Post-apprentissage

Au retour d’une sortie photo, prenez le temps de passer en revue vos images et de les analyser. À ce moment-là vous devez garder en tête deux objectifs :

  1. Trouver les bonnes photos, celles que vous conserverez et utiliserez pour vos projets — c’est le processus de sélection que j’explique dans mon livre L’art de l’éditing.
  2. Trouver les photos qui vous déçoivent. Pas celles qui sont complètement ratées ou sans aucun intérêt — ne perdez pas de temps avec celles-ci —, mais plutôt celles qui ont un potentiel flagrant que vous n’avez pas su exploiter sur le terrain.

Lorsqu’une photo vous déçoit, essayez de comprendre ce que vous auriez pu faire différemment sur le terrain : un réglage différent ? Un autre cadrage ? Une composition différente ? Être plus rapide pour déclencher ? Oser aborder cette inconnue pour la photographier ?

Réfléchissez jusqu’à trouver une solution — si vous avez besoin d’une aide extérieure, vous pouvez poster vos photos sur le groupe Facebook J’apprends la photographie —, mais ne vous arrêtez pas là.

Revivez dans votre esprit la scène que vous avez vécu au moment de prendre cette photo, mais cette fois-ci, revivez-la comme si tout se passait parfaitement bien. Faites tout ce qu’il faut pour réussir votre photo cette fois-ci.

Même si cette situation n’est pas réelle, votre cerveau ne fait pas la différence. Il apprend ce qu’il aurait dû faire, il internalise les bons réflexes et, dans le futur, il sera capable de s’en souvenir instinctivement.

Ceci est valable dans tous les domaines de votre vie.

Chaque soir, prenez le temps d’analyser vos erreurs et les situations où vous n’avez pas exprimé votre plein potentiel. Trouvez des solutions, puis revivez la scène comme si tout se passait parfaitement bien. Vous progresserez bien plus rapidement ainsi.