Temps de lecture : 11 minutes

C’est aujourd’hui le quinzième épisode de #QuestionPhoto, et voici ce dont nous allons parler dans quelques instants :

  • Comment corriger des couleurs qui ressortent pales sur une photo
  • Le filtre ND est-il obligatoire pour faire des photos de cours d’eau en pose longue ?
  • Comment photographier un coucher de soleil et capturer toutes les nuances de couleur ?
  • Comment utiliser Lightroom et Photoshop en parallèle pour retoucher ses photos
  • Quel ordinateur portable pour la photo.
  • Quel matériel photo pour suivre une formation pour devenir photographe professionnel ?
  • Comment corriger une tache causée par une poussière sur ses photos grâce à Lightroom ?

Je rappelle comme toujours pour les nouveaux que vous pouvez vous aussi me poser toutes les questions que vous vous posez, et qui concernent la photo, la post-production, mais aussi les réseaux sociaux ou l’entrepreneuriat, tout aussi importants pour les photographes d’aujourd’hui.

Vous pouvez poser vos questions dans les commentaires de cet article, en bas de cette page. Vous pouvez également passer par ma page Facebook, ou utiliser le hashtag #QuestionPhoto sur Twitter. Plus d’infos sur cette page : #QuestionPhoto – Je réponds à vos questions photo.

C’est parti pour vos questions :

 

@StephanieDruel1 (Twitter) : Quand je fais des photos avec mon reflex Nikon D3100 de fleurs, elles sont pales à mon goût. Que dois-je faire ?

Difficile sans voir les photos et sans connaitre tes réglages de savoir ce qui provoque ce manque de couleur. Il peut s’agir d’une sur-exposition, qui à tendance à rendre ta photo un peu trop blanchâtre.

Si tu photographie en jpeg, il peut s’agir de la qualité jpeg choisie pour tes photos qui fait ça. Et si tu photographie en RAW, c’est assez normal que tes photos soient pales. Le RAW donne toujours un résultat assez pale en sortie de boitier.

Pour résoudre ton problème, le plus simple est de le faire en post-production. Sous Lightroom par exemple. Tu peux utiliser le curseur « exposition » pour voir si le problème vient d’une sur-exposition de ta photo. Lis cet article à ce sujet : Exposition, contraste, et gestion de la lumière dans Lightroom

Si ta photo est correctement exposée, tu peux alors utiliser le curseur « Saturation » ou le curseur « vibrance » pour rehausser les couleurs sur ta photo. Lis cet article à ce sujet : Vibrance et Saturation dans Lightroom.

Enfin, vu que tu vas modifier en post-production tes photos, je te conseille fortement si ce n’est pas déjà le cas de prendre tes photos en RAW plutôt qu’en jpeg. Tu auras ainsi moins de perte de qualité lorsque tu feras tes retouches.

Voici un petit exemple sur une de mes photos. La première photo est la photo brute sortie de l’appareil. La seconde est la même photo, mais sur laquelle j’ai légèrement diminué l’exposition, et augmenté la saturation.

Parasol

Parasol

 

Véronique Martino (Facebook) : Un filtre ND est iĺ indispensable pour les poses longues pour avoir un effet doux ou laiteux pour les rivières …..?

Pour rendre l’eau d’une rivière laiteuse, il faut utiliser une pose longue, comme tu le dis toi même.

La première chose que tu vas donc devoir faire, c’est choisir une vitesse d’obturation pour prendre la photo que tu veux. Cette vitesse va dépendre de plusieurs paramètres :

  • Plus tu veux que l’eau soit laiteuse, plus ta vitesse d’obturation devra être lente.
  • Moins il y a de courant dans ta rivière, plus ta vitesse d’obturation devra être lente pour rendre l’eau laiteuse.

Surtout si tu fais tes premiers pas dans les photos en poses longues, il te faudra certainement plusieurs essais pour déterminer la bonne vitesse d’obturation pour ta photo. Mais tu peux commencer avec une vitesse d’obturation de 1 seconde par exemple, et adapter ensuite selon le résultat.

Voici un exemple. Cette photo a été prise avec une vitesse d’obturation de 1,3 seconde :

Cascade

Une fois que tu sais à peu près la vitesse d’obturation qu’il va te falloir, fais tes réglages pour l’obtenir :

  • Commence par régler tes ISO. Tu vas utiliser la plus faible sensibilité disponible sur ton appareil. Donc en général 100 ISO, ou peut-être 50 si ton boitier le supporte.
  • Règle ensuite ta vitesse d’obturation sur la valeur que tu as choisie. 1 seconde par exemple.
  • Règle ensuite ton ouverture pour obtenir une exposition correcte de ta photo. Tu vas devoir utiliser une petite ouverture, pour qu’il y ait peu de lumière qui entre dans ton boitier. Donc un grand nombre f/. Ma photo d’exemple a été prise à f/18.

Maintenant, il y a deux cas possibles. Si il n’y a pas beaucoup de lumière (temps très nuageux par exemple, ou une rivière située dans une forêt complètement à l’ombre) tu devrais arriver à trouver une bonne exposition en choisissant une très petite ouverture. Dans ce cas, pas besoin de filtre ND.

Si par contre il y a beaucoup de lumière, et tu veux une vitesse d’obturation très lente, il te sera impossible d’obtenir une exposition correcte. Même avec la plus petite ouverture, ta photo sera toujours sur-exposée. Dans ce cas, la seule solution sera d’utiliser un filtre ND (filtre de densité neutre).

Pour ceux qui ne connaissent pas, le filtre de densité neutre est un filtre qui se place devant l’objectif, et qui diminue la quantité de lumière qui pénètre dans le boitier.

filtre-ND-fpro

J’utilise souvent dans ce cas un filtre ND 1000 (un B+W F-PRO ND1000). Le « 1000 » signifie qu’il va multiplier par 1000 le temps d’exposition nécessaire pour une même photo.

Un exemple : Si en réglant tes ISO au minimum, et en choisissant la plus petite ouverture possible, tu obtiens une vitesse d’obturation de 1/100eme de seconde pour avoir une bonne exposition sans filtre. Avec le filtre ND1000, sans changer ni ta sensibilité ni ton ouverture, tu obtiendras une vitesse d’obturation de 10 secondes.

Tu pourras alors avoir une eau laiteuse. Et si le temps de pose de 10 secondes est trop long, tu pourras augmenter ton ouverture, jusqu’à obtenir la bonne vitesse d’obturation.

Donc pour résumer, le filtre ND n’est pas obligatoire, mais quand même très utile. Sans lui, tu seras très fortement dépendante de la météo.

Et une dernière chose, si tu veux acheter un filtre ND, pense à vérifier le diamètre de ton objectif. Il faut que le diamètre de ton filtre corresponde au diamètre de ton objectif. Ce diamètre est toujours indiqué sous le capuchon de ton objectif :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Marc Spencer (Facebook) : Peut on vraiment, avec un APN, retrouver toutes les couleurs et nuances réelles d’un coucher de soleil…?!? j’ai un gros doute ! comment faire pour s’en rapprocher le plus… ?!?…

Photographier un coucher de soleil n’est pas si facile que ça effectivement.

Le problème des capteurs des appareils photos, c’est qu’ils ont une plage limitée de luminosité qu’ils sont capables d’enregistrer. Ils ont donc beaucoup de mal à photographier de très forts contrastes, c’est à dire une scène sur laquelle il y a des zones très éclairées, et d’autres au contraire très sombres.

En général, quand tu photographies un coucher de soleil, tu te trouves très souvent confronté à cette difficulté : Tu ne pourras pas avoir une exposition correcte pour à la fois le ciel qui est très lumineux, et un sujet qui se trouve à quelques mètres de toi, et qui lui est plutôt sombre.

Tu vas donc devoir faire un choix :

Soit tu privilégies ton sujet, et dans ce cas ton ciel sera sur-exposé, et tu perdras une grande partie des couleurs et des détails. Tu peux le voir sur la photo suivante, le ciel est complètement blanc ou presque, par contre on distingue des détails dans l’herbe et les arbres.

Ce matin, sur la route pour me rendre au bureau, je n’ai pas pu m’empêcher de m’arrêter pour prendre cette photo. Le soleil était en train de se lever sur les champs qui entourent notre nouvelle maison, et la première gelée de l’année créait de magnifiques reflets dans l’herbe verte.

