Regarder DQQ va vous faire progresser en photographie

Oui, je sais, « Regarder DQQ » est un jeu de mot pourri.

Mais c’est aussi un très bon moyen mnémotechnique pour se rappeler d’une notion essentielle en photographie.

Une notion qui, si vous y faites attention, vous permettra de progresser rapidement et d’améliorer vos photos.

DQQ est un acronyme, pour Direction Qualité Quantité.

La Direction, la Qualité, et la Quantité est ce qui définit la lumière.

Chaque objet que vous photographiez est éclairé par de la lumière

  • Qui a une certaine direction (l’objet peut être éclairé par le dessus, par le côté, par derrière en contre jour, etc.)
  • Une certaine qualité (lumière dure et directe, ou au contraire douce et diffuse)
  • Et qui arrive sur l’objet en plus ou moins grande quantité

Le meilleur moyen d’apprendre à lire la lumière est d’y faire attention tout le temps, toute la journée, même quand vous n’avez pas d’appareil photo à la main.

Et pour vous en souvenir, rappelez-vous de cette phrase :

Pour apprendre à lire la lumière, regardez DQQ toute la journée.

Dès qu’un objet attire votre regard, dès que vous vous émerveillez devant un paysage, pensez à vous demander dans votre tête :

DQQ, quelle est la Direction de la lumière ? Quelle est sa qualité ? Et sa Quantité ?

Petit à petit, simplement en prenant conscience de la qualité de la lumière, en faisant attention à ses caractéristiques, vous comprendrez l’effet qu’elle à sur vos photos.

Et très vite vous serez capable de l’exploiter pour transformer l’ambiance de vos photos.

Un dernier conseil : prenez votre téléphone et paramétrez deux ou trois alarmes par jour, en les nommant « DQQ ».

Ces alarmes vous rappelleront de faire attention à la lumière.

Laissez-les paramétrées pendant au moins 1 mois, le temps de prendre l’habitude de regarder la lumière.

Après un mois de pratique, regarder la lumière sera un reflex pour vous.

Pour terminer, regardez la photo ci-dessous et essayez de trouver la Direction la Qualité et la Quantité de lumière qui éclaire le lampadaire qui se trouve à gauche de la photo. Faites de même pour la personne au t-shirt blanc à droite de la photo.

Street Of Budapest

Pour le lampadaire, l’ombre vous indique la direction de la lumière. Elle vient de derrière lui et légèrement sur sa droite. Pour la qualité de la lumière : il s’agit d’une lumière dure et directe. On le voit à l’ombre qui est bien marquée et bien définie. Et quand à la quantité de lumière, elle est importante.

Si on regarde par contre le côté droit de la rue, la quantité de lumière est beaucoup mois importante. La qualité de la lumière est également différente : beaucoup plus diffuse et douce. La personne en t-shirt blanc n’a certainement pas ou peu d’ombre derrière elle. La direction est plus difficile à déterminer, mais je pencherai pour une lumière qui arrive de la gauche vers la droite. Cette lumière provient certainement de la reflexion du soleil sur la façade des maisons de l’autre coté de la rue.

Voilà, vous avez compris le principe, il n’y a plus qu’a pratiquer, aussi souvent que possible, où que vous soyez et même si vous n’avez pas d’appareil photo avec vous : regardez DQQ.

Si vous ne savez pas encore bien gérer la lumière sur vos photos et que vous prenez régulièrement des photos mal exposées — particulièrement quand il y a de grosses différences de luminosités entre deux zones de votre photo — je vous conseille de vous inscrire à la formation Sortir du mode auto et réussir toutes vos photos. Vous apprendrez toute la technique nécessaire pour réussir l’exposition de vos photos, même quand les conditions de lumière sont difficiles.