Temps de lecture : 4 minutes

L’incubation est un temps de repos pendant lequel votre cerveau travaille pour vous et vous aide à trouver de nouvelles idées ou résoudre des problèmes.

Principe

  1. Lorsque vous travaillez sur un projet ou que vous êtes confronté à un problème, commencez par faire des recherches à son sujet.
  2. Laissez ensuite ce travail de côté pendant un certain temps, en faisant en sorte de ne pas y penser consciemment — c’est la période d’incubation.
  3. Cette période d’incubation fera naitre de nouvelles idées créatives et vous aidera à résoudre vos problèmes.

L’incubation en détail

L’incubation est un travail inconscient, pendant lequel votre cerveau travaille et fait des associations d’idées.

C’est à la fois une source de créativité et une aide pour résoudre vos problèmes.

Ces dernières années, de nombreuses études ont montré qu’une période d’incubation augmentait vos chances de résoudre un problème1.

Comment optimiser l’incubation de vos idées

Certains facteurs influencent l’efficacité de le période d’incubation. Vous pouvez en tirer parti pour améliorer cette technique :

  • Beaucoup de travail en amont : plus votre travail de recherche initial sera important, plus votre inconscient aura de la matière sur laquelle travailler, et plus le nombre d’idées dont disposera votre cerveau pour faire des associations sera important. Ceci augmentera vos chances de résoudre votre problème ou de trouver une idée originale.
  • Une longue période d’incubation est favorable à l’emergence de nouvelles idées, surtout si au cours de celle-ci vous êtes occupé par des taches à faible charge cognitive — c’est à dire simples et répétitives.
  • Une humeur positive améliore votre créativité, mais ça va plus loin : une journée positive améliore également votre créativité du lendemain.
  • Une période de sommeil : la résolution des problèmes créatifs peut être améliorée si la période de travail initiale est suivie par une période de sommeil.
  • Une activité relaxante : l’incubation explique pourquoi vous avez souvent des idées sous votre douche. L’eau, par son effet relaxant, a une influence positive sur votre créativité.

Applications

Laisser reposer vos idées et vos problèmes est souvent la meilleure chose à faire pour travailler efficacement.

Plutôt que de rester éveillé toute la nuit en cherchant à résoudre un problème, allez vous coucher et laissez votre inconscient travailler pour vous. Le lendemain, vous trouverez plus facilement une solution à votre problème.

Votre humeur a une influence sur votre créativité et votre capacité à résoudre vos problèmes. Dormez bien, faites en sorte d’être relaxé et d’éviter le stress, et soyez positif. Vous serez ainsi plus efficace — et en meilleure santé.

Enfin, faites en sorte d’intégrer des périodes d’incubations à vos activités créatives habituelles. Voici deux exemples tirés de mon organisation personnelle :

Exemple 1 : mon incubateur à idées

Je travaille avec un système de fiches pour organiser mes connaissances et mes projets. A l’intérieur de ce système, j’ai une catégorie intitulée « Incubation ». Dès que j’ai une idée, je la note sur une fiche que j’ajoute dans cette catégorie.

Si je ne suis pas chez moi, je la note dans mon Journal Idéal avant de la transférer, en fin de semaine, dans ma base de connaissances — ce journal est (entre autre) conçu pour vous éviter d’oublier vos bonnes idées.

Je laisse mes idées dans mon incubateur au minimum une semaine avant de revenir dessus.

Pendant ou après cette période d’incubation, j’ai souvent de nouvelles idées — qui sont généralement plus intéressantes que la première.

Cette méthode à un autre avantage : parfois, après quelques jours d’incubation, je m’aperçois que mon idée n’était pas si bonne que ça. La mettre de côté me permet de m’en apercevoir avant de perdre du temps à travailler dessus.

Si vous avez l’impression de « partir dans tous les sens », de démarrer des dizaines de projets sans arriver à les terminer, je vous conseille d’adopter cette méthode de travail.

Exemple 2 : rédaction d’un article pour mon blog

Lorsque je rédige un article pour mon blog, je fais toujours en sorte d’observer une période d’incubation d’une nuit minimum entre la rédaction de ma première ébauche et sa relecture le lendemain.

Pour les articles les plus longs, je laisse passer une nuit supplémentaire avant de retravailler sur mon texte et finaliser mon ébauche finale2.

Quand je reprends mon texte le lendemain, j’ai souvent de nouvelles idées et je m’aperçois plus facilement de mes erreurs ou de mes fautes d’orthographe.

Je fonctionne exactement de la même manière avec mes photos : autant que possible, j’évite de les trier ou de les retoucher le jour de la prise de vue.

Notes   [ + ]

1. Voir à ce sujet l’étude de Ut Na Sio et Thomas C. Ormerod : « Does Incubation Enhance Problem Solving? A Meta-Analytic Review (Lancaster University) — Psychological Bulletin, 2009 ».
2. Jour 1 : première ébauche ; jour 2 : ébauche révisée ; jour 3 : ébauche finale et publication de l’article. Pour la première ébauche, il peut me falloir plusieurs jours voir plusieurs semaines de travail, le temps de faire des recherches et mettre de l’ordre dans mes idées.

Découvrez des outils qui, comme celui-ci, vous aideront à développer votre créativité, apprendre plus efficacement, résoudre vos problèmes et être plus performant : outils et techniques pour les esprits créatifs

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Envie d'approfondir le sujet ?

Les membres Premium peuvent discuter de cet article et poser toutes leurs questions dans le forum de la communauté Premium.

Vous pouvez rejoindre cette communauté de photographes et de créatifs dès maintenant. Votre inscription vous permettra de progresser plus rapidement et de profiter de nombreux avantages : formations et eBooks gratuits, contenus exclusifs, réductions spéciales, etc. Informations et Inscription

Discussions de la communauté Premium

  1. Bonjour… il est intéressant de remarquer que Incubation est le moment de couver les oeufs. Et initialement de rester couché. Le cubiculum en latin est le lit, ou la chambre.
    ce qui coïncide très bien avec le travail cérébral nocturne. Pendant une nuit, un cerveau consomme 500 calories…
    Bonne journée; ou plutôt, bonne nuit.

  2. Merci pour ces renseignements François. Le cerveau est effectivement actif même la nuit, ça ne m’étonne pas qu’il consomme autant d’énergie à ce moment là.

Rejoindre la discussion sur le forum de la communauté Premium.

Participants