Découvrez ma newsletter : Summum Humanum

  • Chaque matin, une dose de motivation et d’inspiration livrée directement dans votre boite mail.
  • Des conseils, des idées et des réflexions qui feront de vous de meilleurs créatifs et de meilleurs humains.
  • Fondé en 2012. Amélioré chaque jour. Suivi par des photographes, des auteurs, des designers, des entrepreneurs, des influenceurs, des graphistes et des milliers d’autres esprits créatifs.
  • Rejoignez une communauté de créatifs passionnés et motivés, au travers de discussions en ligne.

En vous abonnant, vous profitez de tous ces avantages et m'aidez en soutenant mon travail !

En savoir plus...

60 minutes

L’article que j’ai publié hier et dans lequel j’expliquais un exercice qui consiste à rester assis chaque matin sans rien faire pendant 60 minutes a suscité beaucoup de réactions.

Pour certains, l’idée même de rester 60 minutes assis sans rien faire est insurmontable : « Rester assis pendant 60 MINUTES par jour sans rien faire ??? N’est-ce pas 60 secondes ? Qui peut rester 60 minutes à ne rien faire, yeux fermés ? ».

Pour d’autres, ce qui parait impossible c’est de trouver 60 minutes de « liberté » dans leur planning quotidien. 60 minutes ne représentent que 4% de vos journées. Arrêtez la télé, les réseaux sociaux, levez-vous un peu plus tôt et vous aurez une heure à consacrer à cet exercice. Et concernant l’exercice en lui-même, rester assis en silence est facile : tout ce que vous avez à faire c’est rester assis en silence. Rien de compliqué.

En réalité, ce n’est pas l’exercice en lui-même qui fait peur à ces gens là, mais plutôt ce qu’ils vont découvrir en le réalisant : les pensées qu’ils vont devoir affronter, les questions auxquelles ils vont devoir trouver des réponses, la réalité de leur vie et de leur avenir à laquelle ils vont être confronté.

C’est bien plus facile de rester constamment absorbé par les tâches quotidiennes que de se poser et affronter la réalité. Mais si cet exercice vous fait peur, c’est parce que vous en avez besoin. Et quelque part, vous le savez très bien.

Si vous avez aimé cet article, vous adorerez ma newsletter : Summum Humanum.