Temps de lecture : 11 minutes

Bonjour à tous, et bienvenue dans ce dix-septième épisode de #QuestionPhoto. Au programme d’aujourd’hui :

  • Comment paramétrer l’emplacement de sauvegarde de votre catalogue Lightroom
  • Quel appareil photo acheter pour débuter en photographie
  • Comment limiter le flou qu’on voit apparaitre sur une photo lorsqu’on l’affiche à 100%
  • Comment créer et développer une entreprise quand on ne sait pas faire de commercial

Avant d’attaquer, un petit rappel pour les nouveaux venus : Pour me poser vos questions, vous pouvez utiliser le hashtag #QuestionPhoto sur Twitter, ou m’envoyer un message privé sur ma page Facebook. Je mets de côté toutes vos questions, et essaye d’y répondra aussi vite que possible. Comme j’en reçoit pas mal, ça peut prendre un peu de temps, mais je fais de mon mieux !

Vous pouvez également consulter les archives des épisodes de #QuestionPhoto, qui vous permettront peut-être de trouver la réponse à l’une de vos questions.

Et maintenant, on passe à vos questions :

Nico : J’ai une petite question, je viens d’installer Lightroom 6 et je ne vois aucun emplacement pour les sauvegardes. Imaginons que je veuille sauvegarder le catalogue sur un disque externe, je ne vois aucun module de paramétrage… As tu une idée ?

Pour paramétrer les sauvegardes du catalogue, il te faut aller dans le menu « Paramètres du catalogue » du menu général de Lightroom.

Dans la fenêtre « paramètres du catalogue », dans l’onglet « Général », tu as un menu qui te permet de définir quand ton catalogue doit être sauvegardé. Par défaut, je crois que la sauvegarde se fait chaque semaine.

Si tu veux forcer une sauvegarde de ton catalogue, change ce menu et sélectionne « A la prochaine fermeture de Lightroom », ou « A chaque fermeture de Lightroom » si tu préfères.

parametres-catalogue-lightroop

Ferme ensuite la fenêtre, puis ferme Lightroom.

A ce moment là, une fenêtre va apparaitre, te proposant de sauvegarder ton catalogue. Et dans cette fenêtre, tu as une option pour choisir l’emplacement de sauvegarde de ton catalogue, comme tu peux le voir sur la capture d’écran suivante :

emplacement-sauvegarde-catalogue-lightroom

Il ne te reste plus qu’à indiquer à Lightroom que tu veux qu’il sauvegarde le catalogue sur le disque dur externe que tu as connecté à ton ordinateur.

Une petite remarque, mais qui est très importante : Cette option te permet de sauvegarder ton catalogue Lightroom, mais en aucun cas tes photos. Lightroom ne gère pas la sauvegarde des photos sur ton disque. C’est à toi de le gérer en direct.

Avec ce qu’on vient de voir, tout ce que tu sauvegarde c’est le catalogue Lightroom, c’est à dire les aperçu de tes photos, les collections que tu as créées, les modifications que tu as faites sur tes photos, les tags, etc. Mais tes photos ne sont absolument pas en sécurité. Il faut que tu gères ça par toi même, en sauvegardant les répertoires qui contiennent tes photos.

Margaux Rebours : Je fais de la photographie depuis quelque temps maintenant, et j’ai décidé de m’inscrire au bac pro photo que je vais passer en une année par correspondance. Actuellement je possède un Nikon Coolpix P520, mais ce n’est pas un appareil assez performant pour ma formation et mon futur métier… Du coup il me faut un boitier reflex numérique ainsi que différents objectifs etc. Et j’aurais voulu savoir qu’est-ce que tu aurais pu me conseiller ? Je ne m’y connais pas encore assez bien, et malheureusement les vendeurs me conseillent les derniers appareils photos sortis et qui sont hors de prix pour moi, car je n’ai pas des moyens énormes pour commencer…

Criss Telle : Je compte m’acheter un appareil prochainement. Que me conseille tu pour débuter ?

Donner des conseils pour l’achat de matériel n’est jamais facile. Il existe tellement d’appareils photos, tellement de marques, et les prix sont tellement différents que je ne peux pas connaitre tous les boitiers du marché. Surtout que le matériel n’est vraiment pas ce qui me passionne le plus dans la photo. Loin de la.

Et pour ne rien arranger, selon la pratique de chaque personne, ses choix en matière d’appareil photo pourront être complètement différents.

Alors, je vais vous dire quel appareil je choisirais pour moi, si aujourd’hui je devais débuter en photo.

Je pense que je choisirais d’acheter l’Olympus OM-D E-M10, proposé en ce moment chez Amazon pour moins de 450€.

