Pourquoi ?

Steve Jobs, Albert Einstein, Picasso…

Qu’ils soient entrepreneurs, scientifiques ou artistes, les esprits créatifs changent le monde.

C’est grâce à eux, et à leurs créations, que l’espèce humaine progresse.

Nous avons besoin d’esprits créatifs. Aujourd’hui plus que jamais.

La bonne nouvelle, c’est que nous sommes tous des créatifs.

Vous qui lisez ces lignes, je sais que vous avez une idée.

Il s’agit peut-être d’une idée de business ; ou d’un projet artistique ; ou simplement l’envie d’explorer un sujet qui vous passionne.

Ce n’est peut-être encore qu’une idée ; ou peut-être que vous travaillez déjà dessus depuis longtemps.

C’est peut-être votre première création ; ou peut-être que vous avez déjà plusieurs projets à votre actif.

Peu importe.

Vous avez l’esprit créatif, et nous avons besoin de vous.

L’espèce humaine a besoin de vous.

De vos créations.

De ce que vous découvrirez au cours de vos recherches.

De ce que vous inspirerez aux personnes qui vous regardent — même s’il ne s’agit que de votre fille ou de votre fils qui prend chaque jour exemple sur vous.

Je sais ce que vous vous dites : « Mais je ne suis ni Picasso, ni Einstein, ni Steve Jobs… »

Non, vous n’êtes pas l’un de ces personnages célèbres.

Vous êtes vous. C’est votre plus grande force, mais aussi votre plus grande responsabilité.

Personne d’autre que vous ne peut être vous. Vous êtes unique.

Vous êtes la seule personne à avoir cette association de compétences, d’idées, de connaissances, d’expériences, et d’intérêts qui font la personne que vous êtes — et les projets que vous avez en tête.

Votre responsabilité est de mener à bien vos projets.

Même s’ils vous paraissent insignifiants, même si vous avez l’impression de ne pas en être capable, vous n’avez pas le choix.

Car personne ne pourra jamais le faire à votre place.

Ni vous, ni moi, ni personne d’autre n’est capable de prédire l’avenir. Alors, comment pouvez-vous dire que vos projets sont insignifiants ?

Vous ne savez même pas à quoi ressemblera votre prochain projet une fois terminé. Impossible d’en connaitre la portée ni l’impact. Et si vous ne pouvez pas le faire pour votre prochain projet, imaginez le projet sur lequel vous travaillerez dans 10 ou 20 ans.

Si votre projet actuel ne change pas le monde, peut-être que votre 20ème projet le fera, qui sait ?

Votre responsabilité n’est pas de juger vos compétences. Votre responsabilité est de vous mettre au travail.

Vous devez vous lancer, avancer, créer… SANS ATTENDRE.

C’est la seule chose importante que vous avez à faire aujourd’hui.

Mais bien sur, ce n’est pas facile. Si c’était facile, tout le monde le ferait. Tout le monde se lancerait. Et c’est loin d’être ce qu’il se passe dans la réalité.

Quand on se lance dans un projet, on a peur : peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être jugé, peur d’échouer, peur que personne n’apprécie notre travail…

Parfois même peur de réussir.

Qu’il s’agisse de votre premier projet ou de votre 100ème, vous aurez toujours peur. Et c’est d’ailleurs ce qui différencie les héros du reste du monde.

Pas le fait qu’ils n’aient jamais peur, non. Les héros ont peur eux aussi, comme tout le monde. Mais les héros, les personnes qui réussissent, ont appris à dominer leurs peurs. Ils avancent malgré la peur. Mieux, ils s’en servent comme d’un stimulant et d’un indicateur de croissance : « Si ça ne me fait pas peur, c’est que c’est trop facile pour moi ».

Si vous n’arrivez pas à vaincre vos peurs, vous ne progresserez jamais et vous vivrez avec des regrets.

Vivre avec des regrets est bien pire que d’affronter ses peurs ou subir un échec, croyez-moi.

Même si vous échouez, vous ne regretterez jamais de vous être lancé.

Ce que vous regretterez c’est au contraire de ne jamais vous être lancé.

Et rappelez-vous ce que je dis souvent :

Vous n’échouez jamais. Soit vous réussissez, soit vous apprenez.

Se lancer dans un projet créatif est plus facile à dire qu’à faire. Et mener à bien un projet est encore plus difficile, j’en suis tout à fait conscient.

Mais je vois chaque jour des gens qui me disent : « Je vais écrire un livre ! » et quand je les recroise quelques mois plus tard et leur demande où ils en sont, ils baissent les yeux ou me sortent des excuses bidons. Car ils on honte. Honte de ne pas avoir mené à bien leur projet. Et peur aussi. Peur d’être jugé, d’être considéré comme un incompétent.

Et c’est pour éviter de voir ce genre de déception dans vos yeux, pour éviter de voir autant de talents gâchés, de projets arrêtés, de créatifs qui n’osent pas se lancer, que j’ai créé Un Coin À Nous.

Un Coin À Nous (UCAN) repose sur deux piliers :

  1. Les emails quotidiens, un email inspirant que j’envoie chaque jour à mes abonnés pour les motiver, les forcer à réfléchir, à se dépasser, leur fournir de nouvelles pistes pour s’améliorer, s’épanouir et donner le meilleur d’eux-même.
  2. La communauté Un Coins À Nous, un endroit où vous pouvez retrouver d’autres esprits créatifs pour discuter, partager vos projets, poser vos questions ou demander un coup de main — à l’abri de tout jugement et de toute critique, contrairement aux réseaux sociaux par exemple.

Si vous êtes un esprit créatif, que vous avez des projets — et voulez sincèrement les mener à bien, car je n’ai pas de temps à perdre avec des imposteurs —, que vous voulez vous épanouir dans votre pratique créative mais aussi dans votre vie, et que vous êtes assez malin pour comprendre qu’être entouré de personnes talentueuses est un gros plus pour votre avenir, je vous conseille vivement de nous rejoindre.

Comment faire ? C’est très simple !

Cliquez sur le lien suivant pour rejoindre la communauté Un Coin À Nous : https://nicolascroce.com/communaute/.

Dans 3 minutes, une fois votre inscription terminée, vous aurez accès à la communauté ainsi qu’aux nombreuses ressources exclusives qui s’y trouvent.

L’abonnement est de 2€ par mois (il augmentera).

Il n’y a aucun engagement.

On vous attend.

Copy link
Powered by Social Snap