Abonnez-vous gratuitement aux emails quotidiens

Chaque jour, plusieurs dizaines de milliers de photographes, d’artistes et de créatifs, profitent de mes conseils motivants et inspirants. Vous pouvez vous aussi en bénéficier en vous abonnant gratuitement aux e-mails quotidiens.

(Aucun spam. Résiliation en 1 clic. Vos coordonnées ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.)

Réfléchis avant d’agir — Le Manuel d’Épictète – Chapitre 29

Avant de te lancer, réfléchis à ce que chaque projet implique au moment d’agir, mais aussi aux conséquences à long terme. Si tu ne le fais pas, tu seras plein d’enthousiasme au début, parce que tu n’auras pas songé à ce qui vient ensuite ; mais plus tard, quand les difficultés apparaîtront, tu abandonneras honteusement ton projet.

Tu veux remporter les jeux olympiques ? Moi aussi ! Qui ne le voudrait pas ? Car c’est une réalisation glorieuse. Mais réfléchis à ce que cela implique, aujourd’hui et dans le futur, avant de te lancer dans ce projet. Tu dois être discipliné, te soumettre à un régime alimentaire strict, t’abstenir de friandises, t’entrainer sous la contrainte, à des horaires fixes, qu’il fasse chaud ou qu’il fasse froid, ne pas boire de vin quand tu le veux ; en bref, il faut te livrer à ton entraineur comme à un médecin. Et ensuite, dans l’arène, il t’arrivera de te disloquer le poignet, de te tordre la cheville, de mordre la poussière, parfois même d’être fouetté — et finir vaincu malgré tout.

Prends en compte tout ceci et, si tu le veux toujours, lance-toi dans l’athlétisme. Si tu ne prends pas le temps de réfléchir, tu finiras par faire ce que font les enfants quand ils jouent : ils deviennent, l’espace d’un instant, des lutteurs, puis des gladiateurs, puis des acteurs, puis des musiciens. Il en est de même pour toi. Aujourd’hui tu es un athlète, puis tu seras un gladiateur, puis un orateur, puis un philosophe, mais tu ne feras jamais rien à fond. Tu es comme un singe qui imite tout ce qu’il voit, et qui s’emballe pour chaque nouvelle chose. Tu n’as pas examiné attentivement ni réfléchis à ton projet. Tu t’engages au hasard ; ton approche est désinvolte et capricieuse.

C’est ainsi que certains, après avoir vu un philosophe ou entendu quelqu’un comme Euphrate parler — et pourtant, qui sait parler comme lui ? —, se mettent dans la tête de devenir des philosophes.

Avant de t’engager, commence par étudier le rôle que tu considères, puis vois si tes dispositions naturelles te permettent de le jouer — comme tu examinerais tes bras, tes cuisses et ton dos si tu voulais devenir lutteur ou participer à un pentathlon.

Nous ne sommes pas tous faits pour la même chose. Penses-tu qu’en devenant philosophe tu pourras continuer à manger et à boire comme avant ? Ou avoir les mêmes désirs et aversions que ce que tu as aujourd’hui ? Non, être philosophe implique de veiller tard, de supporter la douleur, de te séparer des tiens, de subir le mépris même des esclaves, d’être ridiculisé par des étrangers, d’être en dessous de tout en matière de pouvoir, de statut et de droits.

Réfléchis si tu es prêt à payer ce prix en échange de la sérénité, de la liberté et du calme dont peut jouir un philosophe. Si ce n’est pas le cas, ne t’engage pas dans cette voie là — ne sois pas comme un enfant qui joue : philosophe aujourd’hui, puis agent des impôts, orateur ou encore politicien… Tous ces rôles ne s’accordent pas. Tu dois faire un choix, puis t’accrocher à ce choix.

Si tu veux devenir philosophe, tu dois te soucier de ton esprit et pas des choses matérielles, tu dois te préoccuper des choses intérieures et pas des choses extérieures — et si tu fais ce choix, tu devras t’y tenir.

(Le Manuel d’Épictète est un guide qui résume l’enseignement du philosophe stoïcien Épictète. Depuis que je l’ai découvert il y a quelques années, Le Manuel m’a beaucoup aidé et continue à le faire. Je suis certain que beaucoup de mes lecteurs pourraient profiter de ces enseignements, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de publier ma propre adaptation en français moderne — plus simple et plus facile à comprendre que ce qu’on trouve dans les autres versions. Vous pouvez retrouver les chapitres déjà publiés sur le blog ici : Le Manuel d’Épictète mais aussi acheter le livre que j’ai publié en version papier ici : https://boutique.nicolascroce.com/products/manuel-epictete)

Share via
Copy link
Powered by Social Snap