Ne confondez pas difficile et impossible

Suite à l’article que j’ai publié hier (Comment vous préparer à une crise ?) Fanny, une lectrice du blog, m’a envoyé un email que je voulais partager avec vous aujourd’hui :

Je suis abonnée à votre lettre, et en tire souvent des leçons intéressantes. Je pense cependant que dans le contexte actuel, une phrase aussi ridicule que celle-ci n’aidera personne. Si c’était si simple… Nombre de ceux qui vous suivent sont indépendants j’imagine, et l’argent magique, ça n’existe pas…

La phrase dont elle parle est celle-ci :

Déterminez ensuite le montant de la réserve d’argent que vous voulez constituer. Si vous dépensez 3 000€/mois et que vous êtes très angoissé par les problèmes d’argent, constituez-vous une réserve de 3 000×12=36 000€. Vous aurez de quoi tenir 1 an sans être inquiet — et ça change la vie ! Si vous êtes moins angoissé et que vos revenus ne disparaissent jamais complètement, 6 mois seront probablement suffisants : 3 000×6=18 000€

Fanny, merci beaucoup pour ton email. Ta réflexion est intéressante et je suis certain que beaucoup d’autres personnes ont eu exactement la même réaction que toi en lisant cet article. Tu as eu le courage de réagir, de dire ce que tu pensais, bravo pour ça.

L’erreur que beaucoup de gens commettent, c’est de penser à court terme.

Je n’ai jamais dit que constituer une telle réserve d’argent était simple, ni même rapide. L’argent magique n’existe pas, je suis d’accord avec Fanny sur ce point là. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de formule magique qu’il n’y a pas de solution. Il faut simplement aborder ce problème avec une vision à long terme.

Pour constituer cette réserve d’argent, il faudra du temps, beaucoup d’efforts, mais c’est tout à fait possible.

Ne confondez pas difficile et impossible. Rien n’est impossible, mais beaucoup de choses importantes sont difficiles et prennent du temps.

Je vais vous raconter une histoire. Mon histoire.

En 2018, j’ai créé une société de maintenance informatique à Toulouse. La société s’est bien développée mais, après quelques années, je me suis rendu compte que ce boulot n’était pas fait pour moi.

On devait toujours gérer des urgences, ce qui engendrait beaucoup de stress. Je ne pouvais pas disposer librement de mon temps car je devais toujours être là au cas où. Je dépendais d’un nombre assez restreint de clients, ce qui leur donnait un pouvoir sur ma vie — ne pouvant pas me permettre de les perdre, j’avais tendance à accepter trop facilement leurs caprices. Et, en plus de tout ça, il m’arrivait régulièrement de ne pas pouvoir me verser de salaire.

En bref, j’étais vulnérable et emprisonné par mon travail.

En 2012, alors que je m’étais mis à la photo 2 ans plus tôt, j’ai décidé de lancer mon blog.

A partir de ce jour là, chaque soir, en rentrant du boulot, plutôt que de regarder la télé, je passais une heure à écrire des articles. Tous les soirs, sans exception.

Mon blog a commencé à se développer, j’ai alors décidé d’écrire un livre. Mon fils Aksel venait de naitre, les nuits étaient déjà courtes, mais j’ai pris la décision de me lever chaque jour à 5h du matin pour écrire ce livre. J’enchainais ensuite sur ma journée de travail, et passais ma soirée à rédiger des articles pour le blog.

Mon premier livre, J’apprends la photographie, est sorti en 2016, soit 4 ans après le lancement de mon blog. Il a bien marché, mes revenus ont commencé à augmenter, j’ai alors pris la —mauvaise — décision de vendre mon entreprise d’informatique.

La vente s’est mal passée, mes employés se sont mis en arrêt maladie suite à une mésentente avec le repreneur, jusqu’à se faire déclarer inaptes au travail, ce qui a entrainé la fermeture de l’entreprise. Bilan de l’opération : je n’ai pas gagné 1 centime de cette vente alors que je comptais sur cet argent pour avoir le temps de développer mon activité.

