Qu’est-ce qui différencie un photographe d’un photomaton ?

L'ESSENTIEL DE LA PHOTO (Livre Gratuit)

Simple, sans langage technique et accessible aux débutants, ce livre numérique gratuit vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Il a déjà aidé plus de 7000 photographes à progresser. (Format pdf - 109 pages)

Obtenir mon livre gratuit

Qu’est-ce qui différencie un photographe d’un photomaton ?

C’est simplement le contrôle.

Lorsque vous prenez une photo dans un photomaton, vous n’avez aucun contrôle sur le rendu de votre photo.

Et c’est ce qui différencie une photo prise par un photomaton et celle prise par un photographe aguerri.

Un photographe maitrise son appareil, il maitrise ses réglages, il maitrise la technique.

Cette maitrise lui permet de prendre le contrôle sur ses photos.

Elle lui permet d’être créatif.

Elle lui permet de créer des photos qui ressemblent à ce qu’il a en tête et pas à ce que pense son appareil photo.

Et c’est ainsi que vous deviendrez photographe : en prenant le contrôle créatif de vos photos.

Si vous n’utilisez que le mode automatique de votre appareil, si vous ne maitrisez pas parfaitement la technique, ce n’est pas vous qui décidez du rendu de vos photos mais votre appareil.

Votre appareil est capable de prendre une photo tout seul. Il sait gérer tous les réglages. Mais ce qu’il n’a pas, c’est votre œil et votre cerveau.

Votre appareil est incapable de faire un choix créatif.

Il est incapable de comprendre ce qui différencie une belle photo d’une photo banale et sans intérêt.

Il est incapable de faire des choix en fonction du message que vous voulez exprimer.

Il est incapable d’adapter ses réglages en fonction de l’ambiance que vous voulez retranscrire.

Quand vous utilisez votre appareil en mode automatique, vous n’êtes pas plus un photographe qu’un photomaton.

Voici un exemple avec ces deux photos :

Qu’est-ce qui change entre ces deux photos ? La profondeur de champ, c’est à dire la zone de netteté de l’image.

En changeant les réglages de mon appareil photo, je peux choisir la profondeur de champ que je veux.

Je peux choisir une grande profondeur de champ, c’est à dire que tous les plans de ma photo seront nets, qu’ils soient loins ou proches de moi.

Je peux également choisir une petite profondeur de champ et, dans ce cas, les objets proches de moi seront nets alors que les objets lointains seront flous.

Sur ma première photo, j’ai choisi une grande profondeur de champ. Sur la seconde photo au contraire, j’ai choisi une petite profondeur de champ et, vous le voyez, l’arrière plan est flou alors que le premier plan est net.

Dans le premier cas, je veux montrer l’ensemble du paysage alors que, dans le second cas, je mets l’accent sur mon sujet (les fleurs au premier plan).

Mon appareil, lorsqu’il est en mode automatique et que je le laisse gérer mes réglages, est incapable de faire ce choix.

Il est incapable de décider ce que je veux montrer.

Et c’est encore plus flagrant avec des objets en mouvement.

Lorsque vous voulez photographier un sujet qui bouge, vous pouvez modifier vos réglages pour figer son mouvement (il apparaitra parfaitement net) ou, au contraire, retranscrire l’idée de mouvement par du flou (votre sujet qui se déplace apparaitra flou, ce qui permettra au spectateur qui regarde votre photo de comprendre qu’il se déplaçait).

Regardez la photo suivante : les pigeons sont figés dans leur mouvement parce que je l’ai voulu et j’ai réglé mon appareil en conséquence.

Alors que sur la seconde photo ci-dessous j’ai fait le choix inverse : j’ai décidé de retranscrire le mouvement de l’eau sous la forme de flou et ça donne ceci :

Encore une fois, en mode automatique, mon appareil est incapable de faire ces choix.

Votre appareil ne peut pas prendre de décisions artistiques. Il ne sait pas le faire. Il ne saura jamais le faire.

