L'essentiel de la photographie

Déjà plus de 20 000 lecteurs !

Ce livre est à la fois simple, clair et sans langage technique. Parfaitement adapté aux photographes débutants, il vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Les exercices qu’il propose vous permettront de mettre en pratique la théorie sur le terrain.

À lire puis à garder à portée de main pour vous remémorer les bases essentielles de la photo.

En savoir plus...

Une personne libre est plus riche qu’une personne qui a beaucoup d’argent

Certaines personnes se vantent d’être riches. C’est vrai, elles ont beaucoup d’argent, mais si on regarde leur emploi du temps, on s’aperçoit qu’elles sont loin d’être libres : elles font beaucoup d’heures, ne peuvent pas organiser leur temps librement, ne peuvent pas s’absenter quand elles le veulent… Personnellement, je préfère avoir moins d’argent, mais être libre de faire ce que je veux et quand je le veux.

Pour moi, une personne libre est plus riche qu’une personne qui a beaucoup d’argent.

Tout ce dont vous dépendez pour vivre limite votre liberté. Si vous ne pouvez pas vous permettre de perdre votre emploi, vous dépendez de votre patron et n’êtes pas libre de le quitter si vous le souhaitez. Si vous travaillez à votre compte, mais dépendez d’un gros client qui génère la majorité de vos revenus, vous devenez son esclave, car vous ne pouvez pas vous permettre de le perdre.

Bien entendu, ceci ne concerne pas uniquement votre argent. Regardez autour de vous : ce que vous possédez, les personnes que vous côtoyez, les activités que vous pratiquez… Est-ce que tout ceci pourrait disparaitre du jour au lendemain sans vous affecter ?

Si la réponse est non, alors vous n’êtes pas totalement libre.

En réalité, vous ne serez jamais totalement libre. Ce n’est d’ailleurs pas le but, car si on pousse la logique jusqu’au bout, être totalement libre signifierait ne plus rien posséder, ne plus avoir aucune attache, ne plus avoir aucune relation, ne plus avoir aucune responsabilité… Le suicide représenterait alors l’ultime liberté, car la mort est le seul moyen de ne plus dépendre de quoi que ce soit — même pas de notre propre corps.

Ce qui est important, c’est de tendre vers la liberté, d’être chaque jour un peu plus libre, et surtout de choisir avec soin ce qui limitera votre liberté.

Dépendre d’une seule source de revenus est une entrave à la liberté que je ne peux pas accepter. Avoir des enfants est une entrave à la liberté qui me remplit de bonheur.