Le matin, j’écris et je ne fais rien d’autre

Chaque jour, mon objectif prioritaire est d’écrire 1000 mots. Parfois il y a des imprévus et j’écris moins que ça — ou même rien du tout —, mais je fais tout mon possible pour atteindre cet objectif quotidien aussi souvent que possible.

Pour y arriver, il y a une chose qui m’a beaucoup aidée : couper mes journées en deux.

Le matin, j’écris et je ne fais rien d’autre.

Quand je m’installe à mon bureau, je ne me pose pas 36 questions, je ne perds pas mon temps inutilement non plus, car je sais exactement ce que j’ai à faire : écrire — c’est tout ce que j’ai à faire, et c’est ainsi tous les jours.

Quand j’ai atteint mon objectif de 1 000 mots, la deuxième partie de ma journée commence.

Mon objectif est alors de tout faire pour être dans les meilleures conditions pour écrire le lendemain matin :

  • Je m’occupe des problèmes et des tâches que j’ai à gérer, pour éviter que le lendemain elles ne viennent perturber ma concentration ; puis, le soir, je fais le bilan de ma journée et prépare celle du lendemain (Voir à ce sujet le Journal Idéal)
  • Je lis, fais des recherches ou participe à des discussions qui me fournissent de l’inspiration et de la matière pour écrire (Voir à ce sujet la formation Comment Lire et Apprendre Efficacement)
  • Je fais du sport, me repose, et pas mal d’autres choses pour avoir de l’énergie (Voir à ce sujet le livre L’énergie de la réussite).
  • Je vis, je marche, je prends des photos et fait des choses intéressantes, pour me vider l’esprit et avoir de nouvelle idées.

L’avantage de cette méthode, c’est que le matin je sais exactement quoi faire et suis ainsi bien plus efficace, et l’après-midi, vu que mon objectif quotidien est atteint, je peux faire tout ce que je veux sans culpabiliser.

Copy link
Powered by Social Snap