Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

La complexité

La complexité pompe votre énergie.

Quand quelque chose est compliqué, vous évitez de le faire. Votre cerveau est capable de trouver des dizaines de distractions pour vous détourner de quelque chose qui est compliqué ou difficile. Plus quelque chose est simple, moins il y a d’étapes, moins vous aurez à réfléchir pour le faire, et plus ce sera facile.

Vous pouvez exploiter cette tendance de votre cerveau à éviter ce qui est compliqué pour mener à bien vos projets.

Comment ? C’est simple : faites en sorte que ce qui est important pour la réussite de votre projet soit aussi simple que possible et, au contraire, faites en sorte que ce qui vous détourne de votre projet soit aussi compliqué que possible.

Un exemple : j’ai simplifié au maximum la procédure qui me permet d’écrire et de publier un article sur mon blog. Pour écrire mes articles, j’utilise Ulysses, une application minimaliste qui n’a que très peu d’options. Quand je l’ouvre, tout ce que j’ai à faire c’est écrire, sans me prendre la tête avec la mise en page ou autre : il n’y en a pas sur ce logiciel. Ensuite, pour publier un article sur mon blog, je n’ai qu’à cliquer sur un bouton. Ulysses exporte l’article puis ouvre mon navigateur Internet à la bonne page pour que je puisse vérifier que tout s’est bien passé.

Aujourd’hui, j’écris, je clique sur un bouton, et mon article est publié. Je n’ai rien d’autre à faire. L’article est ensuite automatiquement publié sur les réseaux sociaux et envoyé à mes abonnés par email. Moi je ne gère rien.

Tout ce que j’ai à faire c’est écrire puis appuyer sur un bouton.

À l’inverse, les réseaux sociaux ne me servent pas à grand-chose et me font perdre du temps et de l’énergie. J’ai donc fait en sorte que ce soit compliqué pour moi de les utiliser. J’ai supprimé toutes les applications de mon smartphone, j’évite au maximum d’avoir mon téléphone dans ma poche ou près de moi — il est soit au fond de mon sac à dos, soit dans une pièce voisine —, j’ai mis un mot de passe de près de 45 caractères sur mes différents réseaux sociaux pour être certain de ne pas m’en rappeler — je dois à chaque fois faire un copier-coller pour entrer mon mot de passe —, j’utilise toujours une fenêtre de navigation privée lorsque je dois aller sur les réseaux sociaux — ainsi je ne reste pas connecté automatiquement et mon navigateur ne retient pas mon mot de passe.

Ainsi, lorsque je me mets devant mon ordinateur, il m’est beaucoup plus facile d’écrire que de perdre mon temps et mon énergie sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez utiliser cette méthode dans beaucoup de domaines de votre vie car, si vous n’y faites pas attention, c’est toujours la complexité qui s’installe par défaut.

Et elle s’installe en priorité sur les projets qui pourraient changer votre vie.

(Que vous ayez des projets créatifs, entrepreneuriaux, sportifs ou personnels, avoir de l’énergie est indispensable pour les mener à bien — surtout s’ils sont ambitieux. Dans mon livre L’énergie de la réussite, je vous explique comment gérer et décupler votre énergie pour pouvoir en disposer à long terme, mais aussi aux moments où vous en avez le plus besoin. Vous serez alors capable de surmonter les obstacles qui se dressent au travers de votre chemin, de tenir la distance, et de réaliser vos rêves malgré les difficultés. En maitrisant votre énergie, c’est toute votre vie qui s’améliorera. L’énergie de la réussite est disponible sur la boutique ou sur Amazon.)

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.