Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

Ne vous découragez pas

N’abandonnez pas à la première critique négative reçue, au contraire : voyez ceci comme une opportunité d’améliorer votre projet. Un retour négatif ne signifie pas la fin du projet, mais au contraire, un nouveau point de départ.

Pour réussir, vous devez apprendre à accepter et exploiter les retours honnêtes et constructifs que vous recevez. Vous devez faire confiance aux personnes qui critiquent vos créations, et vous en servir pour avancer. Rappelez-vous que tout ce qu’une personne veut vous dire à travers un commentaire négatif, c’est qu’il vous reste du travail à accomplir. Ne vous vexez pas, ne perdez pas votre motivation, au contraire : remettez-vous au travail et prouvez à cette personne qu’elle avait raison — que vous valez la peine qu’elle s’intéresse à vous et à vos projets.

(Dans mon dernier essai intitulé « Petit Guide De Critique Créative », je vous explique pourquoi il est important de soumettre votre travail à la critique, comment tirer profit des avis récoltés, mais aussi comment critiquer le travail d’autres photographes ou artistes, soit pour les aider à améliorer leurs œuvres, soit pour vous permettre de mieux les comprendre, et d’y trouver de l’inspiration et des idées pour améliorer votre propre travail. Cet article en est un extrait. Découvrez-le en cliquant ici : Petit guide de critique créative)

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.