Un grain de riz…

Il existe une légende sur l’origine du jeu d’échecs, qui raconte que le jour ou l’Empereur découvrit ce jeu, il fut si impressionné qu’il dit à son inventeur :

« Choisi ta récompense, n’importe laquelle, et j’exaucerai ton souhait.

— Oh empereur, tout ce dont j’ai besoin, c’est d’un peu de riz ; et montrant le jeu d’échec, il explique : placez 1 grain de riz sur la première case, 2 grains de riz sur la deuxième case, 4 grains de riz sur la troisième case et continuez ainsi, en doublant la quantité de riz à chaque case, jusqu’à remplir les 64 cases du plateau. »

L’empereur accepta la requête, étonné qu’ayant carte blanche le vieil homme ne réclame pas plus que cela, et ordonna au trésor de l’Empire de satisfaire sa demande.

  • Au début, tout se passa bien — quelques grains de riz alignés sur un échiquier ;
  • À la douzième case, les choses se compliquèrent — essayez de faire tenir 1024 grains de riz sur une case d’échiquier.
  • La dix-septième case correspondait à 1 kg de riz, et très vite les chiffres s’envolèrent…
  • À la vingt-septième case, l’empereur dû donner 1 tonne de riz au vieil homme,
  • À la trente-et-unième case, il fallut faire venir un camion,
  • Puis à la quarante-et-unième case, un cargo — environ 22 000 tonnes.
  • Sur la cinquantième case, il fallut à l’Empereur donner autant de riz que s’il avait donné 1 kg de riz à tous les habitants de la Terre (en se basant sur la population mondiale actuelle)
  • À la cinquante-sixième case, on dépassait la production mondiale actuelle (il fallait à l’empereur déposer 720 575 940 tonnes de riz)
  • Et finalement, toujours en se basant sur les chiffres actuels de production mondiale annuelle, il faudra 700 ans pour remplir la dernière case de l’échiquier (368 934 881 474 tonnes de riz !)

Au total, en additionnant toutes les cases, c’est 738 milliards de tonnes de riz qu’il faut déposer sur l’échiquier pour satisfaire la requête du vieil homme, soit plus d’un millénaire (1540 ans) de production mondiale de riz au rythme actuel.

Les intérêts composés et les croissances exponentielles sont des modèles que nous avons du mal à appréhender intuitivement — notre esprit sous-estime leur puissance à long terme.

Utilisés de manière bénéfique, ils peuvent transformer votre vie — investir sur des valeurs qui génèrent des dividendes et réinvestir ces dividendes vous rendra riche —, mais lorsqu’ils sont orientés négativement, leurs effets peuvent être dévastateurs — si une personne transmet un virus à deux personnes, puis que chacune de ces deux personnes transmet ce virus à deux personnes supplémentaires, on est exactement dans le schéma de l’échiquier, et vous voyez à quelle vitesse la maladie peut se répandre.

Prenez l’habitude de repérer dans vos vies tout ce qui a une croissance exponentielle ou respecte le modèle des intérêts composés — dans le langage commun, on parle souvent d’effet boule de neige pour les désigner.

Quand vous identifiez ce genre de modèle, déterminez-en la direction : est-elle positive ou négative ?

Si elle est négative et que vous voulez l’arrêter, agissez vite, car nous l’avons vu, les chiffres grimpent très rapidement.

Si au contraire elle est positive, ne soyez pas découragé en observant l’évolution à court terme qui semble lente (1 grain de riz, 2, 4, 8…). Faites confiance au modèle, et focalisez-vous sur le long terme (en doublant 22 fois votre grain de riz, vous dépasserez le million).

Copy link
Powered by Social Snap