner un exemple, voici les quelques premières étapes de mon flux de travail :

  1. Importation des photos
    1. J’organise toutes mes photos dans le même dossier racine.
    2. Chaque photo est ensuite placée dans un sous dossier qui suis le schéma suivant : Dossier Racine / Année / Mois
    3. Chaque photo importée est également copiée dans une collection intitulée Import
  2. Sélection des photos
    1. J’ouvre la collection Import
    2. Je passe en revue toutes mes photos
    3. Je passe en revue toutes mes photos. Si une ne me plait pas, j’utilise le raccourci X pour la marquer comme rejetée. Si au contraire elle me plait, j’utilise le raccourci P pour la marquer comme retenue.
    4.  Les photos rejetées sont supprimées de la collection Import
    5. Les photos marquées passent dans la collection Sélectionnées
  3. Retouche des photos
    1. J’ouvre la collection Sélectionnées
    2. Etc.
    3. Etc.
    4. Etc.

Je ne vais pas vous détailler l’ensemble de mon flux de travail, ce serait trop long, mais je pense que vous avez compris le principe.

Je suis ces différentes étapes à chaque fois que j’importe de nouvelles photos.

Mon flux de travail est aujourd’hui très efficace car je l’ai optimisé petit à petit avec l’expérience.

Mon conseil : prenez quelques minutes pour écrire noir sur blanc une procédure détaillée qui décrit point par point la façon dont vous travaillez avec Lightroom.

Listez toutes les étapes, comme si vous vouliez expliquer la façon dont vous travaillez à une personne qui n’a jamais utilisé Lightroom.

Ce travail vous aidera à clarifier votre flux de travail ainsi qu’à l’optimiser.

Si vous n’êtes pas satisfait de la façon dont vous travaillez, si vous n’êtes pas organisé, c’est l’occasion de le devenir.

Gardez cette procédure à côté de vous à chaque fois que vous revenez d’une sortie photo et travaillez sur vos photos.

Petit à petit, améliorez votre flux de travail pour être aussi rapide et efficace que possible, jusqu’à ce qu’il vous convienne parfaitement.

Et si vous ne savez pas par où commencer, ou si vous ne savez pas quelles étapes suivre pour être efficace, sachez que j’ai déjà fait le boulot pour vous.

Dans mon livre « Apprendre Lightroom Classic CC », je vous explique en détail le flux de travail que j’utilise et vous explique, pas à pas et avec des captures d’écran, comment le reproduire sur votre ordinateur.

A la fin de votre lecture, en suivant les explications que je vous donne et en reproduisant mes gestes sur votre écran, vous aurez un système fonctionnel et efficace pour gérer votre flux de travail, sélectionner et trier vos photos, organiser et archiver vos photos, et même les publier sur internet ou sur les réseaux sociaux.

Vous aurez un système fonctionnel, mais vous aurez également compris pourquoi il est conçu ainsi. Vous aurez également les connaissances nécessaires pour le modifier, et l’adapter à vos besoins et à votre pratique.

Chaque photographe est différent. L’objectif de mon livre est de vous fournir une solution clé en main mais évolutive.

Apprendre Lightroom Classic CC est disponible sur Amazon et dans toutes les librairies.