Temps de lecture : 2 minutes

Savez vous qu’avec les réglages par défaut de Lightroom, si vous travaillez en RAW, vous pouvez perdre du jour au lendemain toutes vos modifications et toutes vos métadonnées ?

Pour éviter ce problème, il y a une case à cocher dans les paramètres du catalogue de Lightroom, mais peu de gens le savent, et encore moins le font.

Comment Lightroom gère les métadonnées et les modifications de vos photos

Tout d’abord, il faut savoir que Lightroom à deux comportements différents selon que vous travaillez en RAW ou dans un autre format (JPEG, TIFF, PSD, et DNG).

Si vous travaillez en JPEG, TIFF, PSD, ou DNG, lorsque vous faites des modifications ou modifiez les métadonnées d’une de vos photos, ces changements sont automatiquement enregistrés dans le fichier lui-même par Lightroom.

Par contre, si vous travaillez en RAW, pour éviter toute corruption des fichiers RAW, Lightroom n’enregistre pas vos méta-données ni les modifications faites sur vos images dans le fichier lui-même.

Ces changements sont seulement enregistrées dans le catalogue Lightroom.

Le problème avec les fichiers RAW

Le comportement de Lightroom avec les fichiers RAW est problématique dans deux cas bien précis :

1/ Si vous voulez migrer vers un autre logiciel pour gérer vos photos, avec le comportement par défaut de Lightroom, vous perdrez toutes vos métadonnées et tous les traitements que vous avez pu faire sur vos photos.

2/ Si la base de données de Lightroom est corrompue, suite à un problème sur votre disque dur, et que vous n’avez pas de sauvegardes fiables, vous aurez là aussi perdu toutes vos métadonnées. Même si vous continuez à utiliser Lightroom.

Lightroom sait fonctionner différemment

Lightroom est capable de fonctionner de manière différente que ce comportement par défaut qui peut être problématique.

En effet, vos métadonnées et modifications peuvent être stockées dans un fichier « sidecar », placé dans le même répertoire que votre photo.

Ce fichier est au format XMP (Extensible Metadata Platform). Et le format XMP, qui est un standard, est reconnu par la majorité des logiciels de gestion de photos.

En cas de migration, il vous suffit donc d’importer dans un autre logiciel vos fichiers RAW accompagnés des fichiers XMP, et vous retrouverez toutes vos métadonnées et vos modifications.

Comment activer l’écriture des métadonnées dans les fichiers XMP

Activer l’écriture des métadonnées dans les fichiers XMP est un jeu d’enfant :

Dans Lightroom, allez dans Lightroom (ou Edition sous Windows) > Paramètres du catalogue > Métadonnées

Cochez la case « Ecrire automatiquement les modifications au format XMP dans les fichiers annexes ».

Et c’est aussi simple que ça !

lightroom-activer-fichiers-xmp

Si vous travaillez avec des fichiers RAW, je vous conseille donc d’activer cette petite option dans Lightroom.

Si par contre vous travaillez en JPEG, TIFF, PSD, et DNG, là par contre pas la peine de l’activer.

Voilà, j’espère que cette astuce vous sera utile !

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches. Pensez également à vous abonner à la newsletter pour recevoir les prochains articles.

Les membres Premium peuvent discuter de cet article sur le forum de la communauté Premium.