Abonnez-vous gratuitement aux emails quotidiens

Chaque jour, plusieurs dizaines de milliers de photographes, d’artistes et de créatifs, profitent de mes conseils motivants et inspirants. Vous pouvez vous aussi en bénéficier en vous abonnant gratuitement aux e-mails quotidiens.

(Aucun spam. Résiliation en 1 clic. Vos coordonnées ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.)

L’éditing est un travail créatif

L’éditing fait partie du processus créatif au même titre que la prise de vue. Son rôle est primordial dans la réussite d’un projet. Les meilleurs photographes ne sont pas ceux qui prennent les meilleurs photos sur le terrain, mais ceux qui font une meilleure sélection de leurs photos en fonction du projet sur lequel ils travaillent. Vous devez donc apprendre à faire votre éditing. Passer du temps à l’améliorer. Etre patient et, surtout, le gérer de bout en bout.

Ne déléguez jamais votre éditing. C’est vrai, certaines agences ont des personnes dont le métier est de sélectionner les meilleures photos prises par les photographes qui y travaillent. Mais ces choix sont faits en fonction du client, pas en fonction du photographe.

Si vous vous inscrivez dans une démarche professionnelle, vos choix lors de l’éditing seront en grande partie dictés par vos clients — c’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis très vite éloigné d’une pratique professionnelle de la photo, parce que j’aime faire ce que je veux, et pas ce que les autres veulent que je fasse.

Mais si vous vous inscrivez dans une démarche artistique, c’est à vous de faire vos choix et de faire votre éditing. Vous seul savez ce que vous voulez montrer. Vous n’avez personne à contenter.

Même en donnant exactement les mêmes photos de départ à deux photographes, ils produiraient deux projets différents car leur vision et leurs interprétations lors de l’éditing seraient différentes. Et même si la sélection des photos était déjà faite, ils ordonneraient ces photos différemment, produisant ainsi deux histoires différentes.

Imaginez que sur la page de droite d’un livre je place la photo d’un cheval mort. Si sur la page de gauche je choisis la photo d’un lion, vous interpréterez cette double page en vous disant que la vie sauvage est cruelle. Si par contre je choisis d’y placer un toréador montant un cheval et affrontant un taureau, vous associerez le cheval mort à la corrida — et dans ce cas là je dénonce la pratique des corridas. Vous comprenez donc à quel point l’éditing fait partie intégrante du travail créatif du photographe.

Vous êtes la seule personne à pouvoir éditer ou critiquer votre travail car vous êtes la seule personne à savoir ce que vous essayez de faire.

Et de ceci découle une autre notion fondamentale : il y a autant de manières de réussir un éditing qu’il y a de photographes.

Lorsque le public regarde votre travail, ce n’est pas seulement votre sujet qu’il veut découvrir, mais surtout la relation qui existe entre vous et votre sujet. C’est cette relation qui donne une signification à votre travail.

Le plus important donc n’est pas de chercher à faire le meilleur éditing qui soit, mais plutôt de faire un éditing qui vous ressemble, qui montre ce que vous pensez, qui vous permet de transmettre au public les émotions que vous avez ressenties face à votre sujet.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap