L'essentiel de la photographie

Déjà plus de 20 000 lecteurs !

Ce livre est à la fois simple, clair et sans langage technique. Parfaitement adapté aux photographes débutants, il vous aidera à comprendre le triangle de l’exposition et à sortir du mode auto de votre appareil photo. Les exercices qu’il propose vous permettront de mettre en pratique la théorie sur le terrain.

À lire puis à garder à portée de main pour vous remémorer les bases essentielles de la photo.

En savoir plus...

Avoir des idées

Comme dans tout ce que vous faites, le plus important si vous voulez avoir des idées, c’est de mettre en place un système, car des idées, en réalité, vous en avez déjà beaucoup.

Toute la journée, des idées traversent votre esprit, mais soit vous ne les remarquez pas, soit elles disparaissent aussi vite qu’elles ne sont apparues. Pour éviter cela, vous devez :

  1. Vous fixer un objectif quotidien, une raison de collecter ces idées. Ça peut être de créer un blog, de tenir un journal, de poster vos idées sur Twitter, d’utiliser vos idées pour créer des dessins, d’alimenter une base de connaissances personnelle… N’importe quoi qui vous oblige à avoir des idées régulièrement.
  2. Avoir un moyen de collecter vos idées, qui doit être simple et rapide d’utilisation, et que vous devez toujours avoir à portée de main. Pour ma part, j’utilise l’application Drafts, mon journal et mon appareil photo — parfois prendre une photo est plus rapide que d’écrire.
  3. Relire vos notes. Si vous ne faites que prendre des notes, mais ne les relisez jamais, elles ne servent à rien. Prenez l’habitude, régulièrement — au minimum une fois par semaine — de relire les notes que vous avez prises.
  4. Trier vos notes. Relire vos notes n’est pas suffisant. Vous devez les trier, c’est-à-dire écarter les idées et informations qui ne sont finalement pas très intéressantes, et garder celles qui le sont. Cette étape est identique à l’éditing que nous pratiquons en photographie.
  5. Construire votre base de connaissances. Votre base de connaissances peut être physique (en utilisant des fiches bristol par exemple) ou numérique (en utilisant un logiciel spécialisé). Vous devez y enregistrer tout ce que vous apprenez ou découvrez : vos idées, les idées d’autres personnes, les citations, etc. Toutes ces notes doivent être un minimum organisées (classées par thèmes par exemple), mais cette organisation ne doit pas être trop rigide non plus, pour favoriser la collision d’idées.

Une fois ce système en place, vous vous apercevrez de deux choses :

  1. Vous avez beaucoup plus d’idées que ce que vous imaginiez,
  2. Des idées, il y en a partout : dans ce que vous lisez, dans ce que vous regardez, dans ce que vous vivez, dans les discussions auxquelles vous participez, etc.

Le plus gros avantage de ce système, ce n’est pas de vous rendre plus intelligent, ni d’avoir plus d’idées — même s’il y participera —, mais de rendre le monde — et donc votre vie — bien plus intéressant.

En essayant d’apprendre de tout et de n’importe quoi, vous retrouverez cet esprit de découverte que vous aviez étant enfant, et que vous avez mis de côté en grandissant. Si les enfants s’émerveillent de tout et s’amusent d’un rien, c’est parce que tout ce qu’ils touchent ou observent leur permet d’apprendre — et c’est passionnant.