Cet appareil est très performant, et son ergonomie est très bien pensée. Il a notamment deux molettes de réglage, qui permettent en mode manuel de régler rapidement son boitier, sans avoir à faire de manipulations complexes qui font perdre du temps.

olympus-om-d-e-m10

Il est au format micro 4/3, ce qui veut dire qu’il existe une très large gamme d’objectifs sur le marché, à tous les prix, et dont certains sont extrêmement performants.

En choisissant cet appareil, tu pourras facilement évoluer par la suite, et passer sur un E-M5 (C’est le boitier que j’utilise le plus souvent) quand tu trouveras que ton boitier est limité, mais ça ne devrait pas être avant quelques années de pratique.

Et le plus gros avantage de ce boitier, c’est qu’il est compact. Il peut s’emporter partout facilement. Et c’est ce qui est le plus important si tu débutes. Pour progresser, il faut que tu prennes beaucoup de photos. C’est le seul moyen de progresser : pratiquer et faire des exercices. Et avoir un appareil toujours avec toi est le meilleur moyen de prendre beaucoup de photos.

Je sais que quand on débutes, on aime bien avoir un bon gros appareil qui pèse 5 kilos, juste pour faire pro, et se rassurer. Mais franchement, cet appareil est moins cher, moins encombrant, et tout aussi performant qu’un reflex plus volumineux de chez Canon ou Nikon pour ne citer qu’eux.

Pour les objectifs, c’est encore plus dur de te conseiller. L’objectif qui est vendu en kit avec ton appareil photo sera un très bon point de départ pour te faire la main. Ensuite, quand tu auras progressé, et que tu comprendras mieux l’effet de la longueur focale et de l’ouverture sur tes photos, tu pourras faire ton choix de ce côté là plus facilement. Et si ça peut t’aider, tu peux consulter la liste des objectifs et du matériel que j’utilise.

Philippe Lagarrigue : Bonjour nicolas j’ai fait des photos d’un match de rugby avec un 18-200 et en mode S, l’iso était en automatique avec un temps ensoleillé. Lorsque j’ai regardé mes photos il y avait du bruit, pas énormément mais assez pour qu’en zoomant l’image soit floue. Donc ma question : Comment faire pour avoir un image nette ? Ma vitesse était de 1/500 ème

Pour en avoir le coeur net, il faudrait regarder la valeur de tes ISO au moment de la prise de vue. Même si le temps était clair, ton appareil peut avoir monté la valeur des ISO si tu as fait ta mesure d’exposition dans un endroit sombre, ce qui expliquerai le bruit que tu vois sur tes photos.

Mais, d’après la description que tu m’en fais, je ne pense pas qu’il s’agisse de bruit sur tes photos. Je pense plutôt que, comme tu le dis toi-même, il s’agit plutôt de flou.

Et ce flou peut avoir de nombreuses causes :

  • Si tu étais loin des joueurs, il peut s’agir de fumée, de brouillard, ou même d’humidité dans l’air. Cette humidité peut créer une sorte de voile sur tes photos, et du coup les faire ressortir moins nettes.
  • La vitesse que tu as choisi me parait élevée, donc ce point est assez peu probable, mais il peut s’agir d’un flou de bougé, si tu avais mal calé ton appareil photo au moment de la prise de vue, et que tu étais zoomé à fond ou presque.
  • Le flou que tu observes peut également provenir de ton objectif : La plupart des objectifs rendent les photos un peu floues si tu es ouvert ou fermé à fond. Pour être sur que tes photos soient bien nettes, il faut essayer de garder une ouverture intermédiaire, et rester au minimum à 2 f/stops de l’ouverture maxi ou mini.
  • Le flou peut également provenir d’une mauvaise mise au point. Regarde l’ensemble de ta photo, et essaye de déterminer si tous les plans sont un peu flous, ou si il existe un plan qui est bien net. Si tu es dans le deuxième cas, c’est que tu as tout simplement raté ta mise au point.

Enfin, sache que tu n’arriveras jamais à obtenir une image parfaitement nette. Et agrandir ton image pour la voir en affichage « 100% » ne sert absolument à rien. Si tu as un léger flou, en regardant ta photo à l’oeil nu et en l’affichant à une taille classique, ou même en l’imprimant, ce flous sera imperceptible.

Megane Schultz : Comment bien réfléchir son projet de création d’entreprise (quels services innovant, différent je peux/ je veux proposer) ??? je connais mes difficultés: je ne suis pas commerciale du tout: je ne sais pas me mettre en avant ni vendre, donc je n’arrive pas a attirer les clients. Je manque d’assurance. Mes qualités: je prends soin de mes clients, je les rends acteurs de leur projet photo, je souhaite une démarche artistique et créative. Les clients apprécient mes conseils et mon sens de la relation humaine.

