Aller au contenu

Reprendre l’habitude de la douche froide

Cet été, j’ai complètement perdu l’habitude de prendre des douches froides — comme d’ailleurs la plupart de mes bonnes habitudes, notamment l’écriture.

Pourquoi est-ce que je prends des douches froides ? Comme je l’explique dans mon livre L’énergie de la réussite : « Prendre une douche froide a de nombreux bénéfices. Le matin, prendre une douche froide va vous réveiller, vous donner un bon coup de pied aux fesses et booster votre énergie. C’est plus efficace que le café ou que toute autre méthode que j’ai pu tester jusqu’ici. À chaque douche, lorsque l’eau froide se met à couler sur votre corps, vous inspirez profondément puis respirez rapidement avant de retrouver un rythme plus régulier. Cet influx d’oxygène dans votre corps participe à vous donner de l’énergie et à vous réveiller. De plus en plus d’études confirment les bénéfices de la douche froide. Elle réduit le stress, accélère la récupération musculaire, stimule la perte de poids, augmente notre attention, améliore notre résilience émotionnelle, améliore la fertilité, améliore notre système immunitaire, améliore notre circulation sanguine, nous donne une peau et des cheveux plus beaux, draine notre système lymphatique, diminue le risque ou participe à la guérison des dépressions, et augmente le niveau de testostérone. »

Pour reprendre cette habitude, j’ai commencé par utiliser un tableau de suivi des habitudes. C’est celui que j’ai conçu et inclus dans Le Journal Idéal, mais vous pouvez le télécharger gratuitement ici : Tableau de suivi des habitudes (Téléchargement Gratuit).

Le principe est on ne peut plus simple : chaque jour, vous grisez la case correspondante si vous suivez votre habitude. Le jeu est ensuite de créer une série aussi longue que possible.

Le premier jour, j’ai eu énormément de mal. Pour baisser la température, j’ai tourné le robinet d’eau chaude millimètre par millimètre, et je ne suis pas allé jusqu’à de l’eau complètement froide — je n’y suis pas arrivé.

Le deuxième jour, ça n’a pas été plus rapide. En revanche, j’ai réussi à aller jusqu’à de l’eau complètement froide. Une astuce pour y arriver : prenez une douche bien chaude avant de baisser la température. Quand je fais cela, ça m’aide beaucoup — un peu comme si mon corps emmagasinait la chaleur.

J’ai continué à progresser, jusqu’à hier, sixième jour, où j’ai coupé l’eau chaude d’un seul coup et sans hésiter.

Quelques leçons à tirer de ces quelques jours :

  1. J’aurais pu baisser la température d’un seul coup dès le premier jour. Je ne serais pas mort de l’avoir fait, mais je n’ai pas réussi. Pour les douches froides comme pour beaucoup d’autres choses dans la vie, les blocages sont avant tout dans nos têtes.
  2. Si vous avez déjà eu une habitude, elle revient plus facilement que s’il s’agissait d’une nouvelle habitude. La première fois que j’ai voulu prendre l’habitude de prendre des douches froides, il m’a fallu beaucoup plus de temp pour y arriver.
  3. Lorsque vous voulez prendre une nouvelle habitude, commencez doucement. Si c’est trop difficile, votre esprit fera tout ce qu’il peut pour vous dissuader de le faire. Faites en sorte que ce soit aussi facile que possible. Pour la douche froide, commencez simplement par mettre de l’eau à peine plus fraiche à la fin de votre douche habituelle — mais faites-le tous les jours. Vous voulez faire des pompes ? Commencez par une pompe par jour — tous les jours, toujours au même moment et pendant plusieurs semaines. Faire des pompes deviendra une habitude, et je peux déjà vous dire que la plupart des jours, vous ferez davantage qu’une seule pompe.
  4. Après six jours de douche froide, est-ce que cette habitude est ancrée ? Non. Combien de temps faut-il pour qu’elle soit totalement ancrée ? Elle ne le sera jamais. La preuve, j’avais perdu cette habitude cet été, alors que ça faisait des mois que je la suivais. Une habitude n’est jamais réellement ancrée. Vous devez toujours vous rappeler de la conserver (Le Tableau de suivi des habitudes est un super outil pour ça, Le Journal Idéal également).
  5. Même si elle n’est jamais totalement ancrée, avec les répétitions, une habitude devient vite plus facile à suivre. Au début, cela demande beaucoup d’efforts, mais après un certain temps, il vous suffit de vous rappeler de le faire. L’exécution, elle, est devenue relativement aisée. Combien de temps faut-il pour arriver à ce stade ? Impossible à dire. Cela dépend de l’habitude, de l’individu, de l’environnement, et de nombreux autres paramètres. Ainsi : 1/ Ne vous découragez pas si la période difficile s’étale sur plusieurs semaines, vous allez y arriver et dépasser ce bloquage, faites-moi confiance. 2/ N’écoutez pas ceux qui vous disent qu’après X jours une habitude est ancrée et vous pouvez vous relâcher — ce n’est pas vrai.
— Nicolas Croce

Pour ne pas rater les prochains articles, pensez à vous abonner au blog.

En vous abonnant, je vous aiderai à travailler plus efficacement, vous épanouir dans votre pratique, mener à bien vos projets les plus ambitieux, et à long terme, trouver le succès et vivre de votre passion.

Aucun spam — Désinscription en un clic — Vos informations personnelles ne seront jamais communiquées à qui que ce soit.

« La plus belle newsletter jamais reçue. » — Brigitte
« Vos mails font beaucoup de bien, merci ! » — Angélique
« Depuis des années je le dis avec conviction, vous êtes vraiment le meilleur ! » — Francine
« Merci pour tes conseils quotidiens plein de pertinence. » — Jasmine
« Merci pour tout ce que vous m’apportez au travers de vos mots. » — Isa