Aller au contenu

La longueur focale et son effet sur vos photos

    La longueur focale est la distance entre le capteur de votre appareil photo et le foyer focal de votre objectif, exprimée en millimètres.

    La définition ne vous parle probablement pas, pourtant vous avez certainement déjà entendu parler de « longueur focale ». Admettons que vous ayez un objectif 50 mm, cette donnée de 50 mm est la longueur focale de votre objectif. Si vous possédez un 24-105 mm, cet objectif vous permet de faire varier la longueur focale de 24 mm à 105 mm. Vous voyez, la notion de longueur focale n’a rien de sorcier ; pour la connaître, il suffit de savoir lire.

    • Les objectifs dont la focale est inférieure à 40 mm sont appelés « grands-angles ».
    • Les objectifs dont la focale est située entre 40 mm et 60 mm environ sont des objectifs dits « standards ». Une focale de 50 mm est ce qui se rapproche le plus de la vision humaine.
    • Les objectifs de 60 mm et plus sont appelés « téléobjectifs ».

    L’effet de la longueur focale sur vos photos

    Vous vous en doutez, la longueur focale de votre objectif a une influence sur vos photos. Comprendre quelles répercussions elle peut avoir sur vos images vous aidera à vous équiper de l’objectif qui convient à votre pratique et à choisir la bonne focale une fois sur le terrain.

    Voyons quelles sont ces répercussions :

    Effet de zoom : plus la longueur focale est importante, plus elle va grossir le sujet que vous photographiez. Vous aurez l’impression de vous rapprocher de celui-ci.

    J’ai pris cette photo avec une focale de 24 mm ; on distingue quelque chose dans les arbres mais on a du mal à voir de quoi il s’agit.

    J’ai pris cette seconde photo depuis le même endroit que la première, mais cette fois avec une focale de 300 mm. L’effet de zoom est indiscutable !

    Modification du champ de vision : plus la longueur focale est courte, plus votre angle de vision sera large. Les objectifs grands-angles vous permettent de capturer une scène très large ;

    A gauche, la chouette en pleine séance de bronzage, photographiée ici avec une focale de 120 mm. A droite, avec une focale de 28 mm, le champ de vision est plus large. On voit que notre modèle bronze au bord de la piscine. Ces deux photos ont été prises du même point de vue.

    Effet sur la distance entre les plans et la déformation des perspectives : une longueur focale importante va écraser et rapprocher les différents plans de votre photo. Avec une longueur focale importante, vous aurez l’impression que votre sujet est très près de l’arrière-plan, alors qu’avec une focale courte ce sera l’inverse : vous aurez l’impression que le sujet est plus loin de l’arrière-plan que dans la réalité. Une focale courte exagère les perspectives ;

    Sur la première photo, j’ai photographié la chouette devant un massif de graminées avec un 28 mm. Sur la seconde photo, la chouette n’a pas bougé. J’ai utilisé un 300 mm et j’ai reculé pour obtenir un cadrage proche de celui de la première photo. On a maintenant l’impression que la chouette est collée aux plantes qui se trouvent derrière elle.

    Effet sur la profondeur de champ : sans changer vos réglages, avec une focale plus longue, vous aurez une profondeur de champ plus petite.

    A gauche, une photo de la chouette devant un mur de pierre, prise avec une focale de 50 mm et une ouverture de f/5,6. A droite, la même vue réalisée avec la même ouverture de f/5,6, mais cette fois avec une focale de 300 mm. L’arrière-plan est beaucoup moins net car la profondeur de champ est moins importante.

    Avant de continuer, une petite précision concernant la déformation des perspectives et la distance entre les plans. En réalité, ces effets ne sont pas directement dus à la longueur focale, mais à la position du photographe par rapport au sujet. Pour obtenir le même cadrage avec un grand-angle qu’avec un téléobjectif, vous devez vous rapprocher de votre sujet. C’est en vous rapprochant, en changeant votre point de vue, que vous modifiez les perspectives. Si, sans changer de place, vous prenez deux photos, l’une avec un grand-angle et l’autre avec un téléobjectif, puis que vous recadrez vos photos en postproduction pour obtenir le même cadrage, vous vous apercevrez que le résultat est identique.

    La différence entre grand-angle et téléobjectif

    Avec un objectif grand-angle, c’est-à-dire une petite longueur focale :

    • vous captez une large portion de l’arrière-plan (pratique pour situer le sujet dans son environnement) ;
    • vous devez vous rapprocher de votre sujet pour le prendre en photo ce qui engendre des déformations ;
    • les perspectives sont exagérées ;
    • vous avez une grande profondeur de champ.

    Avec une longueur focale plus importante (si vous photographiez avec un téléobjectif) :

    • vous ne voyez qu’un détail de votre sujet ou qu’une partie de l’arrière-plan (c’est pratique pour isoler un sujet) ;
    • vous devez vous éloigner de votre sujet pour le prendre en photo (sinon vous n’en aurez qu’un détail) ;
    • les plans semblent être écrasés ;
    • vous obtenez une petite profondeur de champ.

    Choisir la bonne focale sur le terrain

    Une fois sur le terrain, vous devez choisir votre focale en fonction du sujet que vous voulez photographier et des effets qu’elle aura sur vos photos.

    En dehors des principes déjà énoncés, sachez que :

    • les grands-angles sont très utiles pour les photos d’architecture ou de paysages. Les focales proches de 40 mm sont également très appréciées en photographie de rue ou en reportage ;
    • les focales standards sont un peu passe-partout et conseillées pour photographier les scènes de tous les jours ;
    • les petits téléobjectifs avec des focales comprises entre 50 mm et 120 mm conviennent principalement aux portraits ;
    • les gros téléobjectifs (focale supérieure à 100 mm) sont particulièrement appréciés en photographie animalière ou sportive. Ou par les paparazzis !

    Attention cependant, ces indications n’ont pas valeur de loi ! Ce n’est pas parce que, pour un portrait, les objectifs les plus adaptés sont les petits téléobjectifs que vous ne pouvez pas créer une image originale et artistique avec un ultra grand-angle. Il faut parfois savoir tout remettre en cause et briser les règles pour être créatif.

    — Nicolas Croce

    Pour ne pas rater les prochains articles, pensez à vous abonner au blog.

    En vous abonnant, je vous aiderai à travailler plus efficacement, vous épanouir dans votre pratique, mener à bien vos projets les plus ambitieux, et à long terme, trouver le succès et vivre de votre passion.

    Aucun spam — Désinscription en un clic — Vos informations personnelles ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.

    « La plus belle newsletter jamais reçue. » — Brigitte
    « Vos mails font beaucoup de bien, merci ! » — Angélique
    « Depuis des années je le dis avec conviction, vous êtes vraiment le meilleur ! » — Francine
    « Merci pour tes conseils quotidiens plein de pertinence. » — Jasmine
    « Merci pour tout ce que vous m’apportez au travers de vos mots. » — Isa