Temps de lecture : 7 minutes

Ça m’arrive tous les jours.

Je vois passer une photo sur Facebook ou un autre réseau social. La photo est vraiment jolie, et elle me donne envie d’en savoir plus sur le photographe qui a pris la photo, ou le modèle qui a posé.

Je vais sur le profil du photographe, et suis le lien qui renvoi vers son site internet.

Et là, je tombe sur un site terriblement moche, avec des fautes d’orthographe, et sur lequel on n’arrive même pas à trouver une galerie de photos digne de ce nom.

En moins de 3 secondes, je ferme la page de mon navigateur.

“Game Over”.

Pourtant, le plus dur était fait : cette photo avait attiré mon regard, assez pour que je fasse l’effort de chercher qui en était l’auteur. Assez pour que je me rende sur son profil. Assez pour que j’aille visiter son site.

J’aurais facilement parcouru ses photos, peut-être en aurais-je commenté certaines, peut-être en aurais-je partagé d’autres.

J’aurais pu commander un tirage, ou conseiller ce photographe à une connaissance.

En bref, j’aurais pu devenir un client.

Mais rien de tout ça n’est arrivé.

J’ai simplement fermé une page de mon navigateur, coupé le lien naissant avec ce photographe, et l’ai classé dans la catégorie “ne vaut pas la peine”.

Que vous soyez photographe, modèle, artiste, ou toute autre profession qui doit exposer son travail à ses clients, vous devez faire très attention à la mise en valeur de votre travail.

Votre galerie est l’endroit ou votre futur client va se forger une opinion à votre sujet, et au sujet de votre travail. Ne la négligez pas.

Voici quelques conseils pour transformer vos visiteurs en clients, et éviter qu’ils ne fuient avant même d’avoir découvert votre oeuvre.

Une sélection drastique de vos photos

Vous ne serez pas jugé sur la quantité de votre travail, mais sur sa qualité.

Dans votre portfolio, n’affichez que les photos qui sortent de l’ordinaire, celles qui en valent vraiment la peine.

N’ayez pas peur de faire une sélection draconienne, quitte à n’utiliser qu’un millième voir moins de vos travaux.

Apprendre à juger son propre travail est essentiel dans le monde de la photo, que vous soyez photographe ou modèle.

Cela vous aidera à progresser, à mieux analyser vos clichés, et savoir pourquoi ils sont réussis et plaisent, ou à l’inverse, pourquoi ils sont ratés, ne retranscrivent pas l’ambiance que vous recherchiez, ou ne véhiculent pas le message que vous vouliez passer.

Prenez l’exemple du National Geographic. Les photographes qui y publient des photos passent des mois à préparer un reportage, prennent des dizaines de milliers de photos chaque années, et tout ça pour ne publier que 3 à 4 clichés.

Mais ces clichés sont exceptionnels, et la revue à un grand succès.

Une organisation claire des photos

Sur votre site, vos photos doivent absolument être organisées de façon à ce que les visiteurs comprennent en un clin d’oeil votre travail.

Si vous faites des photos de paysage, créez une galerie “montagne”, une galerie “mer”, etc.

Si vous faites des portraits, créez une galerie “Enfants”, une galerie “Groupes”, une galerie “Modèles féminins”, etc.

Si vous êtes modèle, créez une galerie “Portraits”, une galerie “Mode”, une galerie “Lingerie”, etc.

Si vous êtes plus éclectique dans votre travail, regroupez vos photos en galerie et sous galeries : “Paysages” contiendra “mer, montagne, etc.”

Mettez-vous à la place d’un visiteur qui visite pour la première fois votre site. Demandez-vous ce qu’il recherche, et réfléchissez à la façon de lui offrir ce contenu le plus facilement possible, en ayant le moins de clics à faire pour voir les photos qui l’intéresse..

Ayez la même démarche pour les services que vous pouvez offrir : reportage, mariage, album de naissance, etc.

Une présentation irréprochable

La présentation de votre site est aussi importante que son contenu.

Le design doit être soigné, les textes doivent être travaillés, et l’ensemble doit être en accord avec votre travail, votre tempérament, vos sentiments, votre façon de travailler, etc.

Il est assez facile de comprendre qu’une personne qui expose des photos de tags et autre street arts n’aura pas le même design ni les même textes sur son site qu’une personne qui se spécialise dans les photos de nourrissons.

Pensez aussi à soigner l’orthographe de votre site. Relisez-vous, demandez à une autre personne de vous relire, relisez vos textes à froid, un ou deux jours après les avoir écrits, dans une atmosphère calme, et en vous concentrant.

Vous n’accordez peut-être pas beaucoup d’importance à l’orthographe, mais sachez que beaucoup de personnes, elles, le font.

Evitez les sites communautaires pour exposer votre travail

Je ne sais pas combien de photographes, et encore plus de modèles, utilisent des sites communautaires (book.fr ou autres) comme unique galerie pour exposer leur travail.

Si vous aviez le choix entre une galerie d’art réputée et une galerie de supermarché pour exposer votre travail, quel endroit choisiriez-vous?

Pourtant les deux sont des galeries…

Alors, sur internet, pourquoi choisir le supermarché ?

Sérieusement, un nom de domaine et un hébergement coutent moins d’une centaine d’euros par an.

Un bon thème prémium pour WordPress coute moins d’une cinquantaine d’euros à vie.

Si vous ne voulez pas investir ces quelques euros dans votre métier, vous feriez surement mieux d’en choisir un autre.

Si le problème vient des connaissances en informatique – et je peux vous assurer qu’il n’en faut que très peu – vous trouverez facilement un étudiant ou un entrepreneur qui sera ravi de vous rendre ce service pour quelques euros, ou même contre un échange de bon procédés, en lui proposant en échange une petite séance photo par exemple.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

Je n’ai pas dit que les sites communautaires n’avaient pas d’intérêt, ou que vous devriez tout de suite détruire votre profil. Non.

