Devenir un artiste de la vie, c’est une expression — et un état d’esprit — chère à Bruce Lee. Il considérait sa vie comme une œuvre d’art, et s’imaginait être un artiste, faisant chaque jour de son mieux pour créer une œuvre magistrale.

C’est un état d’esprit que je vous conseille d’adopter. Comme Michel-Ange sculptant David, vous devez tout faire pour sculpter la meilleure vie que vous puissiez imaginer.

Photo : Commonists via Wikimedia Commons
Photo : Commonists via Wikimedia Commons

Pour sculpter David, Michel-Ange est parti d’un bloc de marbre blanc de Carrare puis, pendant 3 ans (de 1501 à 1504), a enlevé de la matière, jusqu’à obtenir le chef-d’œuvre que nous connaissons aujourd’hui : une statue colossale de 5,17 mètres de hauteur, avec un niveau de détails extraordinaire. Il suffit de regarder la main droite de David, représentée sur la photo ci-dessous, pour se rendre compte de la qualité du travail fourni par l’artiste.

Photo : Jörg Bittner Unna via Wikimedia Commons
Photo : Jörg Bittner Unna via Wikimedia Commons

Pour transformer votre vie en une œuvre d’art, vous ne devez pas chercher à ajouter des choses pour l’embellir ou l’améliorer, mais au contraire, commencer par enlever tout ce qui l’enlaidit ou la complique.

Comme un sculpteur, vous devez enlever, enlever encore, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’essentiel — l’œuvre que vous cherchez à créer.

Dans mon livre l’Énergie de la réussite, c’est ce que je vous conseille : « Enlevez les mauvaises habitudes, ce qui vous fait perdre du temps, ce qui pompe votre énergie, ce qui n’est pas important, ce qui ne vous fait pas avancer dans la bonne direction. Une fois que vous aurez enlevé ce qui gaspille votre temps et votre énergie, vous pourrez vous concentrer sur l’essentiel et mettre en place de bonnes habitudes pour avoir plus d’énergie, maitriser votre temps et réussir vos projets. Mais commencez par simplifier, par enlever. »


Michel-Ange n’est pas le premier sculpteur à s’être attaqué au bloc de marbre qui donna naissance à son David.

En 1464, le Sculpteur Agostino di Duccio est choisi pour sculpter une statue géante qui doit prendre place dans la cathédrale de Florence. C’est lui qui a extrait et dégrossi le bloc de marbre des carrières de Carrare, mais il abandonne le projet au bout de trois ans devant l’ampleur de la tâche.

Dix ans plus tard, un autre sculpteur, Antonio Rossellino, entreprend d’achever son travail, puis renonce à son tour.

C’est que ce bloc de marbre est difficile. Il présente beaucoup de veinures, et surtout, il est très étroit, et donc peu adapté au style des statues sculptées à la Renaissance — musculeuses et massives. Le bloc restera ainsi quarante ans dans l’atelier de la cathédrale, à moitié travaillé, avant que Michel-Ange ne s’y attaque et parvienne à en faire un chef-d’œuvre.

Comme ce bloc de marbre, votre vie n’est probablement pas parfaite aujourd’hui. De nombreuses contraintes vous ralentiront et compliqueront votre travail.

Ne vous attendez pas à ce que tout s’améliore du jour au lendemain. Au contraire : ayez conscience que vous vous attaquez à un travail long et difficile. Un travail qui nécessitera toute votre force, votre discipline et votre détermination.

Mais, c’est un projet qui vaut la peine d’être mené. Un projet important.

Rappelez-vous que ce sont les difficultés qui permettent aux grands artistes de se révéler et donner naissance à des œuvres magistrales. Sans difficultés, il n’y aurait pas de grands artistes.