Respecte les Dieux et leur sagesse – Le Manuel d’Épictète – Chapitre 31

Sache que la meilleure façon de vénérer les Dieux est de croire qu’ils existent, qu’ils gouvernent le monde avec sagesse et justice, et qu’ils t’ont placé ici pour une raison : leur obéir et accepter tout ce qui t’arrive, avec la conviction que c’est le fruit de leur intelligence supérieure. Ainsi, tu ne t’en prendras jamais aux Dieux, et tu ne les accuseras pas de te négliger.

Ceci ne peut se produire que si tu cesses d’appliquer des jugements de « bien » et de « mal » aux choses que tu ne contrôles pas, et que tu réserves ces jugements aux choses qui sont en ton contrôle — tes pensées, tes désirs et tes actions. Car si tu considères comme bien ou mal quelque chose que tu ne contrôles pas, et que tu n’obtiens pas ce que tu veux, ou que tu obtiens ce que tu ne veux pas, tu t’en prendras inévitablement aux Dieux, que tu considèreras comme responsables.

Tout être vivant tend naturellement à fuir et à se protéger de ce qu’il considère dangereux ou malveillant — et de ce qui en est la cause. De même, il aime et tend à se rapprocher de ce qui lui semble utile — et de ce qui en est la source. Ainsi, celui qui se sent lésé ne peut aimer les nuisances qui lui sont infligées, ni ce qui en est la cause.

C’est pour cela que certains pères sont critiqués par leurs enfants car ils n’ont pas reçu d’eux ce qu’ils considèrent comme bien. C’est pour cela aussi que les fermiers ou les marins maudissent les Dieux quand la météo leur est défavorable ; tout comme les hommes qui ont perdus leur femme et leurs enfants les maudissent également. Là où se trouve notre intérêt, se trouve aussi la piété. En conséquence, celui qui s’applique à contrôler ses désirs et ses craintes, s’applique aussi à être pieux.

Quand tu participes à une prière ou à une cérémonie religieuse, fais le avec toute ton attention. Ne sois si négligent, ni extravagant dans ta dévotion.

(Le Manuel d’Épictète est un guide qui résume l’enseignement du philosophe stoïcien Épictète. Depuis que je l’ai découvert il y a quelques années, Le Manuel m’a beaucoup aidé et continue à le faire. Je suis certain que beaucoup de mes lecteurs pourraient profiter de ces enseignements, et c’est pour cette raison que j’ai décidé de publier ma propre adaptation en français moderne — plus simple et plus facile à comprendre que ce qu’on trouve dans les autres versions. Vous pouvez retrouver les chapitres déjà publiés sur le blog ici : Le Manuel d’Épictète mais aussi acheter le livre que j’ai publié en version papier ici : https://boutique.nicolascroce.com/products/manuel-epictete)