Le point positif, c’est que tu connais tes points faibles et tes points forts. C’est déjà une très bonne chose, qui va te permettre d’orienter la façon dont tu vas travailler.

Si ça se passe bien avec tes clients, c’est le plus important. Et c’est là dessus que tu vas devoir mettre le paquet.

Si tu arrives à transformer tes clients en véritables fans, ce sont eux qui vont faire ta promo. Tu n’auras rien à faire de ce côté là.

Mais pour que ça marche, il faut que le service que tu leur rends soit vraiment exceptionnel.

On va prendre l’exemple d’un hôtel. La dernière fois que tu es allée dormir dans un hôtel, c’était comment ? Est ce que tu serais prête à recommander à tous tes amis d’aller réserver une chambre dans cet hôtel ?

Il y a quelques années, un couple de jeunes mariés devait aller en lune de miel à Hawaii, et réserver une chambre d’hôtel dans le Ritz-Carlton. Leur réservation était déjà faite. Mais avant de pouvoir partir, le jeune homme a découvert qu’il avait un cancer assez avancé. Impossible d’attendre, il a du attaquer la chimiothérapie immédiatement. Le couple a donc annulé sa réservation.

Le couple vivant aux états unis, le jeune homme était hospitalisé à Los Angeles. Et entre deux semaines de traitement, ils ont décidé de passer quelques jours au Ritz-Carlton le plus proche à seulement quelques kilomètres de l’hôpital.

Un soir, alors qu’ils étaient au bar de l’hôtel, ils racontent leur histoire à l’une des serveuses. Emue, celle-ci laisse sa place derrière le comptoir à l’une de ses collègues, et file voir le responsable de l’hôtel.

Le directeur et la serveuse montent dans l’une des plus prestigieuses suite de l’hôtel, et fouillent tous les placards de l’hôtel pour trouver des objets qui pourraient faire penser à Hawaii : un vieux collier à fleurs qu’un client a oublié lors d’un séjour, un peu de sable qu’ils mettent par terre au pied du lit, des magazines avec des photos d’iles paradisiaques, des paréos… Tout ce qu’ils trouvent, il l’installent dans la chambre.

Le directeur de l’hôtel enfile ensuite une chemise à fleurs, et descend au bar pour remettre au couple la clé de leur nouvelle chambre, où bien sur une bouteille de champagne les attend.

Pendant tout le reste de leur séjour, tout le personnel de l’hôtel à fait son maximum pour qu’ils aient l’impression d’être en vacances à Hawaii.

Maintenant, est-ce que tu penses que ce couple va recommander à ses amis de réserver une chambre dans cet hôtel ? Bien sur ! Et d’ailleurs, même moi involontairement, en te racontant cette histoire, je te recommande, et je recommande à toutes les personnes qui me suivent, de réserver une chambre dans un hôtel Ritz-Carlton.

Si tu arrives à proposer des expériences extraordinaires à tes clients, des expériences dont ils se souviendront toute leur vie, des expériences qui leur donneront envie de parler de toi, alors ce sont eux qui feront ta promotion, et tu n’auras pas ou presque pas à faire de commercial.

Pense à demander des témoignages à tes clients les plus satisfaits. Qu’ils te racontent pourquoi ils ont aimé travailler avec toi. Garde ces histoires de côté, et utilise les pour « prouver » tes compétences. Utilise également les réseaux sociaux. N’hésites pas à raconter ces histoires sur Facebook, Instagram, ou encore ton site internet.

Si tu te débrouilles bien, tu n’auras jamais à enfiler ton costume de commercial. Tes clients s’en chargeront.

Je te conseille de lire deux livres de Seth Godin à ce sujet :

Concentre toi sur tes clients. Offre leur une expérience hors du commun. Essaye de les aider à se transformer (à reprendre confiance en eux car ils se sentent beaux sur tes photos par exemple). Et si tu y arrives, tu n’auras jamais à trouver de nouveaux clients. Ce seront eux qui te trouveront.

Voila qui conclut ce dix-septième épisode de #QuestionPhoto. J’attends vos questions pour le prochain épisode, et d’ici là, amusez-vous bien avec votre appareil photo !

Programme Premium

Depuis près de 10 ans, j’aide les gens à s’améliorer, à développer leur créativité et à vivre de leur passion. Aujourd’hui, vous pouvez m’aider à accomplir cette mission et bénéficier d’avantages exceptionnels.

En adhérant au programme Premium, vous pourrez accéder à une communauté en ligne dans laquelle je réponds à vos questions, obtenir des réductions sur les formations, m’aider à améliorer les contenus sur lesquels je travaille et même avoir votre nom ou celui de votre entreprise affiché en dessous des articles publiés sur le blog pour vous remercier de votre soutien.

En savoir plus