Choisissez bien vos influences

Vous ne pouvez pas vous couper de toute influence, c’est impossible. Le simple fait de vous promener dans une rue vous influence : les affiches que vous voyez, la façon dont les passants sont habillés et se comportent, le design des voitures et des immeubles… Tout ceci fait partie de la culture et vous êtes obligatoirement sous son influence.

Mais, même si vous ne pouvez pas vous couper de toute influence, vous pouvez assez facilement choisir ce qui vous influence.

Vous pouvez par exemple arrêter de regarder les informations — que ce soit à la télé ou dans les journaux — pour éviter d’être influencé par la négativité et le catastrophisme des journalistes. Vous pouvez passer plus de temps dans les musées pour admirer des œuvres d’art. Vous pouvez acheter des livres et découvrir les grands maitres de la photo plutôt que de perdre votre temps sur des sites comme 500px ou Flickr où toutes les photos se ressemblent et où la majorité des photographes n’ont jamais ne serait-ce que pensé à travailler sur un projet important et personnel. Vous pouvez vous entourer de personnes positives, cultivées, motivantes, qui aiment l’art et débordent d’enthousiasme.

Rappelez-vous que tout ce qui entre dans votre esprit le modifie.

Chaque information qui y pénètre peut avoir un effet positif ou négatif. C’est un travail à long terme mais, en choisissant avec soin vos influences, en faisant en sorte, chaque jour, d’enlever un peu de négatif et d’ajouter un peu de positif, vous arriverez à reprogrammer votre cerveau, à modifier votre vision du monde.

Plus de positif et moins de négatif, plus d’œuvres d’art et moins de réseaux sociaux, plus de culture et moins de sensationnel, plus de grands maitres et moins de people, plus de discussions constructives et moins de ragots…

Ces changements vous permettront de développer votre créativité, d’être curieux, d’avoir un état d’esprit positif et optimiste — des qualités essentielles à tout créatif.