 

Soit tu privilégies le ciel, et dans ce cas ton sujet sera sous-exposé, voir même tout noir, et on ne verra plus que sa silhouette. Tu peux le voir sur la photo suivante, les arbres sur le côté de la route sont complètement sous-exposés.

On the road this morning

Au moment de prendre ta photo, il faut donc que tu réfléchisses à ce que tu veux mettre en avant. Une fois ce choix fait, il va ensuite falloir faire ta mesure d’exposition au bon endroit. Donc sur le ciel si c’est lui que tu veux mettre en avant, ou sur un autre sujet au premier plan si c’est lui que tu veux exposer correctement.

Je te conseille fortement d’utiliser le mode de mesure « spot » de ton appareil photo pour faire ton réglage d’exposition lorsque tu veux photographier un coucher de soleil. Ta mesure se fera alors sur un point bien précis de ta photo. Si tu utilises un mode de mesure plus large, tu auras un réglage d’exposition moyen, et dans ce cas ni ton ciel ni ton sujet ne seront correctement exposés.

Pour les couleurs, si elles ne ressortent pas aussi saturées que ce que tu voudrais, tu peux les modifier en post-production. Dans Lightroom, les outils les mieux adaptés seront la saturation (Mais tu toucheras toutes les couleurs de ta photo), le réglage sélectif des couleurs (en augmentant la saturation seulement des couleurs rouges et oranges), et le virage partiel (en donnant un ton orangé aux tons clairs).

Enfin, tu peux également utiliser un filtre gradué, qui te permettra de diminuer l’exposition du ciel par rapport à ton sujet. Le filtre gradué peut-être un filtre physique, comme le filtre ND dont j’ai parlé dans la question de Véronique un peu plus haut. C’est donc un filtre qui se fixe devant ton objectif. Tu peux également utiliser un filtre logiciel, cette fois-ci en post-production. Lightroom peut t’aider sur ce point : Comment utiliser le filtre gradué (ou dégradé) de Lightroom.

 

Danielle Zahn (Facebook) : Je voudrais savoir comment faire si, depuis Lightroom je bascule une photo vers Photoshop, comment la renvoyer ensuite de nouveau dans Lightroom corrigée ?

Lightroom et Photoshop étant tous deux des logiciels Adobe, l’intégration est très facile et bien pensée.

Lorsque tu es dans Lightroom, il te suffit de faire un clic droit sur ta photo > Modifier dans… > Modifier dans Adobe Photoshop

Ta photo va alors s’ouvrir automatiquement dans Photoshop.

Une fois que tu as terminé de retoucher ta photo dans photoshop, tu l’enregistre depuis photoshop (Ctrl+S), et tu ferme photoshop.

De retour dans Lightroom, tu auras deux versions de ta photo l’une à coté de l’autre : la première est ta photo originale, et la seconde est la photo que tu viens de modifier dans Photoshop.

Tu vois, c’est très simple.

 

Régis Deville (Email) : Peux tu me conseiller sur l’achat d’un ordinateur portable qui me servirait pour la retouche photo avec Lightroom 6. J’ai vu chez Apple les MacBook Pro rétina 13 ou 15 pouces.

J’utilise un MacBook Pro avec écran rétina, et c’est l’ordinateur que je conseille en général.

Entre le 13 et le 15 pouces, à toi de faire le choix. Je me déplace très souvent avec mon ordinateur sous le bras, du coup j’ai opté pour un modèle 13 pouces. Les écrans 15 pouces sont plus confortables, mais du coup l’ordinateur est plus lourd et plus encombrant. C’est une histoire de compromis, comme souvent.

Comme mon écran est un peu petit, j’ai un moniteur externe branché à l’ordinateur dès que je suis au bureau ou chez moi.

L’écran du MacBook est très joli. L’ordinateur est très rapide et réactif, notamment grâce au disque dur SSD. Bref, tu peux y aller les yeux fermés !

 

Paul Wacheux (email) : J’ai l’intention de suivre une formation afin de devenir photographe professionnel, oui mais voila il faut que je m’équipe, et je n’ai strictement aucune idée du coût d’un équipent de base, ni de l’endroit où acheter du bon matériel (sachant que je n’habite pas Paris).

Difficile de répondre à ta question, tant il y a de matériel disponible sur le marché. Et tout dépend également de ton niveau actuel.

Si tu débutes complètement, tu peux t’orienter vers un Canon 70D. Aux alentours de 900€. Ne prends pas de kit, mais préfère le boitier nu. L’objectif du kit n’est pas terrible. Cet appareil te fera une bonne base pour débuter.

Si tu as un niveau intermédiaire, et un peu plus de budget, je te conseille de passer au Canon 7D Mark II. Le boitier est aux alentours de 1500€. Par contre, tu pourras le garder quelques années avant d’en trouver les limites.

Plus tard, après ta formation, et une fois que tu seras lancé en tant que photographe, tu pourras passer sur un modèle plein format. Mais là on est vraiment plus sur le même budget, et je ne vois pas trop l’intérêt d’un tel matériel pour suivre une formation : Le 5D Mark III nu sort à 2200€, ou le Canon 1D-x nu qui sort à 4000€.

Ça c’était pour les boitiers. L’avantage, c’est qu’avec tous ces boitiers, tu peux utiliser les mêmes optiques. Et c’est sur les optiques qu’on va avoir une grosse différence de qualité. Donc, si j’ai un conseil à te donner, c’est de ne pas hésiter à investir sur les optiques. Tu pourras les garder vraiment longtemps, et même si tu changes de boitier.

La série « L » de Canon est une référence en la matière. Tu as par exemple l’excellent EF 50 mm f/1,2L USM. Le 24-70mm f/4L IS USM. Et le EF 70-200mm f/2.8L USM. Avec ces trois optiques, tu peux tout faire ou presque. Mais c’est un joli budget de plus de 4 000€ !

Si tu es plus limité niveau budget, tu peux aussi opter pour un hybride. Mais tu seras plus limité au niveau de ce que tu peux faire avec un tel boitier, surtout en studio. J’utilise l’Olympus E-M5 Mark II en plus de mon 7D, et j’en suis très satisfait. Tu peux voir les optiques que j’utilise avec ce boitier sur cette page : Le matériel photo que j’utilise.

En plus du boitier et des optiques, il y a pas mal de petit matériel à prévoir, mais tout ça dépend vraiment de ta pratique. Un photographe animalier n’aura pas du tout le même matériel et les mêmes accessoires qu’un photographe de mode qui ne sort jamais de son studio.

Donc surtout, avant de te lancer dans la course au matériel, essaye de bien définir quelles sont tes priorités, et qu’est ce qui sera le plus adapté à ta pratique. Tu peux te lancer en tant que pro même avec du matériel entrée de gamme. C’est toi qui fait les photos, pas ton appareil. Ne l’oublie pas !

 

Frédérique Harang (email) : J’ai fait des photos mais mon appareil avait un problème (il est actuellement dans un sav pour nettoyage complet) et sur mes photos apparait une tache assez grosse dans le coin gauche et évidemment cela gâche toutes mes photos car c’est une tâche noire disgracieuse. J’ai vu que le logiciel Lightroom 5 proposait d’effacer ce genre d’imperfections. Pouvez-vous me le confirmer car je souhaite corriger mes photos mais est-ce réellement possible avec Lightroom 5 et est-ce que je peux utiliser ce logiciel gratuitement ou non ?

Lightroom te permet effectivement de supprimer des taches sur des photos. Tu peux lire cet article à ce sujet : Suppression des défauts de vos photos dans Lightroom.

La correction sera plus ou moins facile selon la taille de la tache. Si elle prend la moitié de la photo, tu ne pourras pas faire grand chose.

Tu peux également envisager de recadrer les photos au lieu de corriger le défaut. Si la tache est vraiment dans un angle, ça pourras corriger le problème.

Pour ce qui est de Lightroom, il est aujourd’hui en version 6. Il n’est pas gratuit. Tu as deux possibilités si tu veux l’utiliser : l’acheter pour environ 130€, ou opter pour un abonnement à créative cloud pour les photographes. Dans ce deuxième cas, pour 11,99€ par mois, tu pourras utiliser Lightroom mais aussi Photoshop.

Toutes les infos sur cette page : http://www.adobe.com/fr/products/photoshop-lightroom.html

Voila qui conclut l’épisode d’aujourd’hui de #QuestionPhoto. J’attends vos questions pour le prochain épisode !

Et d’ici là, prenez plein de photos !

Vous avez aimé ? Dites-le moi ou partagez avec vos proches

Et pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochaines publications