Passez plus de temps avec vos photos

Vous avez dû le remarquer, quand vous prenez une photo, vous n’arrivez pas toujours à expliquer clairement ce qui vous a poussé à déclencher.

Vous avez photographié une lumière, une personne, un objet ou une scène. Si vous avez déclenché, c’est que ce sujet a attiré votre œil, bien entendu, mais pourquoi ? Pourquoi ce sujet-là et pas un autre ? Pourquoi a-t-il attiré votre attention ? Qu’est-ce que cela veut dire ?

Toutes ces questions rendent la photographie passionnante, et beaucoup de photographes font l’erreur de ne pas se les poser. Ils accumulent des milliers de photos sur le disque dur de leur ordinateur, mais ne prennent pas le temps de les comprendre.

Vos photos ont beaucoup à vous apprendre, et particulièrement sur vous-même. Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous aimez ? Comment voyez-vous le monde ? Qu’est-ce qui vous touche ou vous fait réagir ? Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans votre propre travail.

En prenant le temps de regarder et de comprendre vos photos, vous comprendrez pourquoi tel ou tel sujet vous intéresse. Vous découvrirez que certaines de vos images s’associent, se ressemblent, ou se complètent.

Parfois, avec le temps, des thèmes émergeront, et d’autres photos viendront le compléter. Ce sera le début d’un nouveau chemin à explorer — un nouveau projet à réaliser.

« It always astonishes me when themes arise, however loosely, on any given day, and connect disparate, non-events to each other, which then, sometimes, keep adding up. » — Joel Meyerowitz

(Traduction : Ça m’étonne toujours de voir surgir des thèmes, même s’ils sont vagues, qui relient des non-évènements disparates entre eux et qui, parfois, continuent à s’additionner.)

Passez plus de temps avec votre propre travail. Essayez de mieux le comprendre. Essayez de mieux vous comprendre. Votre pratique de la photo deviendra alors bien plus intéressante et bien plus enrichissante, vous verrez.

Dans mon livre L’art de l’éditing, je vous explique comment mettre en place ce flux de travail : prendre des photos, comprendre votre travail, puis, projet par projet, évoluer dans votre démarche et vous épanouir en tant qu’artiste. Si actuellement tout ce que vous faites c’est entasser vos photos sur votre disque dur, je vous conseille de le lire.

(Joel Meyerowitz est l’un de mes photographes préférés. En 2015, il a créé un blog et y a publié une photo par jour pendant un an. En le découvrant, je me suis souvenu des mots de Sénèque, le philosophe stoïcien : « Tu dois choisir un nombre limité de maitres-penseurs, et te nourrir de leur génie, si tu veux en tirer des idées qui resteront ancrées dans ton esprit. ». J’ai alors décidé de lire l’intégralité du blog de Joel Meyerowitz, en prenant mon temps, et de partager avec vous toutes les idées que cette lecture pourrait faire naitre dans mon esprit. C’est ainsi qu’est né le projet « A second time around the sun », dont l’article que vous venez de lire fait partie. L’intégralité du projet est à votre disposition ici : a second time around the sun.)

Copy link
Powered by Social Snap