Ces sites représentent un très bon moyen de se faire de la pub, d’exposer une partie de son travail (ici, il faut être encore plus sélectif que sur votre site internet, vous n’avez rien d’autre que votre travail pour vous différencier des concurrents) et d’attirer de nouveaux visiteurs vers votre site internet.

Mais le but ultime est bien celui-là : attirer des visiteurs vers votre site internet, les faire découvrir votre travail, votre univers, et les transformer en client.

Ne l’oubliez pas.

Arrêtez la psychose

Je parle ici d’une psychose très répandue chez les photographes et modèles.

Cette psychose, c’est la peur du vol.

Et pour se rassurer, les photographes sont capables de mettre en place tous les stratagèmes possibles et imaginables.

On voit des photos avec des watermark (texte en filigrane sur les photos) qui recouvrent plus de la moitié des photos, rendant la lisibilité de la photo impossible, et le travail complètement gâché.

On voit des sites ou 50% des textes sont là pour dissuader les visiteurs de copier une photo, ces derniers se retrouvant accusés d’être des voleurs et de ne pas respecter les artistes alors qu’ils ne venaient ici que pour découvrir le travail d’un artiste.

On voit des sites ou tous les menus accessibles d’un clic droit de souris sont inaccessibles, dans l’espoir d’empêcher un clic droit > enregistrer l’image sous. Certaines personnes se servent des clics droits pour naviguer, pour utiliser des extensions, ou pour d’autres raisons, sans avoir la moindre envie de vous voler. De plus, il suffit de désactiver le javascript de votre navigateur pour réactiver le clic droit, tout “voleur de contenu” le sait, lui.

Toutes ces soit-disant solutions n’empêchent absolument aucun vol de contenu.

Toutes ces soit-disant solutions embêtent vos visiteurs alors qu’ils visitent votre site.

C’est comme si un vigile vous fouillait à chaque fois que vous regardez un vêtement dans un magasin, pour être certain que vous ne l’ayez pas volé.

Toutes ces soit-disant solutions font fuir vos visiteurs, et vous font perdre des clients, donc des revenus.

Toutes ces soit-disant solutions on un impact beaucoup plus grand et négatif sur vos revenus que les quelques euros que vous ne gagnez pas quand un blogeur utilise l’une de vos photos pour illustrer un article, sans vous avoir demandé l’autorisation préalable.

Une dernière chose, les gens ne réalisent pas qu’ils volent un artiste quand ils utilisent l’une de vos photos. Vous n’y changerez rien, tout ce que vous risquez c’est de les vexer et de les braquer contre vous en les accusant de vol.

Agissez comme un professionnel

Si vous voulez être un professionnel, agissez comme un professionnel.

Cela passe par un site internet digne de ce nom, comme évoqué dans les paragraphes précédents, mais pas que.

Vous devez aussi faire attention à votre communication, qu’elle soit directe ou indirecte.

Les communications directes (emails, téléphones, courriers, etc.) adressées à vos clients doivent être soignées : Un ton professionnel, une orthographe soignée, une signature, du papier en-tête…

Tous ces petits détails vous aident à avoir une image professionnelle et sérieuse.

Il en va de même pour les communications indirectes.

Arrêtez de mélanger vie publique et vie professionnelle sur Facebook.

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de parler de votre dernière soirée alcoolisée sur votre profil, rendez-le privé, et créez une page dédiée à votre travail.

Un commentaire ou un statut peut facilement ruiner des semaines entières d’efforts de communication. Les exemples ne manquent pas.

A ce sujet, je vous conseille de lire cet article, dédié à la réputation sur internet : Votre réputation ne tient qu’a un post

Enfin, tout comme n’importe quelle entreprise, répondez rapidement aux emails de vos clients, envoyez vos devis dans les temps, rendez vos livrables à la date prévue, soyez serviables, souriants, travaillez votre relationnel, relancez vos clients, utilisez un CRM pour gérer vos relations clients.

En bref, agissez comme un professionnel.

Développez votre marque

Si vous êtes un modèle ou un photographe, la marque, c’est vous.

Vous devez construire autour de votre personnalité, de votre travail, de vos projets, une marque qui soit crédible aux yeux de vos clients.

Choisissez un nom qui sera le nom de votre marque. Cela peut-être votre propre nom, un pseudonyme, ou un nom plus abstrait.

Créez vous un logo, qui représente votre marque.

Achetez le nom de domaine qui correspond à votre marque, et utilisez le pour votre site internet.

Utilisez votre nom de domaine pour vos emails. [email protected] fait beaucoup plus crédible que [email protected]

Utilisez ensuite votre logo, le nom de votre marque, et une charte graphique unifiée pour le design de votre site, votre papier en-tête, vos pages sur les réseaux sociaux, vos communications directes ou indirectes, etc.

Quand on voit quelque chose qui vous appartient, il faut qu’on reconnaisse votre marque en un clin d’oeil.

Tout doit être cohérent, et en accord avec votre marque, votre travail, donc vous.

En conclusion

En appliquant ces quelques conseils, je ne vous promet pas que votre business deviendra profitable du jour au lendemain, mais ce que je peux vous promettre, c’est que vous perdrez moins de clients, et paraitrez plus crédible aux yeux de vos visiteurs.

Sur le long terme, cette crédibilité vous sera certainement très bénéfique, et justifiera aisément les quelques efforts que vous devrez fournir pour appliquer ces conseils.

Appliquer ces conseils vous forcera à opérer une réflexion sur votre travail, vos communications, votre présence en ligne, et vous fera donc progresser.

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.