Si vous voulez créer des images intéressantes, belles, artistiques, créatives, qui ressemblent à ce que vous avez en tête : vous devez prendre le contrôle de vos réglages.

Vous devez savoir comment paramétrer votre appareil pour obtenir tel ou tel rendu.

Vous pouvez par exemple :

  • Obtenir une faible profondeur de champ (pour isoler votre sujet devant un arrière plan flou) ou au contraire une grande profondeur de champ (pour montrer tous les détails d’un paysage).
  • Figer les mouvements ou au contraire les retranscrire sous la forme de flou.
  • Obtenir une exposition correcte, ou au contraire décider de surexposer (pour une ambiance onirique) ou sous-exposer (pour une ambiance lugubre) une photo.
  • Choisir d’exposer correctement votre sujet et de laisser votre arrière plan sous-exposé (pour que votre sujet se détache bien de son environnement)
  • Etc, etc, etc.

Tous ces choix vous appartiennent.

Vous seul pouvez décider de ce que vous voulez.

Et pour y arriver, vous devez absolument maitriser les techniques de base de la photo.

Vous devez savoir régler votre appareil.

Vous devez prendre le contrôle créatif de vos photos.

La photographie est un art plutôt accessible.

Il y a un peu de technique à apprendre mais pas tant que ça au final.

Il ne vous faudra pas plusieurs années de pratique avant de maitriser la technique — contrairement à un instrument de musique par exemple. En seulement quelques semaines, vous pouvez apprendre tout ce dont vous avez besoin.

Est-ce que c’est difficile ?

Non, ce n’est pas très compliqué, à partir du moment ou on vous l’explique clairement et simplement.

J’y suis arrivé, alors vous pouvez le faire, je peux vous le garantir.

L’exposition par exemple. Si vous demandez à certains photographes, ils vous donneront des explications tellement compliquées que vous vous direz que vous n’y arriverez jamais et vous aurez peut-être même envie d’arrêter immédiatement la photo.

Alors qu’il n’y a rien de compliqué là dedans.

Vraiment rien :

Un appareil photo est quelque chose de simple : une boite noire avec un trou qui laisse entrer de la lumière et un bouton (le déclencheur) qui permet de l’enregistrer.

Au fil des ans, de nombreuses fonctions ont été ajoutées aux appareils photos. La plupart ne servent à rien.

Lorsque vous prenez une photo, vous contrôlez combien de lumière entre dans votre appareil.

Si vous laissez entrer trop de lumière, vous obtiendrez une photo surexposée — c’est à dire qu’elle sera trop lumineuse.

Si vous ne laissez pas entrer assez de lumière, vous obtiendrez une photo sous-exposée — c’est à dire qu’elle sera trop sombre.

Déterminer la quantité de lumière à laisser entrer dans votre appareil photo est ce qu’on appelle l’exposition.

Voilà.

L’exposition est la base de la photographie.

C’est une notion on ne peut plus simple.

Pourquoi certains photographes l’expliquent avec tellement de vocabulaire technique et de mots savants ? Pour paraitre plus intelligents qu’ils ne le sont ? Pour vous décourager d’apprendre la photo dès fois que vous ne les concurrenciez ?

Je n’en ai aucune idée mais ne les écoutez pas.

La photographie est quelque chose de simple.

Tout le monde peut y arriver.

La technique s’apprend assez vite et ne demande pas de don particulier.

Si vous voulez maitriser la technique photo et particulièrement réussir l’exposition et maitriser le fou de vos photos, la formation Sortir du mode auto et réussir toutes vos photos vous y aidera.

En seulement 8 semaines et sans langage technique vous apprendrez comment transformer vos photos.

(En vous inscrivant aujourd’hui, vous profitez d’une offre spéciale, n’attendez pas qu’il soit trop tard : https://japprendslaphotographie.com/rep/)

Copy link
Powered by Social Snap