Temps de lecture : 3 minutes

Contrairement à l’homme, un appareil photo ne voit qu’en deux dimensions. Sur une photo, vous n’avez pas la perception en trois dimensions que nous offre notre vision binoculaire.

Certaines relations entre objets n’existent que grâce à la photo. Par exemple, en deux dimensions, des éléments qui se trouvaient très éloignés à l’arrière plan se retrouvent juxtaposés à ceux du premier plan. Tout changement de point de vue change la relation qui existe entre ces objets. Pour vous en rendre compte, voici un petit exercice :

Placez un doigt 5 centimètres devant votre nez et fermez un oeil. Regardez quels éléments de l’arrière plan se trouvent derrière votre doigt, puis inversez l’oeil ouvert et l’oeil fermé. Vous voyez, un changement de point de vue de quelques centimètres (de l’oeil droit à l’oeil gauche) à un effet important sur la relation qu’il existe entre votre doigt et les éléments de l’arrière plan.

Sur le terrain, chacun de vos mouvements change votre point de vue et modifie les interactions entre les objets qui se trouvent devant vous. Faites un pas, baissez-vous, montez sur quelque chose, avancez-vous… et c’est un objet qui apparait ou disparait derrière un autre, c’est un élément de l’arrière plan qui vient toucher votre sujet, c’est une ombre qui obscurcit une partie de votre image, ou c’est une perspective qui est accentuée.

Le point de vue du photographe est donc très important, et vous devez en prendre conscience pour améliorer vos photos. Vous devez apprendre à voir en deux dimensions. Comme le fait votre appareil.

img-alternative-text

La photo précédente est un bon exemple de ce dont je viens de vous parler. Lors de la prise de vue je n’ai pas fait attention à la juxtaposition qui allait se produire entre des objets placés sur différents plans. La photo aurait été meilleure si je m’étais avancé de quelques pas. Le menton de Puppy (une réalisation de Jeff Koons exposée devant le musée Guggenheim de Bilbao) n’aurait pas touché les immeubles de l’arrière plan et sa silhouette aurait été plus clairement visible.

img-alternative-text

Sur cette seconde photo, j’ai volontairement joué avec le rendu en deux dimensions. J’ai positionné mon appareil de telle sorte que le soleil se trouve derrière la boule de pollen d’un pissenlit. Bien qu’en réalité le soleil soit très éloigné de mon sujet, sur la photo on a l’impression que c’est le pissenlit qui créé ce halo de lumière.

Comment apprendre à voir en deux dimensions ?

Il n’y a pas de méthode miracle pour apprendre à voir en deux dimensions. L’important est de prendre conscience des effets du rendu en deux dimensions, puis d’y faire attention dans vos photos. Avec l’entrainement et l’habitude, ça deviendra un réflexe.

Voici quelques exercices que vous pouvez réaliser pour accélérer ce processus d’apprentissage :

  • Parcourez vos anciennes photos. Pour chacune d’entre elles, voyez si vous auriez pu l’améliorer en changeant votre point de vue, comme je vous l’ai montré sur la photo de Puppy.
  • La prochaine fois que vous prendrez en photo un sujet, avant de déclencher, suivez son contour des yeux pour voir s’il y a des objets dans l’arrière plan qui le touchent.
  • Sortez une après-midi et photographiez uniquement des objets dont le contour forme un cercle (roue de voiture, verre d’eau photographié par le dessus, rouleau de scotch, etc.). Photographiez ces objets de façon à ce qu’ils forment des cercles parfaits et qu’aucun autre objet ne viennent couper leur contour.
  • Choisissez un sujet et photographiez le sous tous les angles : tournez autour de lui, approchez-vous, éloignez-vous de lui, baissez-vous devant lui, montez sur quelque chose pour le photographier de plus haut, etc. Regardez ensuite attentivement toutes vos photos et essayez de comprendre quel effet vos changements de point de vue ont eu sur votre sujet.

Remarques :

  1. Les deux derniers exercices proposés dans cet article sont expliqués en détail dans mon nouveau livre « J’apprends la photographie » qui sortira le 13 octobre 2016. Vous y trouverez 25 exercices et de nombreux conseils pour améliorer vos photos.
  2. Cet article m’a été inspiré en lisant le livre The nature of photographs de Stephen Shore.

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches

Et pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochaines publications