L'essentiel de la photographie

Déjà plus de 20 000 lecteurs !

Ce livre est à la fois simple, clair et sans langage technique. Parfaitement adapté aux photographes débutants, il vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Les exercices qu’il propose vous permettront de mettre en pratique la théorie sur le terrain.

À lire puis à garder à portée de main pour vous remémorer les bases essentielles de la photo.

En savoir plus...

Quelle réaction voulez-vous provoquer avec vos photos ?

Lorsque vous travaillez sur un projet photo, trois choses sont importantes :

La première, c’est le contenu en lui-même, c’est-à-dire ce que vous allez créer : est-ce qu’il s’agit d’un livre ou d’une exposition ? Combien de photos seront choisies ? Quelles photos incorporerez-vous dans le projet ? Comment seront-elles organisées ? Comment sera présenté le livre ? Quelle scénographie pour l’exposition ?, etc.

La seconde, c’est le public : à qui s’adresse votre création ? Non, ça ne peut pas être « à tout le monde ». N’importe quelle œuvre est conçue avec un certain public en tête. Un morceau de RAP n’est pas créé pour le même public qu’un opéra classique, et c’est la même chose pour vos photos. À qui vous adressez-vous ?

La troisième, c’est ce qu’il se passe entre les deux, la réaction provoquée par le contenu sur le public qui le découvre.

Lorsque vous travaillez sur un projet créatif, vous devez avoir une bonne idée de ces trois éléments :

  • Qu’est-ce que je crée ?
  • À qui je m’adresse ?
  • Quelle réaction je veux provoquer ? (On parle souvent de message, mais c’est bien d’une réaction dont il s’agit. Si notre message est la sauvegarde de la planète, on peut le faire par exemple en émerveillant le public devant de belles photos de nature, ou en dégoutant le public devant les ravages causés par la pollution. C’est donc bien la réaction du public face au contenu qui nous intéresse. Elle sert de support au message.)

Bien entendu, ces trois éléments ne peuvent pas être parfaitement clairs dès le début. Lorsque vous vous lancez dans un projet, vous avez une vague idée de ce que vous voulez créer, du public auquel vous vous adressez, et de la réaction que vous voulez provoquer, mais c’est seulement avec le travail que tout ceci s’affinera et se clarifiera.

La semaine dernière, Véronique, l’une des membres du Cercle Des Créatifs, nous a présenté son projet photo pour que nous l’aidions à l’améliorer. Au cours de la soirée — car ces présentations et analyses de projets se font en Live vidéo —, nous avons compris que Véronique avait bien travaillé le contenu, le public également, mais ce qu’elle voulait provoquer chez ce public était moins clair ; et bien entendu, ça s’est ressenti dans les avis obtenus à propos de son projet.

Les spectateurs se sont sentis perdus. Ils ressentaient beaucoup d’émotions, car les photos de Véronique étaient bonnes, mais tout s’embrouillait un peu dans leur tête — il manquait un fil conducteur ; un but à atteindre.

Ce que vous devez bien comprendre, c’est que si l’objectif de votre création n’est pas clair dans votre esprit, votre projet ne peut pas être compréhensible pour le public.

Ça ne veut surtout pas dire que votre projet est mauvais — le projet de Véronique par exemple a un beau potentiel —, mais simplement qu’il vous reste encore un peu de travail.

Gardez bien ceci en tête pour vos prochains projets photo, et si vous avez besoin d’approfondir le sujet, de mieux comprendre comment passer d’un tas de photos à un projet construit, j’en parle dans mon livre L’art de l’éditing.

La présentation du projet de véronique ainsi que son analyse critique sont à la disposition des membres du Cercle des Créatifs. Elles sont très instructives, car on s’intéresse à des projets concrets qu’on analyse tous ensemble — tout le monde apprend beaucoup de l’expérience des autres.

Vous pouvez rejoindre Le Cercle Des Créatifs en cliquant ici, vous aurez accès à tous les replays des projets déjà présentés, et aux futures présentations et analyses de projets — ainsi qu’à beaucoup d’autres avantages.