A ce moment là, j’ai décidé de vendre la maison qu’on avait acheté 2 ans auparavant, et de déménager en Espagne — avec un enfant de 2 ans et un autre de 4 mois — pour réduire nos dépenses et être plus serein financièrement.

Au final, il m’aura fallut près de 10 ans pour résoudre le problème que j’avais avec mon ancien boulot et changer de vie.

J’aurais pu me placer en victime, dire que l’argent magique n’existait pas, reporter la faute sur le gouvernement, les charges qui sont trop importantes, les clients qui ne sont pas sérieux, les employés qui me coutent trop cher…

Mais, au lieu de ça, j’ai décidé d’agir. D’acheter ma liberté. De créer la vie dont je rêvais. Ça a été parfois très dur, mais aujourd’hui je ne reviendrais pour rien au monde en arrière, et je suis fier du parcours que j’ai accompli.

Quand vous dites : « C’est impossible, c’est ridicule, je ne peux pas, je n’y arriverais jamais… » vous vous placez en victime. Vous abandonnez avant même d’avoir réfléchi à une solution.

Lorsque vous êtes confronté à un problème, vous devez toujours rester optimiste.

Souvenez-vous que tout est possible. Ayez confiance en vous. Si vous y consacrez suffisamment de temps et d’efforts, vous pouvez réaliser tous vos rêves.

En vous conseillant de vous constituer une réserve d’argent, je n’ai jamais dit que ce serait facile. Ni que ce serait rapide. Pour la majorité d’entre nous, mettre de l’argent de côté prend du temps et demande beaucoup d’efforts. Mais ça reste possible.

Si je reprends les chiffres de mon exemple, mettre de côté 18 000€ ça signifie placer 150€ par mois sur un compte pendant 10 ans.

Epluchez vos relevés bancaires des 6 derniers mois et soulignez tout ce qui n’est pas vital à votre survie : les vacances, les week-ends, les sorties et restaurants, les vêtements, les bouteilles de vin que vous pouvez remplacer par l’eau du robinet, la décoration, les produits de beauté… Je suis certain que vous dépensez plus de 150€/mois en produits qui ne sont pas vitaux pour vous.

Et si vous avez déjà une vie d’ascète, vous pouvez attaquer le problème par l’autre bout. Plutôt que de diminuer vos dépenses, faites en sorte d’augmenter vos revenus. Travaillez plus, faites en sorte d’obtenir une augmentation, changez de boulot, ou créez des contenus éducatifs que vous vendez sur Internet par exemple.

Sur ce dernier point, je suis certain qu’il y a quelque chose que vous savez faire et que d’autres personnes aimeraient savoir faire elles aussi. Si vous consacrez 1 heure par jour TOUS LES JOURS à transformer ce savoir en un ebook par exemple, vous pourrez ensuite le vendre. C’est ce que j’ai fait quand j’ai lancé mon blog : 1 heure par jour, tous les jours, c’est tout ce que ça vous demande.

Ce ne sera donc ni facile ni rapide, mais constituer cette réserve d’argent est tout à fait possible.

C’est juste une question de volonté. Soit vous êtes prêt à faire ces efforts, soit vous resterez dans la même situation toute votre vie.

Ne dites jamais « c’est impossible ». Dites plutôt « je n’ai pas envie de faire les efforts nécessaires pour y arriver ». Car tout est possible. Et vous êtes la seule personne à pouvoir influencer votre avenir.

Je ne veux pas que vous ayez cette attitude de victime. Pas vous, mes lecteurs.

Vous pouvez réussir.

Vous êtes les meilleurs.

Soyez positifs.

Voyez à long terme.

Cherchez des opportunités dans toutes les situations.

Rappelez-vous que quand la vie met un obstacle en travers de votre chemin, c’est quelle a une leçon à vous apprendre.

Ne fuyez pas les obstacles. Affrontez-les. Tirez-en des leçons. Profitez-en pour progresser.

La période actuelle, bien que difficile, est le moment idéal pour réfléchir et démarrer des changements.

C’est aujourd’hui que vous devez commencer à créer la vie dont vous rêvez dans 10 ans.

Copy link
Powered by Social Snap