Heuristique

Une heuristique — on parle aussi de raisonnement heuristique ou de méthode heuristique — est un processus mental utilisé pour juger une situation ou un évènement, répondre à une question, prendre une décision, ou trouver une solution à un problème.

Une heuristique ne s’appuie pas sur un raisonnement rationnel, ni sur une analyse détaillée ou exhaustive.

Elle ne garantit pas non plus des résultats parfaits ou optimaux.

C’est plutôt un raccourci mental, dont le résultat est suffisant pour vous guider rapidement.

Une heuristique est utile :

  • Quand vous n’avez pas beaucoup de temps : elle vous permet de trouver rapidement une solution, ou de vous forger une opinion assez précise d’une situation ou d’un évènement, sans passer par une étude complète du problème.
  • Quand un problème est trop complexe : vous pouvez alors utiliser une méthode heuristique pour lui trouver une solution satisfaisante, sans risquer de rester empêtré dans une complexité trop grande.
  • Quand vous manquez de ressources, ou que l’analyse du problème est trop contraignante ou trop dangereuse, les méthodes heuristiques vous permettront d’avancer malgré ces contraintes.
  • Quand vous avez trop de décisions à prendre, les heuristiques pourront alors alléger votre charge cognitive.

Sans vous en rendre compte, vous utilisez tous les jours ce genre de raccourcis.

Par exemple, avant de vous assoir sur une chaise, vous êtes intuitivement capable de savoir si elle résistera à votre poids. Dans la majorité des cas, cette heuristique fonctionne — vous évitez les chaises en bois rongées par les vers et préférez vous assoir sur une chaise en fer bien solide. Mais, comme toute heuristique, elle n’est pas fiable à 100% — si les vis de votre chaise sont dévissées, vous vous retrouvez les fesses par terre.

Une heuristique peut aussi être une méthode de raisonnement. Par exemple, vous pouvez :

  • Formuler une estimation éclairée, c’est à dire faire appel à vos connaissances et à vos expériences passées — ou celles d’un spécialiste en la matière — pour estimer le problème et lui trouver une solution rapide (ce que vous faites lorsque vous vous assaillez sur une chaise. Vous ne testez pas sa résistance exacte, mais vous servez de vos connaissances et expériences — parfois douloureuses — pour estimer si vous pouvez vous assoir).
  • Avancer en tâtonnant, par essais et erreurs successifs, jusqu’à trouver une solution satisfaisante,
  • Ou encore utiliser des règles empiriques pour vous forger une opinion.

Toutes ces méthodes sont des heuristiques : elles vous permettent de trouver une solution rapide, mais leurs résultats peuvent ne pas être parfaits.

En réalité, leurs résultats peuvent même parfois être totalement faux.

Lorsque vous utilisez une heuristique, vous faites appel à votre intuition. Et votre intuition peut vous jouer des tours. Votre cerveau peut facilement être trompé par votre environnement, par des expériences passés, par des stimulus mal interprétés…

Lorsqu’une heuristique devient négative, elle se transforme en biais cognitif. Vous êtes alors trompé et arrivez à une conclusion erronée.

Par exemple, en psychologie, on parle de l’heuristique de disponibilité, qui engendre le biais cognitif qui porte le même nom : le biais de disponibilité (on en parlera très bientôt).

Heuristique, biais cognitif et modèles mentaux

Une heuristique peut donc être soit une méthode de raisonnement (estimation éclairée, avancer par essais et erreurs, etc.) soit un raccourci mental (on fait confiance à notre intuition pour arriver à une conclusion).

Les heuristiques sont généralement utiles. Elles nous permettent de gagner du temps, d’économiser des ressources, de s’affranchir d’une trop grande complexité, de diminuer notre charge cognitive, etc.

Cependant, une heuristique peut parfois se retourner contre nous.

Elle devient alors un biais cognitif, dont il faut se méfier.

Les heuristiques et les biais cognitifs font tous deux partie des modèles mentaux.

Avoir à votre disposition un bon répertoire de modèles mentaux est extrêmement important, car vous pourrez bénéficier des avantages des heuristiques, tout en déjouant les pièges des biais cognitifs.

Les modèles mentaux vous permettront également de mieux comprendre le monde qui vous entoure. C’est particulièrement vrai en ce moment, en pleine crise de covid-19. Certaines réactions vous paraissent hallucinantes ? Elles ne le sont pas tant que ça quand vous avez les outils pour les analyser et les comprendre.

Enfin, en ayant une bonne connaissance des modèles mentaux, vous pourrez les utiliser à votre avantage. Si vous avez quelque chose à vendre par exemple, vous pouvez utiliser les biais cognitifs de vos prospects pour augmenter vos ventes.

Copy link
Powered by Social Snap