Soyez spécifique plutôt que généraliste

Lorsqu’on travaille sur un projet, on a tendance à créer quelque chose qui touche un public aussi large que possible —, mais c’est une erreur. Pour réussir, il vaut mieux faire l’inverse : s’adresser à un public bien précis, et créer quelque chose qui corresponde parfaitement à ses besoins.

S’adresser à un public précis, c’est le seul moyen d’arriver à ce qu’une personne soit totalement satisfaite de votre produit. Si elle l’est, elle en parlera à ses proches, qui en parleront à leurs proches, qui en parleront à leurs proches, etc.

Rappelez-vous : avec une seule flèche, vous ne pouvez pas couvrir toute la surface d’une cible. Si vous n’avez qu’une flèche, visez le centre.

Si vous visez juste, c’est-à-dire que votre produit est bon et correspond à votre cible, le bouche-à-oreille se chargera de le faire connaitre à un public plus large.

The best way to make a hit is to build something for the smallest viable audience and make it so good that people tell their peers. — Seth Godin

Quand j’ai écrit L’énergie de la réussite par exemple, je l’ai fait avec une personne bien précise en tête : un créatif qui a un emploi à côté de sa passion. Il rêve de se lancer, il a des projets plein la tête, mais il manque de temps, de ressources et d’énergie pour le faire — et il a encore besoin de son boulot pour payer les factures.

Je connais très bien ce personnage, puisque je l’ai incarné pendant plusieurs années : le temps qu’il m’a fallu pour changer de vie, arrêter ma carrière dans l’informatique, et vivre à temps plein de mes créations.

Oui, les conseils de mon livre peuvent aider un public plus large — en réalité, n’importe qui, quelle que soit sa situation, peut en bénéficier —, mais cibler un public précis me permet d’être plus cohérent, plus spécifique, plus concret.

Je peux ainsi provoquer de réels changements dans la vie de mes lecteurs et, vous vous en doutez, si je transforme leur vie, ils parleront de mon livre à leurs proches — même si ces derniers n’appartiennent pas à ma cible de départ.

Quand Stephen King écrit un livre, il le fait en s’adressant à une seule personne ; son meilleur public ; son plus grand fan : sa femme. Ça ne l’a pas empêché de vendre plusieurs millions d’exemplaires de ses livres dans le monde entier.

Alors si vous travaillez sur un projet, soyez spécifique plutôt que généraliste.

Préférez une audience de qualité à une audience de masse.

Visez juste.

Et si vous manquez de temps, de ressources ou d’énergie pour vous lancer, lisez mon nouveau livre L’énergie de la réussite. Il vous aidera à réussir, je peux vous l’assurer.

Copy link
Powered by Social Snap