L'essentiel de la photographie

Déjà plus de 20 000 lecteurs !

Ce livre est à la fois simple, clair et sans langage technique. Parfaitement adapté aux photographes débutants, il vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Les exercices qu’il propose vous permettront de mettre en pratique la théorie sur le terrain.

À lire puis à garder à portée de main pour vous remémorer les bases essentielles de la photo.

En savoir plus...

Soyez attentifs à la lumière

La lumière est l’essence même de la photographie — sans lumière, notre appareil ne peut pas créer d’images —, mais plus que son absence ou sa présence, c’est sa qualité, et la faculté du photographe à la lire, la voir, l’apprécier et l’exploiter qui est importante.

Vous devez apprendre à lire la lumière ; ou plus exactement, apprendre à y faire attention, car bien souvent le problème est là : nous cherchons désespérément des sujets extraordinaires à photographier, alors que l’un des sujets les plus beaux et les plus intéressants se trouve juste sous nos yeux — la lumière.

Une belle lumière peut donner naissance à une magnifique photo même s’il n’y a aucun sujet précis dans votre cadre. À l’inverse, le plus beau des sujets perdra tout son potentiel si vous ne savez pas gérer la lumière et réussir l’exposition de votre photo.

Les grands photographes ont compris cela depuis longtemps. La lumière leur parle. Ils y sont attentifs. Ils s’en servent de guide et en font souvent le sujet principal de leurs photos.

« Light is our most expressive asset. Photographically speaking it is the source of what first wakes me up and lets me know I am being touched by a photographic possibility. I read the light. I trust what it is signaling to me, the now of it. Even at its most humble light calls me out. »Joel Meyerowitz

(Traduction : La lumière est notre atout le plus expressif. Photographiquement parlant, c’est la source de ce qui me réveille et me fait savoir qu’il y a une possibilité photographique. Je lis la lumière. J’ai confiance en ce qu’elle me signale ; le moment présent. Même les plus humbles lumières m’appellent.)

(Joel Meyerowitz est l’un de mes photographes préférés. En 2015, il a créé un blog et y a publié une photo par jour pendant un an. En le découvrant, je me suis souvenu des mots de Sénèque, le philosophe stoïcien : « Tu dois choisir un nombre limité de maitres-penseurs, et te nourrir de leur génie, si tu veux en tirer des idées qui resteront ancrées dans ton esprit. ». J’ai alors décidé de lire l’intégralité du blog de Joel Meyerowitz, en prenant mon temps, et de partager avec vous toutes les idées que cette lecture pourrait faire naitre dans mon esprit. C’est ainsi qu’est né le projet « A second time around the sun », dont l’article que vous venez de lire fait partie. L’intégralité du projet est à votre disposition ici : a second time around the sun.)