Triez vos photos dès que possible

Si vous prenez des photos chaque jour, ou si vous revenez d’un voyage, triez vos photos dès que possible.

Le risque, si vous laissez vos photos s’accumuler, c’est de vous retrouver noyé sous une masse importante d’images non triées, ce qui vous rendrait la tâche plus ardue.

Difficile en effet de s’attaquer à un « tas » de deux mille photos alors que si vous n’avez que trente photos à trier, ça peut être fait en moins de cinq minutes.

Je ne vous dit pas de faire un tri définitif. À ce stade, il ne s’agit que d’un premier tri. Lobjectif est simplement d’écarter les photos ratées ou sans intérêt.

À l’issue de cette étape, vous ne garderez que 30% de votre travail, peut-être moins — n’ayez pas peur d’éliminer.

Les photos rejetées seront écartées — pas supprimées.

Celles que vous gardez passeront aux stades suivants de votre éditing : incubation, tirages de lecture, maturation, etc.

Apprenez comment réussir l’éditing de vos photos.

(L’éditing est quelque chose de simple : sélectionner des photos dans le cadre d’un projet. Pourtant, derrière cette apparente simplicité se cache l’un des aspects les plus importants du travail du photographe. L’éditing est la clé d’une pratique épanouie de la photo. Lorsque vous maitriserez ce processus, votre pratique deviendra bien plus intéressante, bien plus créative, et surtout bien plus personnelle. Comprendre le processus d’éditing, c’est comprendre comment trouver votre propre style et comment devenir un véritable artiste. Pour vous accompagner dans cette évolution — ou plutôt devrais-je dire dans cette révolution — j’ai mis à votre disposition sur mon blog de nombreuses ressources gratuites qui abordent le sujet de l’éditing. Enfin, si vous cherchez un guide complet, pas à pas, et qui vous explique concrètement comment réaliser l’éditing de vos photos et travailler sur des projets personnels, mon livre L’art de l’éditing sera parfait pour vous.)