Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

Travail en cours…

Le plus souvent, au moment où vous prenez une photo, vous ne savez pas exactement pourquoi vous déclenchez. Quelque chose attire votre regard, et vous répondez à ce stimulus en prenant une photo. Pourquoi ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais ce manque de clarté ne doit pas vous empêcher de déclencher.

C’est plus tard, en passant du temps avec vos photos pour comprendre votre propre travail, que vous trouverez un sens à tout cela — une sorte de révélation, qui vous permettra de réaliser pourquoi votre inconscient vous a incité à prendre ces photos.

Dans votre pratique créative, vous devez accepter cette part d’incertitude. Accepter de suivre un chemin — peut-être parce qu’il vous parait beau, ou intéressant, ou curieux, ou encore parce qu’il vous fait peur… — même si vous ne savez pas où il mène.

Votre évolution personnelle et artistique est un chemin sans fin, que vous suivrez toute votre vie, sans jamais savoir ce que vous découvrirez au prochain virage.

Votre art est un travail en cours ; vous êtes un travail en cours ; tout comme le sont les grands maitres de la photographie.

En cela, nous sommes tous égaux :

Il n’y a pas d’experts ou de débutants — seulement des apprentis.

De perpétuels apprentis.

(Joel Meyerowitz est l’un de mes photographes préférés. En 2015, il a créé un blog et y a publié une photo par jour pendant un an. En le découvrant, je me suis souvenu des mots de Sénèque, le philosophe stoïcien : « Tu dois choisir un nombre limité de maitres-penseurs, et te nourrir de leur génie, si tu veux en tirer des idées qui resteront ancrées dans ton esprit. ». J’ai alors décidé de lire l’intégralité du blog de Joel Meyerowitz, en prenant mon temps, et de partager avec vous toutes les idées que cette lecture pourrait faire naitre dans mon esprit. C’est ainsi qu’est né le projet « A second time around the sun », dont l’article que vous venez de lire fait partie. L’intégralité du projet est à votre disposition ici : a second time around the sun.)

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.