Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

Le public est souvent plus intelligent que vous

Lorsqu’on soumet un projet à la critique, on s’aperçoit parfois que le public est plus intelligent que nous. La façon dont ils voient et interprètent notre projet nous ouvre de nouveaux horizons ou fait naitre de nouvelles idées dans notre esprit.

Ralph Gibson dit souvent que notre travail est en avance sur nous — et c’est vrai. Parfois, nous faisons des choses inconsciemment, et c’est ensuite, longtemps après, que nous les comprenons. Notre inconscient perçoit certaines choses ou sait faire certaines choses bien avant que nous en ayons conscience ou que nous sachions l’expliquer avec des mots.

Notre propre travail a donc beaucoup à nous apprendre — aussi bien à propos de notre art qu’à propos de nous-même —, et le soumettre à la critique créative est un excellent moyen d’accélérer cet apprentissage. Le public voit des choses que nous n’avions pas remarquées, il comprend des choses que nous n’avions pas comprises, il interprète parfois notre travail d’une manière complètement différente de la nôtre. Quand il nous l’explique, et si nous savons l’écouter, il nous ouvre les yeux. D’un seul coup, nous découvrons qui nous sommes, ce que nous aimons, ou ce que nous voulons dire. Tout ceci était là, devant nos yeux, depuis longtemps. Notre inconscient essayait de nous le dire depuis des mois, mais nous n’arrivions pas à le voir.

Je revois encore, il y a quelques années, cette personne me dire que mes photos étaient très sombres, et qu’il se sentait triste en les regardant. Je ne m’en étais jamais aperçu, mais quand il m’a fait cette remarque, j’ai tout de suite réalisé qu’il avait raison, et que ce n’était pas dû au hasard : certaines choses n’allaient pas dans ma vie, et il fallait que ça change. Mon inconscient essayait de me le faire comprendre, mais je n’arrivais — ou ne voulais — pas le voir. Les décisions que j’ai prises suite à cette révélation ont changé ma vie.

« What we create in our lives can be a powerful teacher. A key element that enables this to happen is a creative feedback group. […] In this process, your art and audience are functioning as a teacher, a guru — a mirror reflecting you back to yourself. » — John Daido Loori, The Zen Of Creativity

(Dans mon dernier essai intitulé « Petit Guide De Critique Créative », je vous explique pourquoi il est important de soumettre votre travail à la critique, comment tirer profit des avis récoltés, mais aussi comment critiquer le travail d’autres photographes ou artistes, soit pour les aider à améliorer leurs œuvres, soit pour vous permettre de mieux les comprendre, et d’y trouver de l’inspiration et des idées pour améliorer votre propre travail. Cet article en est un extrait. Découvrez-le en cliquant ici : Petit guide de critique créative)

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.