Seules deux de vos peurs sont innées

Il n’y a que deux peurs qui sont innées chez l’homme : la peur du vide, et la peur du bruit — comme celui d’une explosion par exemple. Toutes les autres sont apprises de vos expériences, ou transmises par vos parents, vos proches, la société, etc.

La plupart de vos peurs sont inutiles. À court terme elles semblent justifiées mais, à long terme, elles vous empêchent de vous épanouir et de vivre la vie dont vous rêvez.

Toutes vos peurs peuvent être surmontées. Et souvent, bien plus facilement que ce que vous imaginez. Le simple fait

  • de prendre conscience d’une peur,
  • de comprendre que ce dont vous avez peur ne peut pas vous tuer, et
  • de réaliser que vous aurez toujours peur mais que vous pouvez agir malgré elle,

suffit parfois à la surmonter.

Etre accompagné peut aussi être utile : si quelqu’un vous guide, vous pousse à vous dépasser, vous montre comment faire, vous explique comment il a surmonté cette peur… vous la vaincrez plus facilement.

Pendant longtemps, j’ai eu peur de photographier des inconnus dans la rue. En réalité, quand j’étais ado, j’avais même peur de me promener seul dans la rue. Je me sentais mal à l’aise, j’avais l’impression que tout le monde me regardait, me jugeait, et je n’aimais pas ça du tout.

Aujourd’hui, j’ai dépassé cette peur, et photographier des inconnus dans la rue est devenu quelque chose que j’adore.

Photographier les gens dans la rue est un sujet inépuisable. Vous pouvez passer des heures chaque jour dans la rue et vous trouverez toujours de nouveaux sujets, de nouveaux gestes, de nouvelles scènes. Même si c’est toujours dans le même quartier, la vie dans la rue change chaque jour.

Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir surmonté cette peur. D’abord parce qu’elle me permet de prendre de meilleures photos, mais surtout parce qu’en surmontant la peur de photographier des inconnus, j’ai surmonté ma peur d’interagir et d’aborder des inconnus dans d’autres domaines de ma vie. Comme toujours, la photographie est un excellent support de développement personnel.

Si vous n’êtes pas à l’aise dans la rue ou en public, que vous avez peur d’interagir ou de photographier les inconnus, je vous conseille de travailler pour surmonter ce blocage. Vous en tirerez beaucoup de bénéfices.

Et si vous avez besoin que je vous aide, c’est l’un des thèmes que l’on travaillera au cours des trois workshops que j’organise à l’automne :

La moitié des places sont déjà réservées dans chaque ville. Si vous voulez qu’on passe un bon moment ensemble sur le terrain, que je vous aide à progresser, à prendre de meilleures photos et à vaincre vos peurs, ne tardez pas trop à vous inscrire.

(Vous avez la possibilité de payer votre inscription en plusieurs fois. Contactez-moi à ce sujet si ça peut vous aider.)

Copy link
Powered by Social Snap